Trois raisons de croire au triomphe du Japon

16 oct. 2018
  • Ces trois raisons sont ses progrès constants, sa concentration défensive et ses attaques placées

  • FIFA.com analyse chacun de ces trois aspects avant la finale

  • La confrontation : mercredi 17, Tecnópolis, 18:00 (heure locale)

Le Japon est en finale du Tournoi de Futsal Féminin des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Buenos Aires 2018, où il affrontera le Portugal ce mercredi 17 octobre à l'Estadio Principal de Tecnópolis.

FIFA.com vous présente les trois raisons qui font que les Japonaises ont les moyens de décrocher la médaille d'or.

Progrès constants

Le Japon va toujours plus haut. Kenichiro Kogure a réglé détail après détail, a porté des solutions précises à des problèmes précis. L'exemple le plus clair : la défaite contre le Portugal lors du dernier match l'a aidé à comprendre comment défendre contre l'Espagne, et le résultat a été au rendez-vous. Cette revanche contre le Portugal ne devrait pas faire exception à la règle.

Concentration défensive

Le Japon a fait preuve de discipline et de concentration défensive pendant tout le tournoi, mais il a renforcé ces deux qualités contre le Portugal et l'Espagne. Contre les deux attaques les plus efficaces de la compétition, les Japonaises n'ont concédé respectivement que 11 et 9 tirs cadrés, chiffres très inférieurs à leur moyenne. Le secret : exercer une pression le plus haut possible sans se départir de ces deux qualités.

Attaques placées

Kogure a réussi à convaincre ses joueuses que pour marquer, il n'était pas nécessaire d'avoir plus de possession ou plus de tirs cadrés que l'adversaire. Contre les équipes à l'aise avec le ballon, les Japonaises ont ainsi su choisir le bon moment pour placer l'attaque fatale. Ainsi, elles ont inscrit 3 buts contre l'Espagne sur seulement 9 tentatives cadrées.