9ème journée : Pour finir en tête et poursuivre la fête

19 sept. 2021
  • Dernière journée de la phase de groupes.

  • Espagne, Argentine et RI Iran déjà qualifiées

  • Japon et Paraguay pour la 2ème place, USA et Serbie : gagner et espérer.

Matches

Groupe E Japon - Paraguay, 18h00, Vilnius Espagne - Angola, 18h00, Klaipeda Groupe F Argentine - RI Iran, 20h00, Vilnius États-Unis - Serbie, 20h00, Klaipeda

À savoir

- Conscients qu'un point suffirait à les envoyer en huitièmes de finale, le Japon et le Paraguay voudront toutefois éviter de figurer parmi les meilleurs troisièmes. Avec quatre buts, Artur reste dans la course au Soulier d'Or adidas et il sera le pilier d'une sélection nipponne qui a montré un visage séduisant devant l'Espagne. Les Sud-Américains compteront, quant à eux, sur leur fiabilité défensive et leur efficacité offensive.

- L'Angola tentera de préserver ses chances de qualification, mission difficile s'il en est puisqu'il lui faudra battre l'Espagne sur un score lourd, compte tenu de sa différence de buts de -7. Son sélectionneur Rui Sampaio sait que ses hommes devront livrer une prestation parfaite et exempte des sautes de concentration des matches précédents pendant 40 minutes. Déjà qualifiée, la Roja cherchera à se rassurer après sa douloureuse victoire sur le Japon en deuxième journée. .

- "C'est un adversaire très dur", estime Matías Lucuix à propos de la RI Iran. Une affiche alléchante met aux prises l'Argentine, tenante du titre, avec le troisième de Colombie 2016. La première place du Groupe F est en jeu et les deux équipes sortiront leurs armes pour s'en emparer. Forte de ses plus de 150 buts en Coupe du Monde depuis son match contre la Serbie, l'Albiceleste opposera sa puissance de feu au jeu plus maîtrisé d'une Melli qui tentera d'imposer son rythme à la rencontre.

- Remis du 0-11 encaissé aux mains de l'Argentine, les États-Unis ont donné du fil à retordre à la RI Iran avant de s'incliner, ce qui témoigne de leur montée en régime. Les Nord-Américains et leurs adversaires serbes n'ont encore inscrit aucun point. Ils se savent condamnés à la victoire et à la merci des autres résultats. La situation est particulièrement compliquée pour les Stars and Stripes, du fait de leur déroute face aux champions sortants. Luciano González devra enfiler son habit de lumière, mais il sera confronté à un Miodrag Aksentijevic qui a multiplié les exploits devant les Argentins et sera le principal atout des Beli Orlovi au style de jeu parfois audacieux.

Entendu...

"Contrairement au premier match, aujourd'hui nous avons su concrétiser en première période. Nous avons créé énormément d'occasions, mais en avons gâché beaucoup. C'est un problème que nous espérons corriger au fil du tournoi." - Carlos Chilavert, sélectionneur du Paraguay

L'info en plus

Entretien avec Miodrag Aksentijevic, gardien de but de la Serbie :