Un exploit qui met Oman sur la bonne voie

6 sept. 2021
  • Oman a remporté un succès historique sur le Japon dans les qualifications pour Qatar 2022.

  • Le sélectionneur Branko Ivankovic rend hommage à ses joueurs.

  • L’ancien international Ali Al Habsi salue la performance de son successeur dans le but omanais, Fayez Al Rushaidi.

"Nous espérons jouer les trouble-fêtes dans ce groupe", confiait le sélectionneur Branko Ivankovic à FIFA.com, quelques jours avant le début du tour final des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™.

Dès la première journée du troisième tour de la compétition préliminaire, Oman, emmené par le tchnicien croate, a signé l’une des plus grosses surprises de la semaine en s’imposant 1-0 face au Japon, à Osaka. L’Australie, l’Arabie Saoudite, la RP Chine et le Viêt-Nam, qui évoluent également dans le Groupe B, sont prévenus : Oman n’a rien d’un adversaire facile. D’autant que le résultat est largement mérité. Les visiteurs ont livré une bonne performance au Suita City Stadium, ponctuée de plusieurs occasions franches. Le gardien Fayez Al Rushaidi s’est montré intraitable, tandis qu'à l’autre bout du terrain, le remplaçant Issam Al Sobhi a signé l’unique but de la partie à la 88ème minute, quatre minutes seulement après son introduction.

"C’est une belle sensation d’entrer en jeu et d’inscrire le but de la victoire", confirme l’intéressé. "Dès que j'ai foulé la pelouse, je me suis concentré exclusivement sur le match. Je suis fier d’avoir pu aider mon équipe." De son côté, Ivankovic s’est félicité de l’engagement de ses joueurs tout au long de la rencontre. "Nous avons fait preuve d’une grande rigueur tactique, ce qui nous a permis de bien museler les attaquants japonais. Nos adversaires ont exercé un pressing très haut, mais nous avons tout de même réussi à nous procurer des occasions et, finalement, à l’emporter."

Un succès inédit

Cette victoire de prestige va faire beaucoup de bien aux Rouges, qui n’avaient remporté aucune de leurs huit confrontations face aux triples champions d’Aise en qualifications pour l’épreuve mondiale. "C’est une victoire historique et cruciale pour Oman. Sur le plan de la rigueur et de la stratégie, nous avons fait un sans-faute contre le Japon", souligne l’ancien international Ali Al Habsi, qui a lui-même affronté les Samouraïs Bleus à six reprises dans ces préliminaires. "Nous avions un déplacement compliqué à gérer pour cette première journée du tour final et cette victoire va nous mettre dans les meilleures dispositions pour la suite." L’ancien gardien de but n’a pas manqué de saluer la performance de son successeur, Fayez Al Rushaidi, promu titulaire suite à la retraite d’Al Habsi en début d’année dernière. À ses yeux, l’assurance et l’expérience du portier de 33 ans ont largement contribué à cette victoire inattendue.

"Fayez n’a pas manqué l’occasion de montrer sa valeur", poursuit Al Habsi, passé par Oman, la Norvège, l’Angleterre et l’Arabie Saoudite au cours d’une riche carrière. "Il porte le brassard de capitaine et ses partenaires ont confiance en lui. Face au Japon, il a été irréprochable. Ses arrêts ont beaucoup pesé dans la balance." Le 7 septembre prochain, Ivankovic et ses joueurs accueillent un autre gros bras, l’Arabie Saoudite, à Muscat. Les deux équipes ont déjà croisé le fer à deux reprises dans les qualifications pour la Coupe du Monde, en amont de Brésil 2014, pour autant de nuls vierges. "Les matches entre les pays du Golfe sont souvent très serrés. Il faut donc s’attendre à un résultat similaire", estime Al Habsi. "Les deux équipes se sont imposées lors de la première journée. Une nouvelle victoire pourrait tout changer. Ce sera un match compliqué, mais nous avons confiance dans nos joueurs ; quoi qu’il arrive, ils donneront toujours le maximum."