Salas rêve d'une participation après tant de déceptions

13 sept. 2021
  • Le Costa Rica accueillera la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA™ en 2022.

  • L'attaquante de 19 ans María Paula Salas espère réaliser un rêve.

  • Les qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde viennent de débuter.

À 11 ans, María Paula Salas rêvait de représenter le Costa Rica quand son père l'a amenée faire un essai pour le pays hôte de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2014™. Elle a vite déchanté. "Dès qu'il m'a vu, l'entraîneur m'a dit que j'étais trop petite", raconte l'attaquante, aujourd'hui âgée de 19 ans, à FIFA.com. "J'ai regardé la Coupe du Monde en pleurant. Je voulais juste jouer au football. "J'ai demandé si j'aurais une autre chance et on m'a assuré qu'il y aurait d'autres essais. Et me voilà", sourit Salas, membre des sélections U-20 et senior du Costa Rica. Une deuxième chance lui a effectivement été offerte quelques mois plus tard dans la catégorie U-15.

HOUSTON, TEXAS - JANUARY 28: Yenith Bailey #1 of Panama keeps Maria Salas #17 of Costa Rica from scoring during the first half as Hilary Jaen #4 of Panama looks on during a Group A CONCACAF Women's Olympic Qualifying match at BBVA Compass Stadium on January 28, 2020 in Houston, Texas. (Photo by Bob Levey/Getty Images)

Elle a ensuite appris que le Costa Rica avait été choisi pour accueillir la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2020™. "Jouer une Coupe du Monde à domicile, c'est le rêve. C'est pourquoi il a été difficile d'accepter l'annonce d'une possible annulation à cause de la pandémie. Plus tard, quand sa tenue a été confirmée pour 2022, j'ai ressenti un mélange de joie et de tristesse." "J'étais heureuse, parce que la Coupe du Monde aura bien lieu chez nous et que j'espère la disputer. Malheureusement, plusieurs coéquipières avec lesquelles nous travaillions depuis les U-17 ne pourront pas y prendre part. Nous formions un bon groupe", regrette-t-elle en référence à la non-éligibilité de certaines joueuses en raison de leur âge. "Je pense à la Coupe du Monde tous les jours", poursuit Salas. "Cela fait des années que j'essaie sans succès d'y participer. C'est très dur. Il m'arrive même de me voir en rêve en train de la disputer."

Costa Rica forward Maria Paula Salas

Soutien familial

María Paula joue au football depuis ses trois ans. Comme il n'y avait pas d'équipes de filles, elle a commencé à jouer avec les garçons à cinq ans. Ce qu'il s'est passé ensuite, elle le doit à ses parents, parrains et grands-parents.

"Beaucoup d'amies qui jouaient avec moi n'étaient pas soutenues par leur famille. Si tes parents ne t'amènent pas aux matches, ne te donnent pas d'argent pour y aller ou ne te défendent pas, c'est très difficile. Ici, les choses ont un peu changé. Il y a même des écoles de football pour filles", apprécie-t-elle. Dotée d'un bon jeu de tête et incisive face au but, l'attaquante a eu Cristiano Ronaldo pour premier modèle. "En grandissant, je me suis identifiée à Alex Morgan et Shirley Cruz, que j'admire sur le plan professionnel et personnel après l'avoir côtoyée en sélection", précise-t-elle.

Salas a fait ses débuts en première division à 14 ans avec Saprissa et a rejoint la Liga Deportiva Alajuelense en 2019. Elle a eu des propositions en France et en Espagne, mais le COVID-19 et une opération de l'épaule l'ont contrainte à faire une pause. "J'ai été autorisée à reprendre le sport il y a un mois. Maintenant, je veux me concentrer sur mon club et sur l'équipe nationale pour jouer la Coupe du Monde", confie l'attaquante, qui compte 9 capes et 2 buts, dont l'un dans les Jeux Panaméricains 2019 que la Tricolor a terminés à la troisième place. Son autre objectif est de devenir un modèle pour les filles qui, comme elle, aiment taper dans un ballon. "Nous souhaitons que davantage de filles trouvent normal de jouer au football, qu'elles ne le considèrent pas comme un sport réservé aux hommes et qu'elles aspirent à nous ressembler. Nous voyons toutes au-delà de notre propre avenir", assure-t-elle. .

La route vers Costa Rica 2022

L'histoire de Salas pourrait venir alimenter #WeBelong, la campagne lancée en août par la CONCACAF pour inviter les actrices du football féminin à partager leurs expériences en matière de dépassement de soi, de triomphe et d'inspiration. "Le message de We Belong transcende le football. Il vise à responsabiliser, à changer les normes culturelles et à ouvrir des opportunités aux femmes et aux filles", explique Karina Le Blanc, ex-gardienne du Canada et directrice du football féminin de la CONCACAF

La campagne s'inscrit dans le cadre du premier tour du Championnat U-20 de la CONCACAF, qui se déroule du 13 au 17 septembre à Curaçao. Les 13 équipes en lice ont été réparties en quatre groupes et le premier de chaque poule accèdera à la phase à élimination directe. Groupe A : Bermudes, Saint-Vincent et les Grenadines, Dominique, Îles Vierges Groupe B : Îles Caïman, Anguilla, Martinique Groupe C : Sainte-Lucie, Antigua-et-Barbuda, Curaçao Groupe D : Grenade, Surinam, Belize Phases suivantes du Championnat U-20 de la CONCACAF, qui met en jeu 3 places pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Costa Rica 2022.

  • phase de groupes (premier trimestre 2022) : les 16 équipes participantes seront divisées en 4 groupes ; les 3 premiers de chaque poule se qualifieront pour le tour suivant (12 au total) ;

  • phase à élimination directe (premier trimestre 2022) : 16 sélections, format à match simple (huitièmes, quarts, demi-finales et finale). Les trois premiers obtiendront leur billet pour la Coupe du Monde.

  • Le Costa Rica, en tant que pays hôte, est qualifié d'office.