Le Président Infantino réitère le soutien de la FIFA au football africain

  • Infantino promet d'apporter au football africain tout le soutien qu'il “mérite”

  • Le Président de la FIFA souligne le potentiel “inégalé” du football africain

  • Le calendrier international des matches et la Super League panafricaine au programme de l'assemblée générale extraordinaire de la CAF

S'exprimant lors de la 13ème assemblée générale extraordinaire de la CAF au Caire, le Président de la FIFA Gianni Infantino a assuré aux délégués que la FIFA continuerait à faire de son soutien au continent l'une de ses priorités. Il a également souligné le rôle crucial que le football africain était appelé à jouer à l'avenir. L'an dernier, le Président de la FIFA avait promis de "porter le football africain sur le toit du monde". Pour ce faire, la FIFA et la CAF avaient décidé de la création d'un fonds minimum d'un milliard d'USD, consacré à l'investissement dans des infrastructures durables sur tout le continent. Vendredi au Caire, le Président de la FIFA a rappelé l'importance de ces investissements. “Nous sommes plus décidés que jamais à obtenir ce milliard de dollars (US) pour investir dans les infrastructures du football africain. Votre continent le mérite”, a déclaré Gianni Infantino.

FIFA President Gianni Infantino and CAF President Patrice Motsepe during the CAF General Assembly held in Cairo, Egypt on 26 November 2021 ©Fareed Kotb/BackpagePix

“Cette année est placée sous le signe de la coopération, du partenariat et de l'unité entre nos deux institutions. Nous avons pris cet engagement et nous entendons bien investir dans les infrastructures en Afrique.” Parallèlement, la FIFA s'est penchée sur la nécessité de proposer des compétitions régulières plus relevées, afin de contribuer au développement du football africain sur le terrain. Deux sujets figuraient donc à l'agenda de l'assemblée générale extraordinaire de la CAF au Caire : la consultation sur le calendrier international des matches et le projet de Super League panafricaine. Arsène Wenger, directeur du Développement du football mondial de la FIFA, était lui aussi présent pour débattre du calendrier international des matches et de la possibilité de doubler la fréquence de la Coupe du Monde de la FIFA.

L'ancien entraîneur d'Arsenal veut voir les équipes africaines évoluer plus souvent au très haut niveau.

Arsene Wenger speaks at the CAF Extraordinary Congress in Cairo

“Il faut améliorer l'accès aux compétitions d'élite. L'Afrique a besoin d'évoluer dans cet environnement. C'est un élément essentiel pour progresser”, estime le Français. “Si je défends ce projet, c'est parce que je crois qu'il peut rendre le football meilleur et plus compétitif.” Le Président de la FIFA a, par ailleurs, évoqué la nécessité de s'adresser à l'ensemble des acteurs du football africain, compte tenu de la jeunesse du continent. “Nous voulons protéger le football, mais aussi faire en sorte qu'il conserve son attrait auprès des jeunes. C'est particulièrement important sur un continent comme l'Afrique, où près de 40% de la population est âgée de moins de 15 ans.” “Il faut penser à l'avenir et réfléchir à ce que nous pouvons faire pour rendre notre sport plus vivant, plus attractif pour la nouvelle génération, qui ne manque pas de sollicitations aujourd'hui.”

Avec le passage de la Coupe du Monde de la FIFA à 48 équipes à partir de 2026, l'Afrique comptera bientôt neuf représentants en phase finale, contre cinq en 2022 au Qatar. Le Président de la FIFA a demandé aux 54 associations membres africaines de faire entendre leur voix dans les discussions sur l'avenir du football. “La porte doit rester ouverte. Nous sommes là pour donner de l'espoir et des opportunités à tout le monde.” “Je ne veux pas que vous vous contentiez d'appuyer sur un bouton pendant le Congrès de la FIFA pour dire oui ou non aux projets qui vous sont présentés. Je veux que vous puissiez prendre la parole et vous faire entendre. Aucune décision ne sera prise sans que tout le monde ait écouté ce que vous avez à dire.” Le Président de la FIFA a rappelé que la FIFA était favorable à la création d'une nouvelle compétition de clubs, la Super League panafricaine. “Si vous décidez de mettre en place de nouvelles compétitions de clubs et une Super League panafricaine pour assurer l'avenir du football africain, vous pourrez évidemment compter sur le soutien de la FIFA.” L'assemblée générale extraordinaire de la CAF s'est déroulée dans la foulée de l'édition inaugurale de la Ligue des champions féminine de la CAF, dont la finale s'est déroulée au Caire. Au terme d'un tournoi très réussi, les Mamelodi Sundowns Ladies (Afrique du Sud) ont soulevé le trophée en s'imposant devant les Hasaacas Ladies (Ghana) dans le match décisif.