Joyce Cook appelle les instances internationales à s’unir et à "briser le silence" autour des violences dans le sport

  • La conseillère principale rattachée au Bureau du Président s’est exprimée dans le cadre du lancement de la campagne "Let’s beat the silence" ("Brisons le silence")

  • L’initiative a été lancée par le département du Sport de la présidence du conseil des ministres italien

  • À la demande du Président Gianni Infantino, Joyce Cook mène un nouveau projet sur la création d'une entité indépendante pour la sécurité dans le sport

Joyce Cook a rappelé que les instances dirigeantes, les fédérations, les associations et les autorités devaient adopter une approche commune pour s’attaquer à la violence dans le sport.

Joyce Cook s’est exprimée à l’occasion du lancement d’une nouvelle campagne initiée par le gouvernement italien. Elle a ainsi souligné le devoir de diligence des administrateurs du sport et la nécessité de travailler main dans la main afin de garantir un environnement sûr pour tous.

"En tant que représentants d’organisations sportives, nous avons tous à cœur de permettre au plus grand nombre d’enfants de profiter des bienfaits de l’activité physique", a-t-elle déclaré via Zoom aux délégués réunis à Rome. "Nous sommes les gardiens du sport, ce qui implique de faire tout notre possible pour protéger les enfants."

"La violence est sans doute l’une des menaces les plus inquiétantes qui pèsent sur l’intégrité du sport, en particulier les violences de nature sexuelle. Les enfants sont à la fois les plus vulnérables et les plus en danger. C’est un problème que l’on retrouve dans tous les pays et dans tous les secteurs de la société. Le sport n’est évidemment pas à l’abri."

Organisée sous l’égide du département du sport de la présidence du conseil des ministres italiens, cette cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de la Secrétaire en charge des Sports Valentina Vezzali, d’Evelina Christillin, membre du Conseil de la FIFA, de Rocco Briganti, Directeur Scientifique de CISMAI ISPCAN 2020, et de Michele Sciscioli, Directeur du Département du Sport.

La campagne "Battiamo il silenzio" ("Brisons le silence") réunit 26 instances sportives et associations de protection des mineurs pour définir les outils et les bonnes pratiques pour la protection des enfants dans le sport, et rassembler les acteurs, afin de mettre en œuvre une approche commune.

"En tant que représentants d’organisations sportives, nous avons tous à cœur de permettre au plus grand nombre d’enfants de profiter des bienfaits de l’activité physique"

"Nous savons que les violences sont souvent le fait de personnes que les enfants connaissent et en qui ils ont confiance", note encore Joyce Cook. "Partout dans le monde et dans toutes les disciplines, on déplore des cas de violences sexuelles, physiques et psychologiques, mais aussi de négligence et d’exploitation. Les enfants sont les plus vulnérables."

"Pour traiter la question de la violence contre les mineurs dans le sport, les instances sportives doivent collaborer plus étroitement avec les gouvernements, les agences en charge de la lutte contre la criminalité et de la protection de l’enfance, les associations d’experts et la société civile. Surtout, nous devons écouter la voix de l’expérience et la parole des personnes qui ont subi ces violences. Le sport ne peut éradiquer une telle forme de criminalité à lui seul."

Au cours des six dernières années, Joyce Cook a piloté d’importants progrès dans le domaine de la prévention dans le sport. Elle est notamment à l’origine du recrutement du premier responsable de la prévention en faveur des enfants de la FIFA, de la création d’un département Prévention et Protection de l’Enfance au sein de la FIFA et du lancement du programme FIFA Guardians, une initiative conçue pour professionnaliser les responsables de la prévention dans le football.