Zabaleta : une évolution bénéfique pour les joueurs comme pour les fans

  • Pour Pablo Zabaleta, une réorganisation permettrait de combler les inégalités entre les continents

  • Une consultation d’envergure est en cours auprès des joueurs quant au calendrier international des matches à compter de 2024

  • Selon l’ancien international argentin, la diminution du nombre de trêves internationales favoriserait l’engouement des supporters

Pablo Zabaleta se montre favorable à certains changements majeurs concernant le calendrier international des matches de football. Pour l’ancien international argentin, la diminution du nombre de trêves internationales à compter de 2024 réduirait la fatigue aussi bien physique que mentale des joueurs et dynamiserait l’enthousiasme des fans à l’égard de leurs sélections.

La FIFA mène actuellement un examen approfondi du calendrier international des matches, à la demande d’une très large majorité de ses 211 associations membres lors du 71e Congrès de la FIFA plus tôt cette année. L’objectif est d’élaborer un calendrier optimisé qui répond aux besoins du football moderne et de toutes ses parties prenantes.

"La diminution du nombre de trêves internationales par saison serait bénéfique", affirme Zabaleta. "En Amérique du Sud, il faut effectuer de longs déplacements afin de disputer deux matches et de retourner dans son club", ajoute le champion olympique de 2008.

Sur une période de quatre ans, les internationaux sud-américains évoluant dans des clubs du Vieux Continent peuvent en effet parcourir une distance jusqu’à sept fois plus importante que leurs homologues européens, ce qui suscite un profond déséquilibre. Pour preuve, une seule sélection non européenne est parvenue à se hisser en finale lors des quatre dernières éditions de la Coupe du Monde de la FIFA, à savoir l’Argentine en 2014. Pablo Zabaleta et ses compatriotes s’étaient alors inclinés face aux Allemands au terme des prolongations.

Pablo Zabaleta of Argentina and Andre Schuerrle of Germany compete for the ball

"L’écart entre l’Europe et les autres continents doit faire l’objet d’une attention particulière", poursuit Zabaleta. "Porter le maillot de son pays procure une immense fierté. Il faut donc s’attacher à combler cet écart grandissant. Ce sont souvent les sélections européennes qui arrivent en finale des grandes compétitions mondiales. Il faut donner aux autres nations les moyens de rattraper leur retard et de poursuivre le développement de leurs joueurs."

"En diminuant le nombre de trêves internationales et en resserrant les rencontres sur un seul et même mois, les déplacements seraient moins importants. Les joueurs seraient également moins entamés sur le plan physique comme mental", confie l’ancien arrière droit de l’Albiceleste. "Les supporters pourraient alors profiter de quatre ou cinq rencontres dans un laps de temps condensé, ce qui stimulerait davantage leur engouement vis-à-vis de leurs sélections. De leur côté, les joueurs pourraient se concentrer pleinement sur leurs objectifs internationaux avant de retourner dans leurs clubs respectifs."

La FIFA sollicite toutes ses parties prenantes dans le cadre d’une consultation transversale concernant l’évolution du calendrier international des matches pour le football masculin et féminin ainsi que pour les catégories jeunes.