Chasser les doutes et reprendre la route

2 oct. 2016

La meilleure chose à faire quand on tombe de vélo ou de cheval, c’est remonter tout de suite. La Jordanie et la Nouvelle-Zélande sont tombées de haut pour leur entrée en lice dans la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, avec de lourdes défaites contre l’Espagne et le Mexique respectivement. A peine trois jours après, elles ont déjà l’occasion de remonter en selle.

Dans le Groupe B, le Venezuela et le Cameroun ont certes connu des défaites moins lourdes face à l’Allemagne et au Canada, mais ils abordent tous les deux la deuxième journée sans droit à l’erreur. Au contraire, les vainqueurs de la première journée ont une petite marge de sécurité

L'affiche* *Allemagne - Canada, Amman, 3 octobre 2016, 19h00 (heure locale)**

Au vu de leurs premiers pas dans le tournoi, on peut imaginer qu’Allemandes et Canadiennes vont démarrer pied au plancher et tenter de se mettre à l’abri le plus tôt possible. Il avait fallu trois minutes à Jordyn Huitema pour marquer le premier but canadien contre le Cameroun, et quatre de plus à l’Allemande Giulia Gwinn contre le Venezuela. Mais on peut aussi imaginer que les deux formations voudront s’éviter les sueurs froides que leur ont causé leurs adversaires de la première journée. Les Canucks et la Nationalmanschaft ont été rejointes au score, avant de s’imposer en fin de rencontre après voir beaucoup souffert.

Après avoir battu les Vénézuéliennes, demi-finalistes de l’édition précédente au Costa Rica, l’Allemagne entend frapper un autre grand coup pour confirmer qu’il faudra bien compter avec elle dans la lutte pour le titre. Côté canadien, l’objectif est d’abord de sortir du groupe, et décrocher trois points face à des Allemandes qu’elles n’ont pas encore battu en deux confrontations dans l’épreuve (1:3 en 2008 et 2:2 en 2014) permettrait de s’en approcher. *

*Les autres rencontres La Jordanie se faisait une joie de découvrir l’ambiance d’un match de Coupe du Monde pour la première fois de son histoire et rêvait même de passer le premier tour en finissant à l’une des deux premières places du Groupe A. Mais l’Espagne l’a ramenée à la réalité et lui a fait réaliser l’écart qui existait encore contre les formations les plus expérimentées. Du coup, face au Mexique, lui aussi habitué de l’épreuve et qui a réussi une entrée en matière fracassante contre la Nouvelle-Zélande, l’objectif sera avant tout d’éviter un deuxième naufrage.

Les Kiwis auront la même motivation après avoir sombré face aux Mexicaines. Mais pour se relancer, elles auraient sans doute préféré éviter de croiser la route des Espagnoles vice-championnes du monde en titre, et emmenées par une Lorena Navarro qui a inscrit à elle seule cinq des six buts contre la Jordanie.

Dans le Groupe B, c’est déjà le match de la dernière chance entre deux équipes battues en ouverture. Le Venezuela aura le costume de favori, mais avec une Deyna Castellanos légèrement diminuée par une cheville douloureuse et d’autres cadres restées au pays pour blessure, rentrer à la maison dès la fin de la phase de groupes est un scénario envisageable. Ce serait moins surprenant pour le Cameroun, qui découvre l’épreuve mondiale U-17 cette année, mais les Bébés Lionnes ne veulent pas l’imaginer une seconde.

La joueuse à suivre* Rand Albustanji (Jordanie)

*Elle a beau être allée six fois chercher le ballon au fond de ses filets contre l’Espagne, la gardienne de but de la Jordanie n’a pas grand-chose à se reprocher. Souvent livrée à elle-même face aux attaquantes ibériques, elle n’a commis pratiquement aucune erreur et a même sorti quelques parades spectaculaires qui ont évité aux locales une addition plus lourde. Face à la force de frappe mexicaine, elle sera encore une fois mise à rude épreuve et espère connaitre une issue plus favorable.

La stat 1 - Après une rencontre disputée, il ne manque déjà qu’un seul but à l’Espagnole Lorena Navarro pour égaler le total de buts qui avait valu aux Vénézuéliennes Deyna Castellanos et Gabriela Garcia de finir meilleures buteuses de Costa Rica 2014. Après son quintuplé face à la Jordanie, trouvera-t-elle le chemin des filets contre la Nouvelle-Zélande, dont la défense a cédé cinq fois contre le Mexique ?

Entendu… "Nous sommes prêtes. Nous nous améliorons à chaque fois et nous avançons étape par étape. Nous allons chercher les trois points pour encore avancer et nous rapprocher de la finale" *- Dayana Cazares, milieu de terrain du Mexique*

Le programme*Groupe A** *Espagne - Nouvelle-Zélande, 16h00 (Stade International Al Hassan, Irbid) Jordanie - Mexique, 19h00 (Stade International Al Hassan, Irbid)

Groupe B** Venezuela - Cameroun, 16h00 (Stade International, Amman) Allemagne - Canada, 19h00 (Stade International)*

*(horaires en heure locale)**