#ReachOut : Zenga prône l'écoute et la parole

7 sept. 2021
  • L’ancien international italien nous invite à faire preuve de compréhension dans un monde qui change.

  • Zenga : "Avoir quelqu'un près de soi qui sait écouter et qui peut trouver les bons mots, c’est une aide précieuse".

  • L’ancien joueur de l’Inter Milan nous demande d’être attentifs lorsqu’une personne de notre entourage a besoin d’aide.

Walter Zenga a défendu le but de l’Italie lors de deux Coupes du Monde de la FIFA™. Dans les années 90, il a battu le record d’invincibilité en phase finale de l’épreuve mondiale : 517 minutes, soit cinq matches au total, une performance qui reste inégalée à ce jour. En dépit de son immense talent, l’ex-international aujourd’hui reconverti dans le métier d’entraîneur en est convaincu : le plus important pour réussir, c’est d’avoir une bonne "équipe" dans sa vie privée.

Dans le cadre de la campagne #ReachOut, une initiative de la FIFA pour sensibiliser le public aux questions de santé mentale, Zenga nous invite à faire preuve de solidarité en cette période de grands bouleversements liés à la pandémie de Covid-19. Son message est clair : il ne faut pas avoir peur de tendre l’oreille.

"Avoir quelqu'un près de soi qui sait écouter et qui peut trouver les bons mots, c’est une aide précieuse", explique l'ancien gardien. "Il faut beaucoup de maîtrise pour gérer les situations sur le plan psychologique. Il faut aussi beaucoup de résistance pour atteindre le niveau de concentration et de performance qu’exigent le sport de haut niveau et la quête de régularité. Tout est une question d’attitude."

Zenga est parfaitement conscient des conséquences de la pandémie. L’isolement peut engendrer de graves répercussions sur la santé mentale des individus et notamment des jeunes. "Nos enfants sont pratiquement conditionnés à rester à la maison, devant une tablette ou un ordinateur", note-t-il. "Si nous autres, adultes, nous avons eu du mal à gérer la situation et à maintenir le contact, imaginez ce que ça doit être pour eux." L’ancien portier nerazzurro invite donc à faire preuve d’empathie et de patience lorsqu’une personne de notre entourage appelle à l’aide. "Pour sortir d’une mauvaise passe, il faut pouvoir se confier à quelqu’un. C’est essentiel pour éviter la panique ou le sentiment d'impuissance. Mon conseil ? Écoutez ce qu'on vous dit, encouragez la parole." "Notre capacité d’écoute est amoindrie par toutes les choses qui se sont invitées dans notre quotidien récemment. Nous nous parlons moins. C’est plus simple d’envoyer un message, d’écrire sur les réseaux sociaux ou de jouer avec son téléphone portable. Tout ceci nous éloigne des relations physiques. Avant, on se voyait et on parlait. Si l’un de vos amis va mal, sortez avec lui. Asseyez-vous quelque part, prenez un café, écoutez... soyez là, tout simplement."