3ème Journée : Tenants et prétendants entrent dans la danse

13 sept. 2021
  • L’Argentine, championne du monde en titre, débute contre les États-Unis.

  • L’Espagne, double lauréate, affronte le Paraguay.

  • La RI Iran, troisième en 2016, défie la Serbie.

Les matches

Mardi 14 septembre (heures locales)

Groupe E Paraguay - Espagne, Klaipeda (18h00) Angola - Japon, Klaipeda (20h00) Groupe F Serbie - RI Iran, Vilnius (18h00) Argentine - États-Unis, Vilnius (20h00)

À savoir

- Sacrée championne du monde en 2016, l’Argentine a mis fin au duopole du Brésil et de l’Espagne. Depuis, l’Albiceleste a prouvé que ce succès ne devait rien au hasard en dominant la Seleçao 3-1 en finale des qualifications de la CONMEBOL pour Lituanie 2021. Toutefois, ces bons résultats ne sont pas sans conséquences. Désormais, Nicolas Sarmiento, Damian Stazzone et autres Leandro Cuzzolino vont devoir gérer la pression inhérente au statut de favori.

- Après cinq qualifications consécutives pour la finale, l’Espagne a connu un coup d’arrêt en Colombie, suite à son élimination en quart de finale aux mains de la Russie. Malgré ce revers, elle compte à nouveau parmi les prétendants au titre. L’équipe dirigée par Federico Vidal ne manque pas d’expérience, de talent, ni de détermination. Toutefois, Ortiz, Solano et Borja devront s'employer pour venir à bout d'un adversaire déterminé. "Si je devais désigner un favori, ce serait le Paraguay", confie ainsi le gardien de but Carlos Espinola àFIFA.com.

- En 2016, Ahmad Esmaeilpour et Ali Hassanzadeh ont mené la RI Iran sur la troisième marche du podium. À 33 ans, les deux hommes pensent pouvoir faire encore mieux. Ce premier match contre la Serbie pourrait servir de révélateur à leurs ambitions. - L’Algérie, le Zimbabwe, le Nigeria, l’Égypte, la Libye, le Maroc et le Mozambique ont tous perdu leur premier match en Coupe du Monde de Futsal de la FIFA™. L’Angola va, à son tour, tenter sa chance, avec l'espoir de mettre fin à cette série pour les équipes africaines sur la scène mondiale. "Il n’y a pas de mots pour exprimer ce que représente notre qualification pour une Coupe du Monde", explique à FIFA.com Manosele. "Nous voulons rendre notre pays encore plus fier en déployant notre meilleur jeu."

L'info en plus

Double champion du monde, en 2000 et 2004, et finaliste des deux éditions suivantes, l'Espagnol Kike Boned a pris sa retraite il y a sept ans. Et pourtant, on a toujours autant de mal à se faire à son absence au sein de la Roja. FIFA.com l'a rencontré avant le coup d'envoi du tournoi :