Trois équipes joignent la fête, Brésil et Portugal en tête

Jump to
19 sept. 2021
  • Dernière journée dans les Groupes C et D.

  • Viêt-Nam, République tchèque et Thaïlande sont les qualifiés du jour.

  • Le Panama et les Îles Salomon doivent rentrer à la maison

Résultats

Dimanche 19 Septembre Groupe C Îles Salomon 4-9 Thaïlande, Kaunas Portugal 3-3 Maroc, Klaipeda

Groupe D Brésil 5-1 Panama, Klaipeda République tchèque 1-1 Viêt-Nam, Kaunas

Classements

Moments-clés

Ça arrive même aux meilleurs… On a beau être le meilleur joueur du monde, on peut aussi rater le plus facile. Sur une attaque rapide parfaitement exécutée, Ferrão se retrouve seul face au but vide du Panama… et trouve le moyen de tirer au-dessus. Juste le temps de se mettre en route, se dit-on alors. Le meilleur joueur du monde ne peut pas manquer deux fois une telle occasion. En effet, il ne manque deux fois… mais trois ! En deuxième période, il gâche un contre parfait en ne choisissant ni la passe ni le tir et en perdant le ballon, avant de manquer encore le cadre, sans marquage et à bout portant. Un jour sans… Leonardo fait le show Ferrão maladroit ou peu inspiré ? Pas vraiment un problème pour l’usine à talents qu’est la Seleçao. Sur le premier but, Leandro Lino montre son sens de la passe, parfaite dans la course de Rocha. Sur le deuxième, Gadeia fait apprécier la précision et la puissance de sa frappe. Mais c’est Leonardo, auteur du troisième, qui présente le plus beau numéro : une démonstration technique avec dribble sous la semelle, et balle piquée sans perdre son sang-froid à quelques centimètres à peine du gardien. La cerise sur le gâteau pour le meilleur joueur de la rencontre.

Un temps mort... mortel Il ne reste que 12 secondes à jouer, le Panama est mené 1-4 et a déjà perdu ses deux premiers matches. Curieusement, le sélectionneur Jose Botana demande un temps mort. Peut-être pour tenter un baroud d’honneur et quitter le tournoi sur une bonne note ? Ses joueurs se mettent en place, engagent, et… perdent le ballon, que Pito expédie dans le but vide pour donner un peu plus de poids à la victoire du Brésil (5-1). Des trous dans les murs Déjà qualifiés, le Portugal et le Maroc s’affrontaient pour la première place du Groupe C. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup. Et même coup franc pour coup franc. Sur celui d’Anas El Ayyane, les trois joueurs portugais du mur se sont baissés pour éviter le tir à ras de terre. Intelligemment, le Marocain a attendu une demi-seconde avant de placer son tir à mi-hauteur, où plus aucun obstacle ne le gênait. De l’autre côté, c’est Bruno Coelho qui a profité d’un mur peut-être pas idéalement positionné. Très adroit dans l’exercice, le Portugais a enroulé son ballon dans la lucarne opposée, ni le gardien ni le mur ne se trouvant sur la trajectoire.

KAUNAS, LITHUANIA - SEPTEMBER 19: Vinicius De Carvalho, Head Coach of The Solomon Islands celebrates their team's second goal during the FIFA Futsal World Cup 2021 group C match between Solomon Islands and Thailand at Kaunas Arena on September 19, 2021 in Kaunas, Lithuania. (Photo by Oliver Hardt - FIFA/FIFA via Getty Images)

Le bonheur thaïlandais et l’honneur salomonais Thaïlande et Îles Salomon avaient besoin d’un succès pour respectivement assurer la qualification, ou garder une infime chance de continuer à y rêver. Le miracle n’a pas eu lieu pour les Kurukuru, qui ont vu neuf fois leurs filets trembler, après s’être inclinés 6-0 et 7-0 lors de leurs deux premières sorties. Mais cette fois, l’honneur est sauf, puisque les Océaniens sont parvenus quatre fois à trouver le chemin du but. Et à voir les réactions de joie de tous les joueurs et du sélectionneur, ces petits moments de bonheur valaient bien de faire le long déplacement jusqu’en Lituanie, quitte à en repartir avec des valises de buts.

Un nul qui arrange tout le monde… pour l’instant Avec trois points chacun, la République tchèque et le Viêt-Nam savaient qu’un nul les qualifiait tous les deux pour le tour suivant. Ils ont pourtant tout tenté pour se départager, mais un but de chaque côté - Doan Phat Chau côté asiatique et Lukas Resetar pour les Européens - a figé les positions, les Tchèques prenant la deuxième place du Groupe D derrière les intouchables Brésiliens. Mais l’heure n’était pas aux calculs en fonction des éventuels adversaires, puisque l’Espagne et la RFU notamment pourraient se trouver sur la route des qualifiés du jour...

Entendu...

"J'ai appris autant d'eux que je leur ai enseigné. Ils m'ont enseigné de précieuses leçons de vie. Être résilient, ne jamais abandonner. Avec peu, ils ont produit énormément. Le simple fait d'être impliqué avec eux vous rend humble" - Vinicius De Carvalho, sélectionneur des Îles Salomon

Meilleurs moments en vidéo

À venir

Lundi 20 septembre (heures locales)

Groupe E Japon - Paraguay, 18h00, Vilnius Espagne - Angola, 18h00, Klaipeda Groupe F Argentine - RI Iran, 20h00, Vilnius États-Unis - Serbie, 20h00, Klaipeda