La RDP Corée sur sa lancée

Au fil des ans, la RDP Corée s'est fait une spécialité de créer sur la surprise, en Asie et ailleurs. Son parcours en Coupe du Monde de la FIFA, Angleterre 1966™ est entré dans la légende. Plus récemment, les Chollima ont validé leur billet pour Afrique du Sud 2010, après avoir devancé les poids lourds régionaux que sont l'Arabie Saoudite et l'Iran. Lancée depuis quelques mois sur la route de Russie 2018, la sélection nord-coréenne espère bousculer encore l'ordre établi.

Avec cinq victoires et un nul en sept journées, la Corée du Nord fait la course en tête dans son groupe de qualification. À une journée de la fin du deuxième Tour, elle devance l'Ouzbékistan d'une longueur. Depuis le début de la compétition préliminaire, l'équipe nationale a enregistré une progression impressionnante au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Les hommes de Kim Chang-bok ont gagné 51 rangs en l'espace de neuf mois. Ils étaient 146èmes en juin ; ils sont désormais 95èmes.

La bonne surprise Ils n'abordaient pourtant pas ces éliminatoires dans les meilleures dispositions, au lendemain d'une Coupe d'Asie de l'AFC 2015 décevante. Les Chollima ont fait leurs adieux à la compétition continentale à l'issue de la phase de groupes, après trois défaites consécutives. De plus, le revers (1:0) d'entrée face à l'Ouzbékistan n'augurait rien de bon dans la perspective de Russie 2018. Les Ouzbeks faisaient donc figure de favoris au sein d'une section comprenant notamment Bahreïn, demi-finaliste de la Coupe d'Asie 2004, et les Philippines, une formation en nets progrès.

En guise d'entrée en matière, Kim et ses joueurs ont corrigé le Yémen 3:0. Pour leur deuxième sortie face à l'Ouzbékistan, une équipe qu'ils n'avaient jamais battue, les Nord-Coréens se savaient attendus au tournant. Le soutien d'un public bouillant leur a permis de créer la surprise en s'imposant 4:2 à Pyongyang et de s'emparer ainsi des commandes du groupe. L'équipe nationale a alors effectué une remontée de 17 places en juillet pour atteindre le 129ème rang.

Sur leur lancée, les Chollima ont arraché une courte victoire 1:0 à Bahreïn. Après avoir été tenus en échec (0:0) par les Philippines à domicile, ils ont renoué avec le succès aux dépens du Yémen (1:0). Alors que la RDP Corée semblait se détacher avec quatre points d'avance sur son premier poursuivant, sa première et, pour l'instant, unique défaite en Ouzbékistan a totalement relancé la course à la qualification (3:1). Les Nord-Coréens se sont immédiatement relancés en prenant le meilleur sur Bahreïn (2:0) en novembre. Compte tenu de la pression exercée par les Ouzbeks, il n'en fallait pas moins pour conserver la première place.

Portée par ses résultats dans la compétition préliminaire, la RDP Corée a terminé 2015 avec une croissance à deux chiffres : elle est ainsi passée du 120ème au 105ème rang en décembre. L'absence de rencontres programmées en janvier lui a valu un recul de huit places, mais elle a repris son ascension en février, avec une remontée de 18 échelons. Désormais, les Chollima s'installent dans le Top 100.

Une équipe rajeunie Ces statistiques constituent un motif de satisfaction avant d'aborder le match décisif en mars aux Philippines. Une victoire serait synonyme de qualification pour le Tour 3, à condition que l'Ouzbékistan, qui compte un match de moins, perde au moins l'une de ses rencontres. Dans le cas contraire, les Nord-Coréens pourraient encore espérer figurer parmi les meilleurs deuxièmes et accéder ainsi au prochain tour.

Non contents de voir leur équipe poursuivre sa route, les supporters nord-coréens ont un autre motif de satisfaction : l'émergence de nombreux jeunes. Le groupe compte actuellement huit joueurs de moins de 23 ans, ce qui en fait l'un des plus jeunes du tournoi. Parmi ces talents prometteurs, on retrouve l'attaquant Jong Il-gwan, ancien Jeune Joueur de l'Année de l'AFC. Buteur à trois reprises, il a donné la victoire à la RDP Corée lors de chacune de ses confrontations face à Bahreïn.

Son partenaire en attaque Pak Kwang-ryong, pensionnaire du FC Biel-Bienne, apporte son expérience d'expatrié. Vétéran d'Afrique du Sud 2010, le gardien Ri Myong-guk fait honneur à son brassard de capitaine. Le groupe composé par Kim commence à trouver ses marques, comme en témoignent ses récents résultats. S'il poursuit sa progression, la RDP Corée pourrait bientôt fêter sa troisième participation au rendez-vous mondial.