Six candidats aux huitièmes

16 juin 2019
  • La France et l'Allemagne déjà en huitièmes

  • Six équipes des Groupes A et B aux portes du deuxième tour

  • DERNIÈRES INFOS : Live Blogs #CHNESP, #RSAGER, #NGAFRA, #KORNOR en direct

Deux équipes des Groupes A et B espèrent terminer la journée avec leur billet en poche pour le second tour de France 2019. Le Groupe B verra la RP Chine et l'Espagne se disputer la deuxième place qualificative, tandis que dans le Groupe A, la Norvège et le Nigeria tenteront de s'imposer sur leur adversaire respectif pour rejoindre les Bleues et les championnes du monde allemandes en huitièmes de finale.

La République de Corée conserve une chance de qualification automatique, mais il lui faudra vaincre la Norvège avec huit buts d'écart. Dans tous les cas de figure, l'Afrique du Sud ne peut briguer qu'une éventuelle place de meilleur troisième pour espérer poursuivre l'aventure.

RP Chine - Espagne, Groupe B, Le Havre, 18h00

Analyse des reporters d'équipe

Qian Sun (CHN) Compte tenu de sa courte victoire précédente, la Chine devra mettre le bleu de chauffe pour franchir le cap du premier tour. Les Roses d'acier ont encore pâti d'un manque d'efficacité dans le dernier geste et de sautes de concentration devant l'Afrique du Sud. Contre un adversaire aussi coriace que l'Espagne, il leur faudra tout faire pour garder le ballon et ne laisser aucun espace à la Roja.

Elisa Revuelta (ESP) Un nul ou une victoire permettrait à l'Espagne d'accéder aux huitièmes de finale. En dépit du risque d'un face-à-face avec les États-Unis si elle finit deuxième, la Roja n'a aucune intention de calculer et elle ira chercher la victoire. Bien que défaite par l'Allemagne, elle a livré de très bonnes prestations. Jorge Vilda pourrait donc conserver la configuration 4-2-3-1, malgré sa préférence pour le 4-3-3, et reconduire le même onze de départ. Reste un élément crucial à corriger : le manque de réalisme offensif.

Afrique du Sud - Allemagne, Groupe B, Montpellier, 18h00

Analyse des reporters d'équipe

Busisiwe Mokwena (RSA) L'Afrique du Sud affrontera l'Allemagne avec le renfort de l'arrière gauche Nothando Vilakazi, qui apporte expérience et stabilité à la défense. Les Banyana Banyana ont payé cher de s'être trop retranchées dans leur camp lors des deux matches précédents. Elles auraient tout intérêt à adopter un jeu plus offensif contre la Mannschaft, si elles veulent décrocher au moins un point dans leur première Coupe du Monde Féminine.

Steffen Potter (GER) Prochain arrêt Grenoble : c'est du moins l'objectif visé par l'Allemagne, puisque les vainqueurs du Groupe B y lanceront les huitièmes de finale face aux meilleures troisièmes des Groupes A, C ou D. La poule B s'est révélée beaucoup plus serrée que prévu et la Mannschaft s'estime satisfaite d'avoir engrangé six points jusqu'ici. Un nul devant l'Afrique du Sud lui suffirait pour atteindre son but, mais pour se rassurer, l'Allemagne devrait se montrer plus offensive que contre l'Espagne.

Nigeria - France, Groupe A, Rennes, 21h00

Analyse des reporters d'équipe

Ann Odong (NGA) Grâce à sa victoire sur la République de Corée, le Nigeria a désormais toutes les chances de s'extraire d'un Groupe A compétitif. En pleine confiance, les Super Falcons voudront imposer aux Bleues leur jeu vif et rapide. Leur dernière rencontre s'étant conclue par un large succès des Françaises, les Nigérianes ont l'intention de prendre leur revanche.

Emma Hingant (FRA) La France étant déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, la sélectionneuse Corinne Diacre vise la première place, mais va devoir décider si elle ménage certaines joueuses qui ont besoin de souffler. Le risque est de voir les cadres manquer de rythme car elles ne joueraient pas de match pendant 10 jours. Le staff va vraiment devoir se creuser la tête.​..

République de Corée - Norvège, Groupe A, Reims, 21h00

Analyse des reporters d'équipe

Hounche Chung (KOR) Remonter le moral des troupes après les deux revers essuyés semble être la priorité de l'entraîneur Yoon Dukyeo, qui n'a pas manqué d'évoquer l'écart de niveau entre son équipe et les puissantes formations européennes. Si la République de Corée a besoin d'un miracle face à la Norvège pour conserver un espoir, elle peut tenter un retour en force pour éviter une réédition de la défaite 1-7 encaissée aux mains du même adversaire à États-Unis 2003.

Philip O'Connor (NOR) La Norvège aborde son dernier match de groupe contre la République de Corée en confiance, bien qu'elle ait perdu sa précédente rencontre 1-2 devant la France. Les championnes du monde 1995 affichent un bilan de deux victoires et un nul en trois confrontations avec les Sud-Coréennes, et elles auront à cœur d'empocher les trois points à Reims pour s'adjuger la deuxième place de la poule.