Après la pluie, le beau temps au Liban

  • Le Liban est 87ème place au Classement FIFA, un record depuis 19 ans. 

  • Le sélectionneur monténégrin Miodrag Radulovic y a grandement contribué

  • Le Liban a validé son billet pour la Coupe d’Asie de l'AFC pour la première fois de son histoire, en passant par les qualifications

Cela fait 20 mois et 13 matches que le Liban n'a plus connu la défaite. La dernière défaillance des Cèdres remonte au 25 mars 2016 face à la République de Corée. Une impressionnante série d'invincibilité qui fait suite à deux échecs pourtant durs à digérer : l'un lors du dernier tour des qualifications de la zone Asie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ et l'autre dans les éliminatoires  de la Coupe d’Asie de l'AFC 2015.

Mais les Libanais ont su se relever. Il ont continué de travailler sous la houlette d'un technicien monténégrin Miodrag Radulovic, arrivé en 2015. Certes, ils n'ont pas accroché le bon wagon dans les préliminaires pour Russie 2018, mais ils ont réussi à décrocher leur sésame pour la Coupe d'Asie de l'AFC 2019 en passant par les qualifications, pour la première fois de leur histoire.

"Ce n’est pas le fruit du hasard mais le résultat d’un long travail," explique Radulovic au micro de FIFA.com. "Après les qualifications pour Russie 2018, nous avons renouvelé l’effectif en changeant dix joueurs. Nous travaillons beaucoup lors des stages et des matches amicaux".

"Notre équipe a progressé de match en match. Nous avons gagné 57 places au Classement mondial depuis ma nomination et nous sommes désormais qualifiés pour la Coupe d’Asie. Je suis très fier de nos performances", poursuit-il.

Continuer à construire Radulovic a entraîné des clubs au Portugal, en Ouzbékistan, au Koweït, au Kazakhstan et dans son pays. Il a réussi à qualifier le Liban une journée avant la fin des éliminatoires de la Coupe d'Asie. L'ancien milieu de terrain espère que son équipe fera bonne figure en phase finale et que les résultats positifs continueront à s’enchaîner.

"C’est intéressant d’arriver à la 87ème place car nous avons des joueurs talentueux et jeunes. Cela laisse présager de bonnes choses pour la suite", explique-t-il. "Nous allons continuer à travailler pour bien nous préparer. J’espère que nous jouerons les premiers rôles en Coupe d’Asie. Ces joueurs peuvent encore jouer longtemps ensemble. Je pense que nous avons toujours une belle marge de progression sein de la hiérarchie mondiale".