Nelsen et Tarpley, deux légendes en forme olympique

20 avr. 2021
  • Les Légendes de la FIFA Lindsay Tarpley et Ryan Nelsen ont accordé un entretien à FIFA.com.

  • Ils seront les assistants du tirage au sort des Tournois Olympiques de Football, ce mercredi.

  • Au programme : souvenirs et anecdotes des JO, joueurs et joueuses à suivre

Au cours de leurs carrières respectives, Lindsay Tarpley et Ryan Nelsen ont souvent montré qu’ils étaient capables de gérer les situations à haute pression. Ce mercredi, ils seront soumis à une autre forme de pression puisqu’ils procèderont au tirage qui déterminera la composition des groupes des Tournois Olympiques de Football masculin et féminin.

Les deux anciens joueurs sont idéalement placés pour prendre part à cette étape clé sur la route de Tokyo 2020. Tarpley a remporté deux médailles d’or avec la sélection américaine, à Athènes 2004 et Pékin 2008. En Grèce, elle avait d’ailleurs ouvert le score en finale.

Quant à Nelsen, il était le capitaine de la Nouvelle-Zélande pour sa première campagne olympique, à Pékin 2008, où les Océaniens avaient fait match nul avec la RP Chine en ouverture. Deux ans plus tard, il portait encore le brassard lorsque son pays avait glané le premier point de son histoire en Coupe du Monde de la FIFA™, grâce à un nul 1-1 avec la Slovaquie à Afrique du Sud 2010. À Londres 2012, il était encore capitaine des Oly-Whites, qui avaient pris un point à la faveur de leur nul avec l’Égypte.

Aujourd’hui, les deux anciens champions entraînent et élèvent leur progéniture. Nelsen évoque les joies de vivre ces événements dans la peau du supporter, tout en plaisantant au sujet des réalités qui attendent les sportifs à la fin de leur carrière.

Bildnummer: 04931028 Datum: 15.08.2008 Copyright: imago/Icon SMI..15 August 2008: Lindsay Tarpley (USA). The women s Olympic team of the United States defeated the women s Olympic soccer team of Canada 2-1 after extra time in a Quarterfinal match in the Women s Olympic Football competition. PUBLICATIONxINxGERxSUIxAUTxHUNxRUSxSWExNORxONLY Icon918080815033; OS Sommer Sommerspiele Spiele 2008 Peking Damen Fußball Länderspiel Nationalteam Aktion Einzelbild Freisteller vdig xrb 2008 quer ....Image number 04931028 date 15 08 2008 Copyright imago Icon Smi 15 August 2008 Lindsay Tarpley USA The Women s Olympic team of The United States defeated The Women s Olympic Soccer team of Canada 2 1 After extra Time in A Quarter finals Match in The Women s Olympic Football Competition PUBLICATIONxINxGERxSUIxAUTxHUNxRUSxSWExNORxONLY Icon918080815033 OS Summer Summer Games Games 2008 Beijing women Football international match National team Action shot Single cut out Vdig 2008 horizontal

"La vraie vie est légèrement différente de ce que j’ai pu connaître quand j’étais footballeur professionnel", reconnaît-il. "Cela fait bizarre de devoir payer pour aller à la salle de sport ou ce genre de choses, c’est un scandale !", rigole-t-il.

Quand elle n’essaie pas de capter l’attention de son fils et de sa fille sur le terrain, Tarpley est chef d’entreprise. Avec quelques anciennes joueuses, elle a monté une société : "C’est marrant de voir comment le football façonne notre vie. Je me rends compte que ces expériences ont défini la personne que je suis devenue".

S’agissant d’expérience en matière de tirage au sort, c’est Tarpley qui donnera des tuyaux à Nelsen puisqu’elle a participé au tirage des Qualifications de la Concacaf pour le Tournoi Olympique de Football féminin à l’automne 2019. "Pour le coup, je vais compter à fond sur Lindsay", annonce le Néo-Zélandais. "Je suis en panique ! Je suis connu pour me prendre les pieds dans le tapis et pour laisser tomber les choses (rires) !"

Souvenirs olympiques

Lindsay et Ryan avaient toujours rêvé de disputer les JO. "Gamin, quand je regardais les Jeux Olympiques, ça me semblait très loin, comme un événement qui avait lieu sur une autre planète", raconte Ryan. "C’était inimaginable que cela devienne une réalité. Indescriptible. Je ne pensais pas que cela m’arriverait. Quand on devient Olympien, c’est pour la vie. Personne ne me l’enlèvera."

Tarpley a grandi dans l’admiration des Mia Hamm, Julie Foudy, Joy Fawcett et autres Tisha Venturini, dont elle dit qu’elles ont ouvert la voie. Plus tard, elle a eu la chance de les avoir pour coéquipières : "Encore aujourd’hui, j’utilise les choses que j’ai apprises d’elles sur et en dehors du terrain".

SHENYANG, CHINA - AUGUST 07: Ryan Nelsen of New Zealand thanks supporters after the men's preliminary group C match between China and New Zealand at Shenyang Stadium on Day -1 of the Beijing 2008 Olympic Games on August 7, 2008 in Shenyang, China. (Photo by Julian Finney/Getty Images)

La petite Lindsay qui suivait les Jeux Olympiques à la télévision a grandi et elle a fini par passer sa médaille d’or au détecteur de métaux de l’aéroport aux côtés des athlètes qu’elle admirait quand elle était gamine.

Nelsen raconte : "Par rapport aux États-Unis, on était beaucoup plus loin dans le tableau des médailles ! (rires). Pour tout Néo-zélandais, c’est déjà un grand accomplissement de participer. Quand on les voyait affronter les meilleurs du monde, ils boxaient généralement au-dessus de leur catégorie. Ils montraient ce qu’ils avaient appris à l’école, ils réalisaient leurs rêves, donc c’est vraiment quelque chose à part".

Nelsen insiste sur "la pureté des Jeux Olympiques, qui ne sont pas pollués par les considérations commerciales". Pour lui, "tout est dans l’esprit, comme lors des Coupes du Monde de la FIFA". Quant à Tarpley, elle met l’accent sur le "sentiment d’unité" qu’ils véhiculent.

Scotché par Federer

Tout Olympien vous dira que les cérémonies d’ouverture et de clôture sont des moments inoubliables. À juste titre. Mais ce qui rend les Jeux uniques, c’est leur capacité à rassembler des athlètes de différents sports au même endroit. Tarpley parle ainsi du sentiment d’unité qu’a inspiré chez elle le fait de représenter son pays avec des athlètes de tous les sports.

Nelsen, quant à lui, n’oubliera jamais sa rencontre avec une star du tennis.

"Je me souviens avoir vu Roger Federer à Pékin. Je le fixais comme si j’étais un fan déséquilibré ou un truc dans le genre ! C’était vraiment gênant. Il sentait bien que je le regardais beaucoup trop fixement. Ç’a été un moment assez maladroit et très tendu. Il a dû penser qu’il allait se faire assassiner et moi j’étais en extase complète. Je suis catastrophique au tennis, mais ce gars est une légende vivante."

À suivre

Nelsen et Tarpley accorderont bien entendu une attention encore plus appuyée à leurs pays respectifs lors du tirage. La sélection masculine néo-zélandaise s’apprête à disputer ses troisièmes Jeux Olympiques. Quant à l’équipe féminine des États-Unis, quadruple médaillée d’or aux JO, elle cherchera à faire mieux qu’à Rio 2016, où elle avait été éliminée en quarts.

"La Nouvelle-Zélande possède de très bons jeunes", estime Nelsen. "Quand je jouais, la moitié de l’effectif était amateur et maintenant, ils sont tous pros, donc la Nouvelle-Zélande part sur de meilleures bases. Ce qui est génial avec les Néo-zélandais, c’est que personne n’attend rien d’eux. Ça joue en notre faveur".

"Si je regarde les équipes du tirage au sort masculin, je crois que ça va être intéressant et très serré. Il y a quelques grosses équipes, mais je vois quelques outsiders créer des surprises. Gardez un œil sur Liberato Cacace. Je crois que dans quelques années, il va sûrement devenir l’un des meilleurs arrières gauches en Europe. C’est un jeune extrêmement talentueux."

LODZ, POLAND - JUNE 02: Liberato Cacace of New Zealand celebrates after Elijah Just of New Zealand (not pictured) scores his team's first goal during the 2019 FIFA U-20 World Cup Round of 16 match between Colombia and New Zealand at Lodz Stadium on June 02, 2019 in Lodz, Poland. (Photo by Lars Baron - FIFA/FIFA via Getty Images)

Contrairement aux Oly-Whites, les Américaines ne seront pas outsiders. On s’attend plutôt à les voir briguer une cinquième médaille d’or à Tokyo 2020.

"Je pense qu’il faut qu’elles se concentrent sur ce qui les attend", estime Tarpley. "J’adore leur façon de jouer. Tactiquement et techniquement, elles sont extrêmement talentueuses. Ça va être intéressant de voir qui Vlatko (Andonovski, le sélectionneur) va retenir dans sa liste des 18 et comment la mayonnaise va prendre."

"J’ai vraiment hâte de les voir encore jouer. Le football féminin a beaucoup progressé à travers le monde. Les Jeux Olympiques vont offrir une super vitrine à toutes les joueuses pour briller."

"Les Américaines ont beaucoup d’expérience chez leurs cadres, mais elles ont aussi des tas de jeunes joueuses qui font parler d’elles. Si je devais en citer deux, ce serait la défenseuse centrale Abby Dahlkemper et l’attaquante Sophia Smith."

r0vzrpryevqd7u1zvepd.jpg

Les fans du monde entier les délégations des 28 équipes pourront suivre les tirages à distance sur la chaîne YouTube de la FIFA, Twitter (@FIFA.com), Facebook, Weibo et WeChat (FIFAOfficial).

Diffusé en direct, l’événement sera présenté par la journaliste britannique Samantha Johnson, présentatrice et correspondante pour TRT World à Istanbul. Elle aura à ses côtés les Légendes de la FIFA et assistants du tirage Lindsay Tarpley et Ryan Nelsen, ainsi que Jaime Yarza, directeur de la sous-division Compétitions de la FIFA, et Sarai Bareman, directrice du Football Féminin de la FIFA, qui mèneront respectivement les tirages masculins et féminins.

Documents Connexes