Paris SG-Lyon, la grande explication

5 avr. 2016

FIFA.com revient sur toute l'action du football féminin de clubs la semaine dernière, avec les quarts de finale retour de la Ligue des champions de l'UEFA, les derniers résultats des championnats de France et du Japon, et un choc pour l'équipe en forme du moment en Allemagne.

Ligue des champions féminine de l'UEFA : Un quatuor d'habitués Le dénouement des quarts de finale retour de la Ligue des champions féminine de l'UEFA promet deux demi-finales palpitantes : Lyon sera opposé au Paris Saint-Germain, tandis que le 1.FFC Francfort affrontera Wolfsburg, avec à la clé pour les vainqueurs respectifs une finale franco-allemande qui sera la sixième du nom sur les sept dernières saisons. Francfort a toutefois bien failli ne pas faire partie du dernier carré. Comme en huitième de finale, les Francfortoises se sont qualifiées à l'issue des tirs au but. Les Suédoises de Rosengard avaient réussi l'exploit de s'imposer 1:0 en Allemagne, grâce à un but de Sara Bjork Gunnarsdottir, mais les Nordiques ont manqué de réussite dans l'épreuve des penalties. La qualification a été beaucoup plus facile pour Wolfsburg qui, malgré l'absence de plusieurs titulaires, s'est imposé 3:0 à Brescia. Le score avait été le même en faveur des Allemandes au match aller.

Barcelone a failli créer la surprise face au PSG. Le score est resté vierge entre les deux équipes jusqu'à quatre minutes du terme, moment choisi par Cristiane pour inscrire le seul but des 180 minutes de jeu. En demi-finale, les Parisiennes rencontreront des Lyonnaises qui se rendaient sur la pelouse du Slavia Prague déjà assurées de la qualification après leur victoire 9:1 à l'aller. Les Tchèques se consoleront en se disant qu'il n'est pas donné à tout le monde de tenir en échec les Lyonnaises. Les demi-finales aller et retour auront lieu en avril et la finale se déroulera en Italie, à Reggio-Emilia.

France : Lyon près du but

Les deux mastodontes du championnat de France, Lyon et le Paris Saint-Germain, ont fait respecter la logique. Pour les Lyonnaises, qui se déplaçaient à Juvisy, la tâche a été compliquée, avec une courte victoire 1:0 grâce à un but de Pauline Bremer en milieu de deuxième période. Elles sont assurées de participer à la prochaine édition de la Ligue des champions féminine de l'UEFA, mais devront probablement se passer de Claire Lavogez jusqu'à la fin de la saison, en raison d'une blessure. Les Parisiennes, de leur côté, se sont imposées facilement (4:0) à Saint-Étienne. Marie-Laure Delie a marqué deux fois.

Le podium : Lyon (72), PSG (69), Montpellier (61)

Allemagne : Le Bayern tombe dans le piège

Le SC Sand, modeste formation du sud-ouest de l'Allemagne, a créé la sensation en se qualifiant pour la première fois de son histoire en  finale de la Coupe d'Allemagne, aux dépens du Bayern Munich. Au passage, les joueuses de Sand ont mis fin à une invincibilité des Munichoises qui durait depuis 15 mois, mais elles se sont également fait peur. Les Bavaroises ont ouvert le score, par la prolifique Vivianne Miedema. À l'heure de jeu, l'internationale serbe Jovana Damnjanovic égalise pour Sand, qui fait définitivement pencher la balance grâce à Anne van Bonn à sept minutes du coup de sifflet final. L'autre finaliste est Wolfsburg. Le tenant du trophée s'est qualifié en battant Fribourg 2:1, grâce à des réalisations de deux internationales allemandes, Alexandra Popp en première période et Babett Peter en seconde. La finale aura lieu le 21 mai à Cologne.

Japon : Leonessa déjà en tête Les reines détrônées de la Nadeshiko League, INAC Kobe Leonessa, sont les seules à avoir engrang�� six points après deux journées. Les triples championnes du Japon ont battu 2:0 Iga FC Kunoichi, une équipe en difficulté la saison dernière. Yuka Momiki a réussi un doublé lors de la victoire des championnes en titre de NTV Beleza sur JEF United (3:1). Beleza enregistre ainsi son premier succès cette saison. Le promu et vainqueur du précédent exercice de deuxième division, Nagano Parceiro, a impressionné en battant Speranza Osaka 5:2.

  • Le podium : INAC Kobe Leonessa (6 points), NTV Beleza, Albirex Niigata, Okayama Yunogo Belle (tous à égalité avec 4 points)*