Media Release

Federation Internationale de Football Association

FIFA Strasse 20, P.O Box 8044 Zurich, Switzerland, +41 (0) 43 222 7777

L’IFAB recommande l’adoption définitive de l’augmentation du nombre de remplacements

27 oct. 2021

La réunion des groupes consultatifs Technique et Football de l’IFAB (FAP-TAP) tenue le 27 octobre 2021 a permis d’évoquer plusieurs sujets clés en lien avec le football, de même que des propositions d’amendements aux Lois du Jeu, dont l’amendement temporaire à la Loi 3 – Joueurs. En mai 2021, les répercussions de la pandémie de Covid-19 sur le football mondial ont amené le conseil d’administration de l’IFAB à approuver une nouvelle extension de cet amendement temporaire (introduit pour la première fois en mai 2020), permettant ainsi à tous les organisateurs de compétitions nationales et internationales de haut niveau se terminant avant le 31 décembre 2022 d’autoriser les équipes participantes à effectuer jusqu’à cinq remplacements. Depuis lors, plusieurs confédérations, associations membres, ligues et autres parties prenantes clés ont demandé l’inscription définitive de cet amendement dans les Lois du Jeu (édition 2022/23), amenant les groupes consultatifs Technique et Football de l’IFAB à recommander que les organisateurs de compétitions puissent décider d’accroître ou non le nombre de remplacements autorisés en fonction des besoins de leur environnement footballistique. En revanche, le nombre d’opportunités de remplacement (trois hors mi-temps) devra rester le même. Parmi les autres sujets évoqués lors de la réunion figure la clarification de la prochaine édition des Lois du Jeu, notamment en ce qui concerne l’obligation pour un gardien de se tenir sur la ligne de but au moment de l’exécution d’un penalty (ou d’un tir au but). Il ne doit en revanche pas être sanctionné si l’un de ses pieds se trouve alors derrière la ligne de but. Les membres ont par ailleurs été informés des premiers résultats du test des remplaçants permanents supplémentaires pour commotion cérébrale, notamment les statistiques préliminaires, qui a été mené à l’échelle internationale. En raison du faible nombre de cas de commotion cérébrale enregistrés depuis le lancement du test, en janvier 2021, il a été suggéré d’étendre la période de test jusqu’en août 2022 afin de recueillir davantage de données. De plus, la FIFA a présenté aux groupes consultatifs Technique et Football des innovations qui pourraient permettre aux organisateurs de compétitions ayant un budget plus restreint de recourir à l’assistance vidéo à l’arbitrage (« Assistance vidéo simplifiée »). Elle a également abordé les dernières avancées avec les nouveaux systèmes électroniques de suivi et d’évaluation des performances. La demande de la CONMEBOL portant sur l’augmentation de la durée de la mi-temps de 15 à 25 minutes a été examinée. Elle a cependant été rejetée suite à l’avis de plusieurs membres qui ont identifié plusieurs problèmes, notamment les répercussions négatives sur la santé des joueurs du fait d’une période d’inactivité prolongée. Un compte rendu de la réunion sera présenté lors de la séance de travail annuelle de l’IFAB du 25 novembre 2021, au cours de laquelle sera déterminé l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale annuelle de l’IFAB, prévue les 4 et 5 mars 2022 à Zurich (Suisse).