La FIFA organise ses premiers stages pour les personnels de terrain de Qatar 2022

  • Un stage de deux jours et une évaluation pour normaliser l’approche de tous les personnels médicaux de terrain dans les tournois FIFA

  • Le stage est ouvert aux médecins des équipes et de la FIFA, ainsi qu’aux équipes de secouristes de terrain de Qatar 2022

  • "Cette mesure garantit une approche fluide de la gestion des urgences sur le terrain", assure le Directeur médical de la FIFA.

La FIFA organise une première série de stages et d’évaluations pour les personnels médicaux de terrain de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. L’objectif de cette initiative est de proposer une approche normalisée et fluide à l’ensemble des acteurs du tournoi et des compétitions FIFA à venir. Le stage "Médecine d’urgence - niveau avancé" s’est déroulé au stade Al Janoub, qui accueillera plusieurs matches de la Coupe du Monde de la FIFA™. Seize professionnels de la médecine issus de différents organismes qatariens ont pris part à l’événement. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l’engagement de la FIFA à proposer des formations de haut niveau à l’ensemble des personnels en charge du bien-être des joueurs. Elle dispense toutes les informations nécessaires en cas d’urgence médicale sur le terrain et donne, en outre, l’occasion aux participants de s’entraîner ensemble pour une meilleure coordination. "Quel que soit le temps que l’on passe à se préparer ou à se documenter, on ne peut écarter la possibilité qu’une urgence se présente sur le terrain", explique le docteur Andrew Massey, Directeur médical de la FIFA. "Dans ce cas, nous voulons que nos personnels soient en mesure de prodiguer les meilleurs soins aux personnes concernées. Il faut donc des formations comme celle que nous délivrons aujourd’hui pour assurer une prise en charge aussi fluide que possible en cas d’urgence sur le terrain. Les stages de médecine d’urgence de la FIFA visent à offrir la meilleure formation possible à l’ensemble des personnels médicaux impliqués dans nos tournois". Le stage en question fait partie d'un cursus sur trois niveaux : avancé, fondamental et mise à jour. D’autres séances seront organisées avant le début de la Coupe du Monde, dont une à Doha en juin 2022, en présence des médecins des 32 équipes qualifiées. Parmi les participants présents à Al Janoub se trouvaient des dirigeants et formateurs de plusieurs sous-divisions nationales. Une fois leur évaluation passée avec succès, ils pourront à leur tour dispenser la même formation. Les médecins des équipes, un médecin de la FIFA et les équipes de secouristes de terrain seront présents lors de chaque match de la Coupe du Monde 2022.

DOHA, QATAR - OCTOBER 21: FIFA pitch-side Emergency Enhanced Course at Al Janoub Stadium on October 21, 2021 in Doha, Qatar. (Photo by Serhat Akin/FIFA)

"Sous l’effet du stress, on peut s’écarter des procédures recommandées", commente le docteur Jonny Gordon, directeur du stage, à propos des méthodologies utilisées. "Nous nous sommes donc appuyés sur une analogie avec les coups de pied arrêtés. Les joueurs suivent des routines, de sorte que chacun sait exactement ce qu’il doit faire, où il doit se placer et comment interagir avec les autres, en toutes circonstances. Nous espérons que cette façon de faire réduira le stress pour toutes les personnes concernées, y compris les joueurs". Et d’ajouter : "Les incidents graves sont rares en football mais lorsqu’ils se produisent, ils génèrent beaucoup d’angoisse et de panique. C’est une expérience difficile pour les joueurs, qui voient un coéquipier en détresse, mais aussi pour les médecins, qui ne pratiquent pas ce genre d'intervention tous les jours. Ces stages ont donc vocation à pacifier ces situations, en adoptant une procédure normalisée et structurée. C’est la raison pour laquelle nous avons fait le rapport avec les coups de pied arrêtés. Il faut juste que chacun sache exactement ce qu’on attend de lui". Si la formation délivrée à Al Janoub était évidemment en lien avec la prochaine Coupe du Monde, la sous-division médicale de la FIFA souhaite également profiter de ces grands événements pour laisser un héritage durable. Pour le docteur Massey, la mission de la FIFA ne se limite pas aux 28 jours de compétition ; elle va bien plus loin.

DOHA, QATAR - OCTOBER 21: Course Director Dr. Jonathan Gordon during a FIFA pitch-side Emergency Enhanced Course at Al Janoub Stadium on October 21, 2021 in Doha, Qatar. (Photo by Serhat Akin/FIFA)

"Nous envisageons de dispenser ces formations au niveau national ou continental, afin que tous les participants puissent porter la bonne parole dans leurs fédérations nationales respectives. La Coupe du Monde est un rendez-vous crucial, mais on déplore davantage de décès dans le football de base qu’au plus haut niveau. Les informations contenues dans ce stage doivent donc être disséminées. Il faut former les formateurs." "Une fois la Coupe du Monde achevée, nous pourrons nous concentrer sur le transfert de connaissances. Nous irons dans différentes régions du monde et nous réunirons des gens, nous les formerons et nous les inviterons à retourner dans leurs communautés pour partager leurs connaissances à tous les échelons de la pyramide du football." "Ce projet revêt une grande importance à nos yeux. Une procédure capable d’éviter de graves incidents médicaux sur un terrain de football pourrait s’avérer très précieuse. Notre objectif est que sur tous les terrains du monde, des gens possèdent des notions de médecine d'urgence et disposent des outils nécessaires pour traiter correctement les patients, par exemple à l’aide de défibrillateurs externes automatiques. Nous voulons proposer un environnement sûr, afin de permettre à chacun de profiter du football, quel que soit son niveau. Cette sécurité change tout et c’est justement pour ça que nous avons lancé cette initiative."