COP26 : Le Président de la FIFA déterminé à lutter contre le changement climatique

3 nov. 2021

À l’occasion d'un message vidéo adressé à la 26ème Conférence des parties (COP26) de Glasgow, le Président de la FIFA a rappelé la détermination de son organisation à lutter contre le changement climatique dans le monde du football.

La COP26 rassemble les parties en vue d’accélérer les actions menées pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Le Président de la FIFA a déclaré :

"Cher secrétaire exécutive, Mme Patricia Espinosa, Cher président de la COP26, M. Alok Sharma, Cher Prince Albert de Monaco, Chère Mme Isha Johansen, Chers leaders du monde, Chers délégués, Mesdames et Messieurs,

Merci de nous donner l’occasion de vous faire part de nos projets pour lutter contre le changement climatique dans le monde du football.

Nous vivons des heures graves. L’évolution des conditions météorologiques se répercute sur notre environnement et la biodiversité, notre sécurité alimentaire, l’accès à l’eau potable, mais aussi la santé et le bien-être des individus. Elle affecte la vie de communautés entières et menace même l’existence de certains pays et de nations insulaires. Le football ne vit pas en marge de ces grands bouleversements. Partout dans le monde, le football s’en trouve affecté à tous les niveaux – base, loisir, amateur et professionnel. Suite à mon élection à la présidence en 2016, la FIFA est devenue la première organisation sportive internationale à rejoindre la campagne 'Neutralité climatique maintenant' de l’UNFCCC. Elle s’est ainsi engagée à mesurer, réduire et compenser les émissions de gaz à effet de serre liées à la Coupe du Monde de la FIFA™. Lors de la COP24 en Pologne, en 2018, la FIFA a été l’une des premières à signer l’Accord-cadre pour le sport au service de l’action climatique. De nombreux pays rêvent d’accueillir la Coupe du Monde de la FIFA™. Grâce à nos nouvelles exigences, les pays candidats à l’organisation de cette compétition doivent désormais s’engager à mettre en place des mesures contraignantes qui donneront la priorité à l’environnement. La FIFA demande à tous ses membres concernés par l’organisation d’une Coupe du Monde de la FIFA™ ou d’une Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ de respecter les principes de gestion durable et de faire la promotion du développement durable dans leur pays. Une évaluation de l’impact environnemental, la durabilité de la conception, de la construction et de la gestion des stades ou encore la réduction et le recyclage des déchets figurent désormais dans notre cahier des charges. En début d’année, nous avons publié l’empreinte carbone de la Coupe du Monde de la FIFA 2022™ et, en association avec le Conseil suprême pour la remise et l'héritage du Qatar, nous avons réaffirmé notre engagement à faire de ce tournoi la première grande compétition internationale neutre en carbone. Nous avons également développé des normes d’infrastructures vertes pour les installations de football de nos associations membres financées par le Programme Forward de la FIFA. Il s'agit là de notre évolution future. Nous avons défini des exigences et des critères pour la construction de bâtiments respectueux de l’environnement et compatibles avec le changement climatique. Au nom de la FIFA, je suis fier de vous annoncer que, grâce à notre grande expérience de l’action climatique dans le football, la FIFA a mis au point une stratégie climatique complète. Elle entend par ailleurs investir des ressources conséquentes afin d’aider le football à atteindre les objectifs, ambitieux mais nécessaires, fixés par l’Accord-cadre pour le sport au service de l’action climatique : réduire nos émissions de 50% d’ici 2030 et atteindre la neutralité d’ici 2040. La stratégie climat de la FIFA détaille nos projets pour accélérer la mise en œuvre de solutions qui protègeront notre belle planète et notre sport. Elle vise à :

  • former les travailleurs du football aux questions climatiques et à des solutions performantes sur le plan climatique ;

  • changer la règlementation et les activités du football pour le rendre plus résilient aux conséquences futures et actuelles du changement climatique ;

  • réduire les émissions carbones de la FIFA et du football afin de contribuer aux objectifs de l’Accord de Paris et de l’Accord-cadre pour le sport au service de l’action climatique ;

  • investir dans la protection du climat et soutenir les acteurs du football qui disposent du savoir-faire et des fonds pour lutter contre les conséquences du changement climatique.

Nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers. La FIFA entend rester au premier plan de l’action climatique en dialoguant activement et collectivement avec tous les acteurs du secteur. Je suis donc ravi d’être représenté ici par Mme Isha Johansen, membre du Conseil de la FIFA. Elle sera ainsi en mesure de vous informer de façon détaillée sur nos actions en faveur de la protection de l’environnement. Je vous souhaite à tous beaucoup de succès lors de cette COP26 à Glasgow. Nous restons tous déterminés à prendre notre part pour un avenir durable.