Arsène Wenger détaille la consultation sur l’avenir du football masculin

19 oct. 2021
  • Le Directeur du Développement du football mondial mène une analyse transversale sur le calendrier

  • Wenger juge le format actuel "obsolète" et souhaite "améliorer le football de demain"

  • Le calendrier international des matches s’arrête en 2024

Le Directeur du Développement du football mondial, Arsène Wenger, revient sur les objectifs de la consultation actuellement menée autour du calendrier international des matches pour le football masculin. S’il souhaite maintenir l’équilibre actuel entre équipes nationales et clubs, il ne cache pas son ambition de trouver une meilleure formule, capable de satisfaire tout le monde.

La FIFA a invité de nombreux acteurs du football à formuler leurs commentaires, leurs points de vue et leurs idées sur l’avenir de la discipline. En effet, l’instance dirigeante du football mondial veut encourager le débat sur l’amélioration du calendrier.

"Je réfléchis aux moyens d’améliorer le football de demain", résume Arsène Wenger. "Le calendrier international des matches organise l’équilibre entre le football de clubs et les sélections nationales, en fixant un certain nombre de dates durant lesquelles les joueurs représentent leurs pays. L’équilibre est actuellement de 80/20 et nous ne souhaitons pas le modifier. Néanmoins, le format actuel est obsolète ; il ne fonctionne plus."

Le Français se dit ouvert à toutes les propositions sur l’amélioration du calendrier. Parallèlement, il revient dans cette vidéo sur les suggestions déjà à l’étude, parmi lesquelles :

  • Réorganiser le calendrier des équipes nationales autour de périodes moins nombreuses mais plus longues afin de réduire les déplacements pour les joueurs, d’optimiser les performances et de simplifier le calendrier pour les supporters.

  • Cette solution permettrait d’organiser des compétitions finales en juin, sans augmenter le nombre de matches annuels.

  • Mettre en place une période de repos annuelle obligatoire pour les joueurs.

"Ce sont mes propositions pour l’avenir du football", conclut Wenger. "Mais nous sommes évidemment prêts à étudier les idées et les points de vue des autres acteurs pour faire en sorte que le calendrier réponde aux attentes de tout le monde."