Seger, la mémoire dans la peau

6 mai 2019
  • La capitaine de la Suède a remporté la médaille d'argent olympique à Rio 2016

  • Elle revient sur ses meilleurs souvenirs de cette compétition

  • Sera-t-elle à Tokyo 2020 ?

Lorsque nous prenons place pour parler de football avec l'expérimentée capitaine suédoise Caroline Seger, un tatouage sur sa jambe droite attire notre attention : il s'agit de coordonnées géographiques. Quel endroit un GPS nous révélerait-il si nous saisissions ces données ?

À 34 ans, Seger a disputé trois Coupes du Monde Féminines de la FIFA, trois UEFA EUROS féminins et trois Tournois Olympiques de Football Féminin. On lui demande quelle a été, selon elle, sa meilleure performance parmi toutes ces aventures.

Éliminer les représentantes du pays organisateur, qui comptaient parmi elles l'éblouissante Marta, était un exploit. Mais la victoire contre les États-Unis l'était peut-être encore plus. Les Suédoises, qui s'étaient qualifiées pour les quarts de finale comme l'une des meilleures troisièmes équipes de la phase de groupes, étaient face à une sélection qui avait participé à chacune des cinq précédentes éditions du tournoi olympique.

szoarc1ta4d0ha7md9me.jpg

Ensuite, la Suède s'est inclinée en finale 1-2 devant une équipe d'Allemagne intraitable. "Nous avons perdu la finale, c'est vrai, mais dans l'ensemble, la Suède a réalisé un formidable tournoi. Pour moi, ça a été génial de gagner tous ces matches et de vivre l'expérience des Jeux Olympiques. Ce sont des souvenirs qui ne s'effaceront jamais de ma mémoire."

Seger, en mode #LegendsAssemble

  • Ton super pouvoir sur le terrain ?

  • "J'arrive très bien à lire le jeu. Ça vient probablement du fait que j'ai disputé tellement de matches. J'anticipe pas mal de choses avant qu'elles ne se passent réellement."

  • Le super pouvoir dont tu rêves ?

  • "Être super rapide. Flash ? Je ne suis pas très rapide dans le jeu et j'aimerais bien savoir ce que ça fait d'avoir beaucoup de vitesse. Mais je compense, hein !"

Quand on lui parle du prochain rendez-vous olympique, à Tokyo 2020, Seger lâche en soupirant : "Ouf, c'est loin". Pour l'instant, elle est concentrée sur le prochain objectif des Blågult, la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, où elle vivra probablement sa dernière participation à l'épreuve reine. Car dans cette compétition, elle a une revanche à prendre.

Si jamais elle atteignait son objectif, voici les coordonnées qu'elle pourrait se faire tatouer :

45°45'54.8"N

4°58'55.2"E