Un siècle d’histoire du football féminin australien

24 sept. 2021
  • Le premier match de football féminin en Australie s’est tenu il y a 100 ans, jour pour jour

  • Cette rencontre constitue un pilier fondamental

  • En 2023, l’Australie et la Nouvelle-Zélande accueilleront la première édition de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ dans l’hémisphère sud

En décembre 1920, le Dick, Kerr’s Ladies Football Club écrivait les premières pages de l’histoire du football féminin, rassemblant plus de 50 000 spectateurs à Goodison Park. À l’autre bout de la planète, c’est une autre rencontre moins connue mais tout aussi marquante qui allait se tenir neuf mois plus tard. Le 24 septembre 1921, le Brisbane Cricket Ground accueillait le tout premier match public de football féminin en Australie, devant quelques 10 000 spectateurs, quelques mois après la formation de Latrobe, première équipe féminine du pays (photo ci-dessus). D’autres rencontres locales s’étaient néanmoins déjà tenues, et ce dès 1903

Un bref succès

Si les joueuses de North Brisbane se sont imposées 2-0 face à leurs rivales de South Brisbane en cette journée printanière, ce n’est pas le résultat final qui est resté dans les mémoires.

Pour cette paisible ville de seulement 200 000 habitants, l’affluence enregistrée ce jour-là constitue certainement le fait majeur de cet événement. La presse australienne a par ailleurs encensé les joueuses dès le lendemain pour leur qualité de jeu et leur ténacité.

À l’occasion des festivités du centenaire de cette journée historique, un nouveau match a été organisé au Brisbane Cricket Ground. Pièce maîtresse des Jeux Olympiques de 2032, le Gabba, comme on l’appelle plus communément, ne ressemble aucunement à ce qu’il était en 1921.

Une ascension mondiale

Un siècle plus tard, l’Australie s’apprête à accueillir, avec la Nouvelle-Zélande, la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, désormais étendue à 32 équipes. L’organisation de ce grand rendez-vous mondial reflète ainsi l’incroyable évolution du football féminin australien, dont les pionnières foulaient la pelouse vêtues de jupons et de maillots mal ajustés.

Les débuts prometteurs des années 1920 n’étaient malheureusement qu’un mirage, un simple fait isolé qui, avec un peu de recul, apparaît aujourd’hui comme une opportunité manquée.

Tandis que le football féminin a été formellement interdit en Angleterre quelques mois plus tard, il s’est poursuivi plus modestement à l’autre bout du monde, faisant toutefois l’objet d’un coup d’arrêt officieux et de restrictions.

Il aura finalement fallu attendre le début des années 1970 pour assister aux grandes étapes fondatrices tant espérées, à commencer par la création de la Fédération australienne de football en 1961. Les premiers championnats nationaux annuels se sont déroulés en 1974, quelques semaines après l’apparition inédite des Socceroos en Coupe du Monde de la FIFA™.

La sélection féminine australienne a quant à elle disputé son premier match international en 1979 dans des conditions pour le moins rudimentaires. Les joueuses avaient alors passé la semaine à distribuer des prospectus et à coudre des écussons sur leurs maillots avant la tenue de cette rencontre, dans un modeste stade en périphérie de Sydney.

Un championnat national a été instauré en 1996, un an après la qualification historique de la sélection féminine pour la plus prestigieuse des compétitions, puis réorganisé en 2008 sous le nom W-League.

Toutefois, ce n’est qu’au cours des dernières années que le football féminin australien a connu un essor fulgurant. Alors que les Matildas ont célébré leur premier match à domicile en 2017, les prouesses de Sam Kerr sur le terrain ont valu à la capitaine une notoriété grandissante.

Un socle solide

Plus récemment, les Australiennes ont signé une performance inédite en atteignant les demi-finales du Tournoi Olympique de Football Féminin, Tokyo 2020. Portée par une excellente dynamique pour 2023, la formation de Tony Gustavsson a disputé cette semaine son premier match dans le cadre d’un nouvel accord télévisuel à long terme. À l’échelle locale, le football féminin ne cesse de se développer. Ainsi, le football féminin australien n’aurait jamais pu connaître cette incroyable ascension sans ses pionnières, qui en ont jeté les bases il y a maintenant un siècle.

Australian women's football centenary recreation