Media Release

Federation Internationale de Football Association

FIFA Strasse 20, P.O Box 8044 Zurich, Switzerland, +41 (0) 43 222 7777

La consultation la plus inclusive et la plus approfondie jamais lancée dans le football

30 sept. 2021
  • 204 associations membres de la FIFA et 32 membres du Conseil de la FIFA font le point et s'expriment sur l'avenir du football

  • Arsène Wenger et Jill Ellis présentent des propositions portant sur le calendrier international des matches et les tournois juniors mondiaux lors d'un sommet en ligne

  • Les calendriers masculin et féminin viennent à expiration en 2023 et 2024 respectivement

Le Président de la FIFA Gianni Infantino a déclaré que la FIFA avait lancé "la consultation la plus inclusive et la plus approfondie que le football ait jamais connue à l'échelle mondiale" lors du premier sommet en ligne des associations membres de la FIFA visant à traiter de la réforme des calendriers internationaux des matches (CIM) actuels, conformément à la demande du 71ème Congrès de la FIFA tenu en mai 2021.

Le sommet, qui comprenait des présentations détaillées d'Arsène Wenger, directeur du Développement du football mondial de la FIFA, et de Jill Ellis, double vainqueur de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ en tant qu’entraîneur et aujourd’hui responsable du Groupe consultatif technique de la FIFA pour le football féminin, a permis aux associations membres d'échanger leurs vues dans le cadre de la consultation en cours sur le futur CIM. Le CIM fixe les dates des matches des équipes nationales et les jours auxquels les joueurs doivent être libérés par leurs clubs pour rejoindre leur sélection. Il s'agit donc d'un élément clé du développement durable du football dans toutes les régions du monde et à tous les niveaux. "Ce premier sommet a constitué une étape importante de la consultation, car il a donné la possibilité tant aux membres du Conseil de la FIFA qu'à nos plus de 200 associations membres de faire des propositions, de poser des questions et de débattre de manière ouverte et transparente", s'est réjoui le président de la FIFA Gianni Infantino à l'issue de la réunion de quatre heures. "Nous souhaitons adopter une approche holistique et mondiale. La FIFA organise un événement d'un mois tous les quatre ans qui contribue à développer le football dans les 211 associations membres et les autres compétitions de la FIFA. La FIFA a pour ambition de développer le football dans le monde entier, mais cela ne peut être réalisé que si davantage de tournois ont lieu plus régulièrement. La nouvelle FIFA est ouverte à ce type de dialogue. Nous nous efforçons de trouver la meilleure solution possible pour l'avenir du football féminin, masculin et junior, en termes de réforme du calendrier international des matches et des phases finales." Le Président de la FIFA a présenté la feuille de route de la consultation, qui a débuté par une première phase dédiée aux joueurs et aux entraîneurs, et qui entre à présent dans une deuxième phase impliquant les associations membres, les confédérations et autres parties prenantes, notamment les fans. Un rapport complet sera publié en novembre 2021, avant l'organisation d'un sommet mondial d'ici la fin de l'année.

"Nous avons la possibilité de façonner l'histoire du football, de regarder vers le futur, de tirer les leçons du passé et de dessiner l'avenir, car notre vision consiste à rendre le football vraiment mondial", a ajouté le Président de la FIFA. "Mais nous ne ferons des changements que s'ils bénéficient à tous. Il ne doit pas y avoir de perdant, chacun doit sortir gagnant de ce processus. À quoi servirait de faire des réformes, si celles-ci ne profitaient pas au monde du football et à chacun de ses membres. Nous sommes conscients des différents défis qui en résultent." Arsène Wenger a exposé ses propositions quant au calendrier international masculin, en soulignant sa volonté d'améliorer le football. "Il s'agit d'une proposition audacieuse pour l'avenir du football masculin. Elle suit quatre grands principes, à savoir le regroupement des matches de qualification des équipes nationales, la réduction des déplacements des joueurs, la création de davantage de créneaux pour les matches importants et les phases finales, et la mise en place de périodes de repos obligatoires pour les joueurs entre les saisons", a expliqué le directeur du Développement du football mondial de la FIFA. "Les défis peuvent créer des opportunités", a indiqué Jill Ellis, qui a présenté sa vision de la réforme potentielle du calendrier féminin international. "Nous avons des problèmes dans le football de sélection et de club qui requièrent la mise en œuvre de changements substantiels. Notre objectif est d'offrir des opportunités plus équilibrées de jouer en équipe nationale dans le monde entier, et de trouver de meilleures solutions pour faire progresser le football de club. Par conséquent, notre proposition consiste à modifier la fréquence des Coupes du Monde Féminines de la FIFA™ et des tournois continentaux, afin de créer une plus grande plateforme pour le football féminin." Arsène Wenger a également présenté deux propositions relatives à l'avenir des compétitions juniors de la FIFA, avec une approche homogène pour les tournois masculins et féminins. La première option comprend un tournoi U-17 annuel pour 48 équipes et un tournoi U-20 biennal pour 24 équipes. La seconde envisage la tenue de tournois U-16 et U-18 annuels pour 48 équipes, et d'un tournoi U-20 biennal pour 24 équipes. Le Président de la FIFA a conclu la réunion en remerciant les vice-présidents de la FIFA, les membres du Conseil de la FIFA et les représentants des associations membres de la FIFA pour leur attention et leur contribution constructive au sommet en ligne.