Le football féminin africain écrit un nouveau chapitre

3 nov. 2021
  • Coup d'envoi de la première Ligue des champions féminine de la CAF

  • Toutes les régions du continent sont représentées dans le tournoi tenu en Égypte

  • "Cet événement fait date dans l'histoire du football féminin", estime Kanizat Ibrahim

Une semaine après avoir vu un nombre record d'équipes entamer les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™, l'Afrique s'apprête à connaître une première historique avec le lancement de la Ligue des champions féminine de la CAF. Kanizat Ibrahim, cinquième vice-présidente de la CAF et présidente du comité organisateur du football féminin de la CAF, décrit la compétition comme une "fenêtre d'espoir". De son côté, Isha Johansen, vice-présidente du comité organisateur du football féminin de la CAF, estime que le tournoi contribuerait à "changer la visibilité des femmes sur le terrain et dans les instances du football." L'épreuve marche sur les traces de la Ligue des champions féminine de l'UEFA et de la Copa Libertadores Féminine, toutes deux établies de longue date. L'Asie compte, pour sa part, mettre en place un Championnat féminin des clubs de l'AFC annuel après plusieurs éditions pilotes. D'une durée de 14 jours, le tournoi débute le 5 octobre en Égypte et réunit huit équipes. Les vainqueurs des six zones de la CAF ont décroché leurs billets au terme de qualifications disputées de juillet à septembre. Ils ont été rejoints par le représentant du pays hôte, Wadi Degla, et pour cette édition uniquement, par une formation supplémentaire issue de la zone du champion en titre de la Coupe d'Afrique Féminine des Nations de la CAF (Afrique de l'Ouest).

Hasaacas Ladies, club du Ghana, s'annonce comme un sérieux candidat à en juger par sa victoire sur Rivers Angels (Nigeria) en finale de la zone B ouest-africaine. L'AS Mandé (Mali) se présente en vainqueur de la zone A ouest-africaine, tandis que le triple champion d'Afrique du Sud, Mamelodi Sundowns, fait également figure de prétendant. Le tournoi sera l'occasion de mettre en lumière le football féminin en Afrique du Nord. Outre les hôtes, l'AS FAR (Maroc) représentera la région. "J'ai toujours souhaité promouvoir et développer notre discipline au niveau international", commente Alia Zenouki, ailière de Wadi Degla. "La Ligue des champions féminine de la CAF est un excellent ajout. Elle nous permettra de nous mesurer à de grandes équipes et d'engranger de l'expérience. Elle encouragera également tous les clubs égyptiens à faire évoluer leurs effectifs féminins sur la scène continentale, ce qui accroîtra la compétitivité et l'intérêt des prochains championnats nationaux."

Morocco’s AS FAR (Image courtesy CAF)

Ibrahim, qui est aussi présidente de la Fédération comorienne de football, salue cette étape majeure. "Cet événement fait date dans l'histoire du football féminin. Il représente une fenêtre d'espoir pour les femmes du monde entier. Tout est possible quand la volonté est là", assure-t-elle. "La Ligue des champions féminine donnera aux jeunes l'envie de relever des défis et l'espoir de participer un jour au tournoi. Les femmes peuvent occuper le devant de la scène en livrant des performances techniques comparables à celles des hommes." Ibrahim espère voir le football féminin progresser rapidement sur le continent. "Nous ne pouvons pas évoquer l'essor du football féminin sans parler des infrastructures, de la formation, des levées de fonds et des stratégies de gestion nécessaires pour accompagner son développement. Si le football féminin est bien structuré, les sponsors le soutiendront. Le football féminin est l'avenir du sport au niveau mondial", conclut-elle.