Six places à prendre et un rêve à poursuivre

1 juin 2021
  • Fin de la première phase des qualifications de la CONCACAF pour Qatar 2022

  • Six équipes se qualifieront pour la phase suivante

  • FIFA.com présente les débats à venir

La première phase qualificative de la Zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ est sur le point de se terminer. Du 4 au 8 juin, 29 équipes, réparties en six groupes, chercheront à décrocher la première place de leurs groupes respectifs, afin de s'assurer d'être présentes au prochain tour.

FIFA.com présente toutes les données de ces journées décisives.

Groupe A

Suite au match nul entre Montserrat et le Salvador (1-1), il s'agit de l'un des groupes les plus ouverts. Le dernier match de groupe entre le Salvador et Antigua-et-Barbuda à San Salvador vaudra de l'or. Les deux équipes sont à égalité en tête de leur groupe, avec quatre points. De son côté, Montserrat pourrait obtenir la première victoire de son histoire dans les qualifications pour la Coupe du Monde à l'occasion de sa confrontation, le 2 juin, avec les Îles Vierges Américaines, qui n'ont toujours pas pris de point.

easyl9fj9xputt9cj6jf.jpg

Groupe B

La première place du groupe se décidera entre le Canada et le Suriname. Comme dans le Groupe A, le suspense durera jusqu'à la dernière journée puisque les deux équipes se rencontreront à Bridgeview, en Illinois, le 8 juin. Les Canadiens ont une différence de buts de +15 et chercheront à la bonifier lorsqu'ils affronteront Aruba. Le Suriname, quant à lui, devra faire face à des joueurs comme Alphonso Davies ou encore Cyle Larin, actuel meilleur buteur des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde. À savoir que le Suriname n'a toujours pas encaissé de buts dans ce tournoi qualificatif. La défense de John Herdman sera également mise à l'épreuve. L'entraîneur du Suriname, Dean Gorre, pourra s'appuyer sur des joueurs comme Nigel Hasselbaink, neveu de Jimmy Floyd, Gleofilo Vlijter et Ryan Donk.

Groupe C

La dynamique de cette poule est assez similaire à celle du Groupe B. Cette fois, ce sont Curaçao et le Guatemala qui se disputent la première place. Comme dans le Groupe B, les deux équipes se rencontreront lors de la dernière journée, le 8 juin, mais Curaçao aura l'avantage de recevoir, à Willemstad. Curaçao partira favori et sera dirigé par Patrick Kluivert, ancien joueur des Pays-Bas et de l'Ajax Amsterdam, qui officie en intérim en attendant que le sélectionneur actuel, Guus Hiddink, se remette du COVID-19.

Groupe D

La République dominicaine et le Panama sont au coude à coude en tête de ce groupe, avec une différence de buts supérieure pour la République dominicaine, qui n'a pas encore encaissé de buts dans ces qualifications. Les deux formations ont rendez-vous le 8 juin. Le Panama recevra, ce qui pourrait constituer un avantage dans la quête des Canaleros de réussir la passe de deux après leur première qualification tant attendue pour l'épreuve mondiale à Russie 2018.

Groupe E

Le Nicaragua, le Bélize et Haïti sont tous les trois à trois points. Cependant, le Nicaragua et Haïti ont l'avantage d'avoir une partie de plus à disputer. Si le Bélize veut rester dans la course, il devra être à son meilleur niveau lorsqu'il affrontera le Nicaragua le 4 juin.

Cependant, la confrontation la plus attendue aura lieu le 8 juin, quand Haïti et le Nicaragua clôtureront le groupe et s'affronteront dans un match sans doute décisif pour la qualification.

Groupe F

Jusqu'à présent, les joueurs de Saint-Kitts-et-Nevis restent sur une série parfaite, avec aucune défaite ni aucun but encaissé dans ces qualifications. Mais juste derrière eux, pointe Trinité-et-Tobago, qui a tenu en échec Porto Rico lors de sa dernière sortie.

Le match entre les deux équipes, le 8 juin, sera déterminant pour Saint-Kitts-et-Nevis, qui n'a toutefois jamais battu Trinité-et-Tobago dans l'histoire de la compétition. Les Soca Warriors bénéficieront en outre de l'avantage du terrain.