Les habitués dans le dernier carré

31 juil. 2021

  • Pas de surprise en quart de finale de Tokyo 2020

  • L'hôte et trois anciens vainqueurs qualifiés

  • Le Japon passe aux tirs au buts

Il n'y a pas eu de surprise lors des quarts de finale du Tournoi Olympique de Football Masculin, Tokyo 2020, ce samedi 31 juillet, qui ont vu l'hôte et trois anciens médaillés d'or se qualifier pour le dernier carré.

Le Brésil, tenant du titre a écarté l'Egypte sans trembler, tandis que les Japonais ont dû aller jusqu'aux tirs au but pour venir à bout de la Nouvelle-Zélande. Le Mexique, médaillé d'or à Londres 2012, et l'Espagne, qui a triomphé chez elle en 1992, ont respectivement noyé la République de Corée et la Côte d'Ivoire sous une pluie de buts.

Résultats

Espagne 5-2 (a.p.) Côte d'Ivoire

L'Espagne a été la première à valider son ticket pour les demi-finales, mais au prix d'une prolongation et de quelques frayeurs face à des Ivoiriens qui peuvent se mordre les doigts, notamment après avoir ouvert le score et laissé filé la victoire malgré le but de Max Gradel dans les arrêts de jeu. Les Éléphants ont définitivement craqué en prolongation et n'améliorent donc pas leur performance de 2008 avec un départ dès les quarts de finale.

Japon 0-0 (4-2 t.a.b.) Nouvelle-Zélande

Les Nippons ont dominé cette rencontre mais sont tombés sur un grand Michael Woud qui a permis aux Kiwis d'arracher la prolongation et les tirs au but, où son homologue Kosei Tani a pris toute la lumière avec un arrêt décisif à la roulette russe.

Brésil 1-0 Égypte

Le Brésil a assuré l'essentiel face aux Égyptiens avec un petit but qui lui permet de faire un pas de plus vers la conservation de son titre. Richarlison, meilleur buteur de la compétition (5 buts) était cette fois à la dernière passe pour Matheus Cunha, qui a magnifiquement trouvé la faille à 16 mètres. Les Pharaons, quant à eux, sortis de leur groupe par un trou de souris, ont tout essayé, mais n'ont pas su inquiéter Santos

République de Corée 3-6 Mexique

Le Mexique s'est montré supérieur à la Corée du Sud sur le plan de la technique et a parfaitement maîtrisé son adversaire en ouvrant le score rapidement, puis en prenant le large après la pause. El Tri retrouvera le Brésil dans le dernier carré pour un remake de la finale de 2012.

Les moments-clés

Les Éléphants se trompent en défense Les trois premiers buts encaissés par la Côte d'Ivoire sont venus d'erreurs défensives plus qu'évitables. Il y a d'abord eu cette remise trop molle de la poitrine signée Wilfried Singo, parfaitement exploitée par Dani Olmo, puis ce rebond passivement laissé à Rafa Mir dans la surface alors que les Éléphants menaient dans les arrêts de jeu. Ils ont ensuite laissé les Espagnols prendre l'avantage en prolongation sur une main d'Eric Bailly sur un duel aérien. Mir impeccable Sortie de la phase de groupes avec deux marqués seulement malgré une possession de balle à plus de 60%, l'Espagne n'a pas été d'une grande efficacité avant ce quart de finale. Un problème que Mir n'a pas eu contre la Côte d'Ivoire. Sorti du banc, l'attaquant de Wolverhampton a marqué sur sa toute première touche de balle après 58 secondes sur le terrain ! En prolongation, le joker espagnol a ajouté deux buts dans sa besace, ce qui fait de lui le premier joueur à inscrire un triplé dans la compétition depuis l'Argentin Carlos Tevez en 2004, en quart de finale contre Costa Rica.

Donggyeong, pied gauche magique Le Sud-Coréen Lee Donggyeong s’est offert un joli doublé lors de la défaite contre El Tri. Il a égalisé à 1-1 d’un savoureux contrôle sur Luis Romo, enchaîné par une délicieuse frappe du gauche en pleine lucarne, puis a récidivé d'une nouvelle merveille du gauche. Le Guerrier Taegeuk de 23 ans avait déjà montré ce dont il était capable lors du match de préparation contre l'Argentine, comme vous pourrez le constater dans la vidéo ci dessous.

Passe d'armes

El Tri n'a pas fait dans le détail face à la République de Corée qui, avant ce match, était la meilleure attaque du tournoi avec 10 réalisations. Si les Asiatiques ont porté leur total à 13, ils sont désormais dépassés par les Nord-Américains, qui en totalisent 14 en quatre rencontres, avec sept buteurs différents ! C'est la première fois que le Mexique marque six buts dans un match du Tournoi Olympique de Football Masculin.

Tournoi Olympique de Football Masculin, Tokyo 2020 : Quarts de finale en images

FIFA COVERAGE - Spain v Cote d'Ivoire: Men's Football Quarter Final - Olympics: Day 8

RIFU, MIYAGI, JAPAN - JULY 31: Max Gradel #15 of Team Ivory Coast passes the ball whilst under pressure from Oscar Mingueza #2 of Team Spain during the Men's Quarter Final match between Spain and Cote d'Ivoire on day eight of the Women's QuarterFinal match during the Tokyo 2020 Olympic Games at Miyagi Stadium on July 31, 2021 in Rifu, Miyagi, Japan. (Photo by Alex Livesey - FIFA/FIFA via Getty Images)

FIFA COVERAGE - Spain v Cote d'Ivoire: Men's Football Quarter Final - Olympics: Day 8

RIFU, MIYAGI, JAPAN - JULY 31: Eric Bailly #3 of Team Ivory Coast celebrates with teammates after scoring their side's first goal during the Men's Quarter Final match between Spain and Cote d'Ivoire on day eight of the Women's QuarterFinal match during the Tokyo 2020 Olympic Games at Miyagi Stadium on July 31, 2021 in Rifu, Miyagi, Japan. (Photo by Alex Livesey - FIFA/FIFA via Getty Images)

Programme des demi-finales

Mardi 3 août (heures locales)

Mexique - Brésil Kashima Stadium, 17h

Japon - Espagne Saitama Stadium, 20h