Chishkala, des buts à fêter et un objectif à atteindre

14 sept. 2021
  • La RFU a battu l’Égypte 9-0 en ouverture du Groupe B.

  • Ivan Chishkala a inscrit un triplé... et l’a célébré.

  • Finaliste en 2016, il espère franchir le dernier obstacle en 2021.

"Je ne suis pas quelqu'un d'émotif. Je ne peux pas dire que je ressens quelque chose de spécial. Je le prends pour ce que c'est, à savoir un but. Rien de plus." Voilà ce que confiait Ivan Chishkala à FIFA.com après avoir inscrit son premier but en Coupe du Monde de Futsal de la FIFA™. C’était à Colombie 2016, à l’occasion d’un succès 7-1 contre Cuba. Cinq ans plus tard, comptablement, la valeur d’un but est la même. Mais visiblement, l’émotion que procure le fait de faire trembler les filets a changé chez l’attaquant de l’Union Russe de Football (RFU) : poing serré, bras levé, un baiser envoyé dans les airs et - surtout - un grand sourire lorsqu’il se présente au micro de FIFA.com après la démonstration contre l’Égypte à la Vilnius Arena (9-0), avec un triplé de Chishkala. "C’est vrai, j’ai apprécié de marquer, et j’ai un peu plus célébré mes buts", admet-il en riant, lorsqu’on lui rappelle ses propos de 2016, avant de tempérer quand même son enthousiasme : "Mais mes coéquipiers ont célébré de manière plus démonstrative ! Et nous n’avons pas encore tout montré. Les grandes célébrations, nous les gardons pour plus tard, avec l’espoir qu’on aura quelque chose de plus beau que des buts à fêter…", ajoute-t-il, dans un sourire malicieux plein de sous-entendus.

Aller aussi loin, et un peu plus… Ce "quelque chose", Chishkala et ses coéquipiers sont passés tout près de l’obtenir en Colombie, où ils se sont inclinés d'un but en finale contre l’Argentine (4-5). C’est peut-être ce qui explique leur détermination contre les Pharaons, et leur envie de frapper fort d’entrée. "Nos attentes sont très élevées. Notre équipe est l’une des meilleures du monde, et nous ne perdons jamais de vue notre objectif de gagner", annonce celui qui évolue désormais au SL Benfica Futsal, à Lisbonne. "Le souvenir de la finale est toujours là, c’était un moment difficile", admet-il. "Mais nous sommes revenus avec le même objectif : aller aussi loin et cette fois, gagner. C’est ce que nous avons montré en réussissant notre entrée de cette manière." Car malgré leur supériorité et leur large avance au tableau d’affichage, les Russes n’ont jamais relâché la pression jusqu’au coup de sifflet final, s’investissant totalement dans chaque attaque, et en défendant avec acharnement sur chaque offensive égyptienne. "C’est notre mentalité de ne jamais abandonner, de ne jamais nous relâcher", confirme Chishkala, alors que la RFU s’apprête à affronter l’Ouzbékistan.

"C’est pour ça que nous n’avons jamais arrêté d’attaquer, et que nous avons voulu rester concentrés jusqu’au bout pour ne pas encaisser de but. Nous sommes ici pour une seule chose : la victoire finale. Et c’est important de montrer à tous nos adversaires que nous nous battrons jusqu’au bout, sur chaque ballon."

VILNIUS, LITHUANIA - SEPTEMBER 12: Ivan Chishkala of Football Union of Russia (RFU) shoots at goal during the FIFA Futsal World Cup 2021 group B match between Football Union Of Russia and Egypt at Vilnius Arena on September 12, 2021 in Vilnius, Lithuania.  (Photo by Alexander Scheuber - FIFA/FIFA via Getty Images)

Encore jeune et déjà expérimenté Cela n’avait pas suffi face à l’Argentine en Colombie, où Chishkala était, à 21 ans, le deuxième plus jeune joueur russe, et le douzième plus jeune du tournoi. "J’étais très jeune et je découvrais les exigences du très haut niveau comme la Coupe du Monde", reconnaît celui qui est devenu un joueur-clé de la Sbornaja.

"Aujourd’hui, j’ai cinq ans de plus, mais si vous regardez notre équipe, je suis toujours l’un des plus jeunes !", insiste-t-il, dans un nouvel éclat de rire. "J’ai davantage de confiance en raison de l’expérience, et plus de responsabilités. Mais je me considère encore comme un jeune joueur, j’essaie d’apporter le maximum à l’équipe, et je sais que je peux encore apprendre de mes coéquipiers plus expérimentés."

Par exemple, apprendre comment laisser éclater sa joie quand on atteint enfin son objectif ?

gxfnclw8qr2h5txlg4uu.jpg

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021

Le meilleur de la finale Russie-Argentine en vidéo

1 oct. 2016