Qualifications : la situation dans toutes les confédérations

23 déc. 2020
  • La situation dans les qualifications pour Qatar 2022 dans toutes les confédérations

  • Bilan parfait pour le Brésil en CONMEBOL, et pour l'Australie, le Japon et la Syrie dans l'AFC

  • La Zone Europe se lancera sur la route du Qatar en mars 2021

Les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 ont connu de nombreux chamboulements dans leur organisation au cours de l'année 2020. Mais entre le débuts des hostilités en Amérique du Sud, ou les tirages au sort en UEFA, CAF et CONCACAF, la route qui mène à l'épreuve mondiale se dessine dans toutes les confédérations. FIFA.com fait le point sur la situation dans toutes les régions de la planète football.

Zone Afrique

L’année 2020 avait débuté avec le tirage au sort du deuxième tour des qualifications de la CAF. Les 14 vainqueurs du premier tour ont rejoint les 26 nations africaines les mieux classées au Classement mondial FIFA/Coca-Cola.

On retiendra du premier écrémage la qualification historique de la Guinée-Bissau à l'issue d’une double confrontation contre São Tomé-et-Principe. Djibouti y sera pour la deuxième fois de son histoire, après avoir écarté l’Eswatini, et en évitant la défaite à l'extérieur pour la première fois dans des préliminaires de Coupe du Monde, après six défaites consécutives. Parmi les héros de ce premier tour, Emilio Nsue a inscrit le but de la qualification de la Guinée Équatoriale, Gerald Phiri a transformé un penalty tardif crucial pour le Malawi, et Ashley Williams, 18 ans, a arrêté un penalty dans les arrêts de jeu du match retour, préservant ainsi la qualification du Liberia, battu (0-1) en Sierra Leone après son succès à domicile à l’aller (3-1).

Pour le deuxième tour, 40 équipes sont réparties en 10 groupes. Les dix vainqueurs de groupe se qualifieront pour le troisième tour, où ils disputeront cinq confrontations en matches aller-retour. Les cinq vainqueurs de ces oppositions se qualifient pour Qatar 2022.

L’Algérie, championne d’Afrique en titre, fait figure de favorite dans le Groupe A. Dans le Groupe D, une grande nation du Continent Mère ne verra pas le Qatar, puisque le Cameroun et la Côte d’Ivoire se battront pour une seule place. Le scénario se répétera dans le Groupe G, avec le Ghana ou l’Afrique du Sud qui devra regarder la compétition mondiale de loin. Quant au Sénégal de Sadio Mané, Joueur Africain de l’Année 2019, il devra faire valoir son statut de favori face au Congo, à la Namibie, et au Togo, ancien mondialiste.

Zone Asie

Dans la Zone AFC, le deuxième tour, regroupant 40 équipes réparties en huit groupes, est déjà entré dans la phase des matches retours. Sans grande surprise, l’Australie et le Japon affichent un bilan parfait dans leurs groupes respectifs après quatre rencontres, mais la Syrie fait encore mieux, avec cinq victoires en autant de matches.

Habituées de l’épreuve mondiale, l’Arabie Saoudite et la République de Corée ont connu plus de difficultés, même si elles sont toutes deux bien placées dans la course à la qualification. Les Faucons Verts sont devancés par l’Ouzbékistan (qui compte un match en plus), tandis que les Guerriers Taegeuk ont fort à faire pour rester au contact du surprenant Turkménistan, leader du Groupe H. La situation est plus compliquée pour la RI Iran, seulement troisième du Groupe C, et qui n’a quasiment plus le droit à l’erreur.

À noter que les huit premiers et les quatre meilleurs deuxièmes se qualifieront pour le troisième tour, qui consiste en deux groupes de six équipes. Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour Qatar 2022, tandis que les deux troisièmes s’affronteront pour un ticket pour les barrages intercontinentaux.

tqe1azyqmsz9wy3b8bgy.jpg

Zone Amérique du Sud

Quatre rencontres, c’est encore trop peu pour tirer des conclusions définitives, mais c’est déjà assez pour voir des tendances se dégager dans la Zone CONMEBOL. Ainsi, le Brésil survole les débats avec quatre victoires en quatre matches, une défense qui n’a cédé que deux fois, et une attaque qui a frappé 12 fois, alors que Tite a dû parfois se passer pour cause de blessure de Neymar, Gabriel Jesus ou Coutinho. La Seleçao reste sur 21 matches de qualifications mondialistes sans défaite, et semble promise à maintenir son bilan parfait de participations à l’épreuve mondiale (21 apparitions en 21 éditions).

L’Argentine fait presque aussi bien, avec trois victoires et un nul, la meilleure défense de la région (à égalité avec le Brésil), et la confirmation du talent de Lautaro Martinez en attaque, qui pourrait alléger le sélectionneur Lionel Scaloni d’une éventuelle Messi-dépendance. L’Équateur complète le podium à la surprise générale. Battu 0-1 en Argentine pour ses débuts sur le banc, Gustavo Alfaro a transformé la Tri en machine à buts contre l’Uruguay (4-2) et la Colombie (6-1), et a décroché la première victoire équatorienne en Bolivie depuis 2009. Mais les Amarillos ne veulent pas s’enflammer : ils avaient débuté par quatre victoires sur la route de Russie 2018 et étaient finalement restés à quai.

CARACAS, VENEZUELA - NOVEMBER 17: Arturo Vidal of Chile celebrates after scoring the first goal of his team during a match between Venezuela and Chile as part of South American Qualifiers for World Cup FIFA Qatar 2022 at Estadio Olímpico on November 17, 2020 in Caracas, Venezuela. (Photo by Miguel Gutierrez - Pool/Getty Images)

À retenir :

  • Quatrième et toujours invaincu (trois nuls, une victoire), le Paraguay peut compter sur Ángel Romero, buteur à quatre reprises.

  • Quatre buts, c’est aussi le total de Luis Suarez pour l’Uruguay, avec la particularité de les avoir tous marqués sur penalty. Avec deux victoires et deux défaites, la Celeste se retrouve en cinquième position.

  • Après son retour sur la scène mondiale en 2018, le Pérou espère y revenir en 2022. Mais les hommes de Ricardo Gareca sont en grande difficulté, avec un seul point en quatre journées.

  • La Colombie en compte trois de plus, mais deux lourdes défaites contre l’Uruguay (0-3) et l’Équateur (1-6) ont fait de Carlos Queiroz le premier sélectionneur à perdre son poste dans cette campagne sud-américaine.

  • Le Chili de Reinaldo Rueda est en plein processus de renouvellement générationnel, mais la Roja est pour l’instant portée par ses vétérans : les six buts chiliens sont l’œuvre d’Arturo Vidal (4) et Alexis Sánchez (2).

  • Le Venezuela rêve d’enfin se débarrasser de l’étiquette de seule équipe de la CONMEBOL à ne jamais avoir participé à la Coupe du Monde. Pour cela, la Vinotinto s’appuie sur plusieurs vice-champions du monde U-20 en 2017 et a décroché son premier succès lors de la 4ème journée.

  • La Bolivie ne se fait guère d’illusions sur sa participation à Qatar 2022, mais elle espérait au moins profiter de l’avantage du terrain. Malheureusement, la Verde a perdu ses deux matches à La Paz et ferme la marche.

Zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes

Les qualifications n’ont pas encore débuté dans la CONCACAF, mais le tirage au sort du 1er tour a été effectué en août dernier. Sur la base du Classement FIFA de juillet 2020, les 30 associations membres les moins bien classées de la région ont été réparties en six groupes.

Les six vainqueurs de groupe s’affronteront lors d’un deuxième tour consistant en trois confrontations prédéterminées à élimination directe (matches aller-retour). Les trois pays victorieux se qualifieront pour le tour final, où ils seront rejoints par les cinq équipes de la CONCACAF les mieux placées au Classement FIFA de juillet 2020 (Costa Rica, États-Unis, Honduras, Jamaïque, Mexique). A l’issue d’un championnat en matches aller-retour, les trois premiers se qualifient pour Qatar 2022 et l'équipe classée quatrième devra disputer un barrage intercontinental.

Zone Europe

Les qualifications n’ont pas encore débuté dans la Zone UEFA, dont le tirage au sort a eu lieu le 7 décembre dernier.

Les dix vainqueurs de groupes se qualifieront directement pour Qatar 2022 et les dix équipes classées à la deuxième place disputeront les barrages. Les barrages incluront également les deux meilleurs vainqueurs de groupes de l'UEFA Nations League 2020-21 s'ils ne sont pas qualifiés directement pour Qatar 2022 ou pour les barrages. Les 12 équipes seront divisées en trois sections avec matches à élimination directe, afin de définir les trois derniers représentants européens à l'épreuve mondiale.

Qatar 2022 : Preliminary Draw UEFA results (FR)

Zone Océanie

Les qualifications n’ont pas encore débuté dans la Zone OFC. Celles-ci se concerneront les 11 associations membres de la région : Fidji, Îles Cook, Îles Salomon, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Samoa Américaines, Tahiti, Tonga, Vanuatu. La meilleure équipe de la région a l’issue des qualifications disputera un barrage intercontinental.