Le Brésil domine un classement qui s'étire

10 sept. 2021
  • Le Brésil consolide sa première place dans la Zone Amérique du Sud 

  • L'Argentine ne faiblit pas, mais l'Uruguay se rapproche

  • Compte-rendu de la journée de qualifications pour Qatar 2022 en CONMEBOL

La triple journée de septembre a profité aux têtes d'affiche des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, tout en suscitant des doutes quant aux chances de certaines sélections. FIFA.com fait le point.

Les gros bras montrent la voie

Toujours invaincu, le Brésil a engrangé deux victoires de plus, dont l'une au Chili, sans concéder de buts. La Seleção en est à six copies parfaites d'affilée, un record en qualifications mondialistes. Elle continue d'étoffer ses rangs déjà bien pourvus avec des pointures, telles Éverton Ribeiro ou Weverton qui ont une fois de plus mis leurs occasions à profit. Avec 6 points d'avance sur leur dauphin et 11 sur le quatrième, les hommes de Tite ont un pied en Coupe du Monde. Deuxième du classement, l'Argentine a remporté ses deux sorties avec six buts marqués contre un encaissé. Son collectif ne cesse de gagner en confiance. Au-delà du brillant leadership de Lionel Messi, qui a brisé un autre record en signant un triplé contre la Bolivie, l'Albiceste de Lionel Scaloni dispose d'une profondeur de banc suffisante pour faire face au reste des préliminaires pour Qatar 2022. L'Uruguay est l'autre grand acteur des journées de septembre, malgré les forfaits de Luis Suárez et Edison Cavani. La Celeste a empoché sept points sur neuf pour s'adjuger la troisième place aux dépens de l'Équateur qu'elle a vaincu 1-0 dans les arrêts de jeu à Montevideo. Après une panne sèche de trois matches, elle a refait parler la poudre par ses milieux offensifs, dont Giorgian De Arrascaeta, auteur de trois buts en deux rencontres.

Toujours en course

L'Équateur garde ses chances de qualification directe grâce aux quatre points pris à Quito, à la faveur d'une victoire sur le Paraguay et d'un nul contre le Chili. Sa courte défaite aux mains de l'Uruguay lui a coûté la troisième place, mais il n'a concédé qu'un but face à trois adversaires directs. Il lui reste à retrouver la puissance offensive qu'il a montrée au début des préliminaires.

Le bilan est aussi positif pour la Colombie, qui a décroché cinq points sur neuf et se maintient en position de repêchage, tout en étant à égalité avec l'Équateur. L'équipe de Reinaldo Rueda a obtenu un nul en Bolivie et au Paraguay, avant de s'imposer sur le Chili à domicile. Miguel Borja a ouvert la voie de la victoire en inscrivant deux buts en 90 secondes. Juan Cuadrado et Luis Díaz ont également joué un rôle décisif.

Après sa défaite sur le fil en Équateur et son nul face à la Colombie à Asunción, le Paraguay s'est rassuré en battant le Venezuela sur sa pelouse. Il reste 6ème et s'il ne peut prétendre à rien pour l'instant, il a au moins pris de l'avance sur le Pérou (7ème). L'Argentin Eduardo Berizzo continue de chercher à accroître la puissance offensive de ses troupes, sans nuire à l'équilibre défensif.

Au creux de la vague

Le Pérou avance au 7ème rang après avoir pris quatre points en trois sorties, mais il lui faudra en engranger davantage lors des neuf matches restant à jouer pour atteindre les places qualificatives. La Rojiblanca de Ricardo Gareca a prouvé dans la précédente compétition préliminaire qu'elle était capable d'y arriver. Pour ce faire, elle devra cependant retrouver sa régularité. Tenue en échec par l'Uruguay et vaincue par le Brésil, elle a besoin d'un succès pour se remettre en confiance. Le Chili a une fois encore laissé passer l'occasion de sortir de l'ornière. Un échec devant le Brésil à Santiago, un nul en Équateur et un nouveau revers en Colombie l'ont relégué à la 8ème place. La Roja accuse six rencontres sans victoire et n'a pratiquement plus de marge d'erreur. Il en va de même pour la Bolivie. Après une série de quatre matches sans défaite, La Verde s'est inclinée en Uruguay et en Argentine, ce qui la place dans le bas du classement. Seule équipe à n'avoir pris aucun point en septembre, le Venezuela est dans une situation plus compliquée encore. Il cherche actuellement un sélectionneur pour tenter de renverser la vapeur. 

Les stats

79 - Fort de son triplé face à la Bolivie, Lionel Messi a dépassé Pelé (77) pour prendre le rang de meilleur buteur sud-américain en sélection. Avec 26 réalisations en qualifications, il devance aussi d'un but son ami Luis Suárez et devient la meilleure gâchette de l'histoire de la compétition.

21 - Le Bolivien Marcelo Martins a ajouté deux unités à son compteur en septembre pour s'imposer comme le meilleur buteur des préliminaires en cours (8). Il a du même coup atteint la barre des 21 réalisations en qualifications et il prend la troisième place du classement historique, jusqu'ici occupée par l'Argentin Hernán Crespo. 126 - C'est le nombre de matches disputés par le gardien Fernando Muslera avec l'Uruguay. Il est désormais le deuxième joueur le plus capé de la Celeste, devant Maximiliano Pereira. Seul son coéquipier Diego Godín compte plus de sélections (148).

12 - Grâce à sa frappe contre le Pérou, Neymar devient le meilleur buteur brésilien des qualifications mondialistes, surpassant Romario et Zico (11). Avec 69 réalisations au total, il est à 8 unités de Pelé, meilleur buteur de la Seleçao. 9 - C'est le nombre de victoires consécutives en qualifications mondialistes affiché par le Brésil, qui égale le record qu'il avait lui-même établi entre septembre 2016 et août 2017.