Le football féminin fait tomber les barrières au Soudan du Sud

  • En association avec la FIFA, la Fédération Sud-Soudanaise de Football (SSFA) a lancé un projet consacré à la santé menstruelle et à l’éducation par le football

  • Un tournoi inter-écoles a eu lieu en mai dans ce cadre

  • Ce projet pilote veut faire du football de base un outil pédagogique

Suite à la visite de la Secrétaire Générale de la FIFA Fatma Samoura au Soudan du Sud en 2021, la SSFA a lancé, en association avec la FIFA, un projet pilote consacré à l’hygiène menstruelle et à l’éducation des filles et des femmes qui jouent au football. 

Au Soudan du Sud, 70% des filles et des femmes n’ont pas accès à des biens comme les serviettes hygiéniques ou les tampons. La rareté de ces produits et le manque de moyens pour se les procurer ont des conséquences néfastes sur la capacité des filles à assister aux cours ou à pratiquer régulièrement une activité sportive. 

Le projet pilote de la FIFA consacré à la santé menstruelle et à l’éducation par le football se propose de remédier à cette situation. L’objectif est double : renforcer le niveau du football féminin de base et encourager la participation des filles, d’une part ; mais aussi les informer sur la question de l’hygiène menstruelle et leur fournir des produits réutilisables.

C’est dans ce contexte qu'un tournoi inter-écoles féminin a été organisé en mai. Les élèves de 27 écoles primaires de Djouba se sont retrouvées pour participer à cette compétition. Celle-ci marquait également le deuxième rendez-vous du projet santé menstruelle et éducation, trois mois après la Coupe Féminine lancée en même temps que le programme en février 2022.

"Je suis ravi que la SSFA ait pu lancer un tel projet, avec l’aide de la FIFA. Le développement du football, notamment à la base, constitue notre priorité. Nous nous concentrons actuellement sur la création de parcours plus attractifs dans cette discipline, toujours en partant de la base", précise Augustino Maduot, Président de la SSFA.

"Ces filles vont pouvoir montrer ce dont elles sont capables et j’en suis très heureux. Certaines d’entre elles n’en avaient encore jamais eu l’occasion auparavant. Avec du travail et un soutien adapté, le football féminin va entrer dans une nouvelle ère au Soudan du Sud."

Une fois la compétition achevée, les filles ont pu en apprendre davantage sur l’hygiène menstruelle. Les participantes déjà réglées ont reçu des serviettes réutilisables, qu’elles ont appris à utiliser.

JUBA, SOUTH SUDAN - MAY 18: A general view during the FIFA Women’s Football Development Workshop on May 18, 2022 in Juba, South Sudan. (Photo by After Dawn Media/FIFA)

"Cette initiative sur l’hygiène menstruelle est un projet pilote que la FIFA a eu la bonne idée de nous proposer. C’est quelque chose d'unique en son genre, c’est important pour nous. Quand on regarde le niveau de vie dans un pays comme le Soudan du Sud, on voit que 80 à 82% des habitants sont concernés et vivent avec seulement deux dollars par jour", explique Shilene Booysen, sélectionneuse de l’équipe nationale féminine. 

"Ça doit nous ouvrir les yeux et nous donner un point de départ pour recruter d’autres ambassadrices pour ce programme. Il faut sensibiliser nos concitoyens à ce problème qui concerne beaucoup de femmes et d’athlètes dans notre pays."

Arijana Demirovic, Chef du Département Développement du Football féminin, a également été séduite par ce projet qui ne se focalise pas uniquement sur la participation féminine, mais cherche aussi à instruire les filles sur leur cycle menstruel.

JUBA, SOUTH SUDAN - MAY 17: A general view during the FIFA Women’s Football Development Workshop on May 17, 2022 in Juba, South Sudan. (Photo by After Dawn Media/FIFA)

"Le succès de ce projet est très encourageant. Le football peut vraiment contribuer à créer un environnement plus sain pour les filles et les femmes au Soudan du Sud, tout en leur donnant l’occasion de participer à différentes activités liées au football." 

"La fédération développe ses compétences au niveau local et permet aux filles de s’émanciper et de s’éduquer par elles-mêmes. À terme, elles deviendront des ambassadrices au sein de leurs communautés pour que les générations futures bénéficient d’un parcours plus facile dans le football."

La prochaine activité consacrée à la santé menstruelle et à l’éducation se déroulera dans le cadre de la Women’s Senior League. Le vainqueur sera directement qualifié pour la phase régionale de la Ligue des champions féminine de la CAF 2022. 

Grâce à ces activités, la SSFA et la CAF pourront évaluer l’avancée du projet et envisager la mise en œuvre de programmes similaires dans la région et au-delà.