Petites victoires et immenses espoirs pour le Canada et la Suède

2 août 2021
  • Le Canada bat les États-Unis et la Suède domine l'Australie

  • La Canadienne Fleming et la Suédoise Rolfö sont les deux buteuses du jour

  • Un nouveau champion olympique sera sacré, après les USA, la Norvège et l'Allemagne

Les deux demi-finales du Tournoi Olympique de Football Féminin se sont jouées sur la plus petite des marges. Les Canadiennes ont pris leur revanche, neuf ans après leur amère défaite de 2012, en éliminant les États-Unis sur un penalty de Jessie Fleming. Après les États-Unis, la Norvège et l'Allemagne, la compétition va donc sacrer un nouveau champion. En finale, les Cancuks affronteront les Suédoises, qui se sont imposées sur la plus petite des marges grâce à Fridolina Rolfö.

Résultats

États-Unis 0-1 Canada

La revanche de la spectaculaire demi-finale de Londres 2012, remportée 4-3 par les États-Unis, a donné lieu à des échanges prudents, les deux équipes cherchant avant tout à se rassurer défensivement. Le premier coup de théâtre a eu lieu à la demi-heure de jeu, avec la sortie de la gardienne américaine Alyssa Naeher, remplacée par Adrianna French. Les deux équipes ont eu énormément de mal à se procurer des occasions tout au long de la partie. Le sort de la rencontre a basculé lorsque Tierna Davidson a bousculé la remplaçante Deanne Rose dans la surface de réparation. Après intervention de la VAR, l'arbitre a finalement accordé un penalty. Jessie Fleming s'est chargée d'exécuter la sentence et les Américaines, incapables de renverser le cours du match, ont dû s'avouer vaincues. .

Australie 0-1 Suède

Là encore, la première mi-temps s'est révélée pauvre en occasions. Fridolina Rolfö a été la première à se mettre en évidence, en frappant la transversale à la 23ème minute, sur une tentative lointaine. Hedvig Lindahl a été sollicitée une première fois juste avant la pause, sur un coup franc d'Alanna Kennedy, avant qu'une reprise de tête de Sam Kerr ne passe au ras du poteau.

L'unique but de la rencontre est à mettre au crédit de Rolfö, sur une reprise à bout portant suite à un ballon mal dégagé par la défense. Par la suite, les Australiennes ont jeté toutes leurs forces dans la bataille pour tenter d'égaliser. Kerr (55') et Steph Catley se montrent tour à tour menaçantes, mais sans succès. Stina Blackstenius, discrète depuis le début du match, a laissé passer l'occasion de doubler la mise dans les dernières minutes. Enfin, Ellie Carpenter a quitté ses partenaires prématurément, après avoir reçu un carton rouge.

Moments-clés

Pas de Naeher, pas d'exploit

Après 30 minutes, Alyssa Naeher, l'héroïne du match contre les Pays-Bas avec trois penalties arrêtés, a dû sortir sur blessure, remplacée par Adrianna French. La suppléante a honoré sa septième sélection, la première en match officiel. Elle n'a rien à se reprocher, elle n'a commis aucune erreur et elle s'est même élancée du bon côté sur le penalty de Fleming. Mais on ne peut s'empêcher de se demander ce qui se serait passé si Naeher avait été là. Fleming aurait-elle été plus inquiète à l'idée d'affronter une spécialiste ?

KASHIMA, JAPAN - AUGUST 02: Carli Lloyd #10 of Team United States looks dejected following defeat in the Women's Semi-Final match between USA and Canada on day ten of the Tokyo Olympic Games at Kashima Stadium on August 02, 2021 in Kashima, Ibaraki, Japan. (Photo by Alex Livesey - FIFA/FIFA via Getty Images)

Un triste jubilé

Carli Llyod a disputé son 311ème match international, rejoignant ainsi Christie Rampone au deuxième rang des joueuses les plus capées de tous les temps. Avec Christine Sinclair, c'est la première fois que deux joueuses comptant chacune 300 sélections étaient sur le terrain. "C'est l'une des plus grandes joueuses qui ait jamais porté ce maillot. Je ne sais pas si ces Jeux Olympiques seront ses derniers, mais c'est probablement le cas", a confié Megan Rapinoe à l'issue de la partie. "Évidemment, nous voulions lui dire adieu de la plus belle des manières mais, aujourd'hui, nous n'avons pas été en mesure de le faire."

Un autre jubilé raté

Quelques records sont aussi tombés côté australien. Kyah Simon est devenue la neuvième Australienne et la première Aborigène à franchir la barre des 100 sélections. Ellie Carpenter a fêté sa 50ème apparition chez les Matildas à 21 ans seulement. Elle ne gardera sans doute pas un bon souvenir de ce match, non seulement à cause de la défaite mais aussi en raison du carton rouge reçu peu avant le coup de sifflet final.

La Suède sur sa lancée Avant le match pour la médaille d'or contre le Canada, la Suède, qui a su gagner tous ses matches à Tokyo 2020 dans le temps réglementaire, peut s'appuyer à un parcours impressionnant : les Blagult sont invaincues lors de leurs 17 derniers matches, dont 14 victoires . Elles ont également gardé leur cage inviolée dans 11 de ces 17 matches, avant d'affronter l'Australie. Le Danemark est la dernière équipe à avoir battu l'équipe de Tony Gustavsson en mars 2020.

La stat

20 ans de disette : le Canada a battu les États-Unis pour la première fois depuis 2001. Il s'agit de sa quatrième victoire sur son voisin en 62 matches internationaux.

Entendu...

"Christine Sinclair est allée chercher le ballon pour l'éloigner des Américaines et me le donner. J'étais confiante, concentrée et prête à tirer ce penalty. Je savais depuis hier que la responsabilité me reviendrait et j'avais déjà choisi où je mettrais le ballon." - Jessie Fleming, milieu de terrain du Canada

À venir

Match pour la Médaille d'Or 6 août, 11h00 (heure locale), Tokyo Suède - Canada Match pour la Médaille de Bronze 5 août, 17h00 (heure locale), Yokohama Australie - États-Unis