Lalas loue l'aptitude au changement

8 oct. 2021
  • Alexi Lalas participe au débat sur l'avenir du football

  • Il s'est joint au Groupe consultatif technique de la FIFA pour discuter du calendrier international des matches

  • L'ancien défenseur américain juge nécessaire d'être ouvert au changement

Alexi Lalas a marqué les esprits lors de la Coupe du Monde de la FIFA, États-Unis 1994™, avant d'être le premier Américain à évoluer en Serie A. Devenu un consultant, analyste télé et commentateur des médias sociaux réputé, l'ancien défenseur central se démarque aujourd'hui par sa voix forte et indépendante. "Je suis sceptique par nature, et même cynique parfois", confie-t-il. "Mais j'essaie toujours de prendre le temps de comprendre les différents points de vue. J'étudie les données et les statistiques. Je peux être convaincu."

"Le changement proposé touche à quelque chose de fondamental. Il va susciter des doutes et se heurter à des réticences", estime-t-il. "L'aptitude au changement est pourtant une qualité. Il est important qu'un individu ou une organisation soit capable de dire : 'Ce qui a marché dans le passé ne convient plus aux réalités d'aujourd'hui et de demain'. Le monde change et il peut même changer très rapidement, comme ces deux dernières années nous l'ont montré." "J'ai souhaité assister à la réunion du Groupe consultatif technique de la FIFA tenue à Doha pour comprendre la position d'Arsène Wenger. J'ai été très agréablement surpris par les informations mises à notre disposition, ainsi que par la volonté de débattre et d'argumenter en vue de déterminer s'il s'agissait de quelque chose de réellement bénéfique pour ce jeu que nous aimons tant et que nous voulons tous aider."

4 JUL 1994: ROMARIO OF BRAZIL SURGES PAST ALEXI LALAS OF USA DURING THE 1994 WORLD CUP FINALS SECOND ROUND MATCH AT STANFORD STADIUM IN PALO ALTO, CALIFORNIA. Mandatory Credit: Chris Cole/ALLSPORT

La réduction du nombre et de la fréquence des déplacements des joueurs d'élite figure parmi les principaux points à l'ordre du jour de la consultation menée par Wenger. Ayant enduré de nombreux vols transatlantiques au cours de sa carrière de footballeur, Lalas estime que cet objectif mérite d'être poursuivi. "Au vu de la quantité d'allées et venues effectuées, bien que la génération actuelle voyage dans des conditions beaucoup plus confortables qu'autrefois, il n'en résulte pas moins une réelle fatigue physique et mentale. J'aime à croire que ces déplacements sont justifiés." "Il serait judicieux d'atténuer cette usure sur un plan tant personnel que professionnel. Les joueurs sont des actifs précieux et les traiter comme tels leur permettra de durer et de s'apprécier au fil du temps. Tout ce qui peut leur donner la possibilité d'être à leur meilleur niveau sur le terrain, que ce soit en club ou en sélection, doit être envisagé", conclut-il.