L’Arabie Saoudite organise son premier championnat féminin

  • 16 équipes ont participé au premier championnat féminin d’Arabie Saoudite

  • Depuis 2019, le football féminin saoudien a réalisé d’énormes progrès

  • Cette dynamique s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale pour le football féminin de la FIFA

L’édition inaugurale du championnat d’Arabie Saoudite féminin, qui vient de s’achever, marque une étape importante dans l’histoire de la discipline. Cette nouvelle compétition nationale devrait encourager de nombreuses Saoudiennes à franchir le pas et à se lancer dans la pratique du football. Ce championnat s’inscrit dans le cadre d'une stratégie plus large pour le football féminin en Arabie Saoudite. Celle-ci couvre le développement des entraîneurs, des arbitres, des joueuses et la création d’une équipe nationale. À terme, le royaume vise une qualification pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™.

"J’espère que le football féminin va continuer à progresser dans notre pays. Un jour, les femmes pourront peut-être même jouer à l’étranger, comme les hommes", confie Seba Rabea Tawfiq, demi-finaliste du tournoi avec les Jeddah Eagles. "Espérons que nous poursuivrons notre ascension et que nous représenterons notre pays, comme les femmes des autres pays. Ce jour-là, le football fera partie du quotidien des filles, comme de celui des garçons." Al-Mamlaka, de la province orientale d’Al Khobar, s’est adjugé le premier titre de champion d’Arabie Saoudite en dominant Challenge au stade King Abdullah Sports City. Dans le match pour la troisième place, Al-Yamanah a pris le meilleur sur Jeddah. Le championnat, qui a commencé en novembre, a réuni 16 équipes, réparties en trois groupes régionaux. Huit clubs ont validé leur billet pour la seconde phase du tournoi, disputé ce mois-ci à Djeddah.

Plusieurs compétitions féminines ont eu lieu en 2019 et 2020 en Arabie Saoudite, dont le Women’s Community Football League. Mais, pour la première fois en 2021, les joueuses saoudiennes ont pu prendre part à un championnat national sur des terrains réglementaires. "Dès le début de notre collaboration avec les instances gouvernementales, nous avions pour objectif d’organiser un championnat", explique Ibrahim Al Kassim, secrétaire général de la Fédération saoudienne de football (SAFF). "Désormais, nous y sommes. Nous avons vu des visages heureux aujourd’hui. Je ne parle pas seulement des femmes qui ont gagné le titre : toutes les participantes avaient le sourire car elles avaient le sentiment d’avoir réalisé leur rêve." L’Arabie Saoudite s’est dotée d’un département du développement du football féminin en 2019. Depuis, elle bénéficie en outre du soutien et des encouragements de la FIFA. Lors d’une visite dans le royaume l’année passée, le Président de la FIFA Gianni Infantino a souligné l’importance du développement du football féminin en Arabie Saoudite, conformément à la stratégie globale pour le football féminin de la FIFA.

En novembre, l’Allemande Monika Staab est devenue la première sélectionneuse de l’histoire de l’équipe d’Arabie Saoudite féminine, qui disputera son premier match amical en février. "Nous sommes très reconnaissants à la FIFA de son aide et de son soutien. Nos interlocuteurs ont toujours répondu à nos questions, quelle que soit l’heure. Nous avons également apprécié la gentillesse de M. Infantino lors de sa visite, en janvier 2021. Il avait assisté à une séance d’entraînement de l’équipe nationale féminine et avait prononcé un discours passionné", poursuit Al Kassim. Adwa Alarifi, responsable de la planification stratégique et de l’investissement au ministère des Sports, estime que cette compétition est aussi l’occasion d’adresser un message à toutes les Saoudiennes qui souhaitent s'investir dans le football, sur le terrain comme en dehors. "Les femmes sont nombreuses à s’intéresser au football. Aujourd’hui, nous leur disons qu’il y a une place pour elles en tant que joueuses, entraîneurs, arbitres ou dirigeantes. Nous serons à leurs côtés pour présenter notre pays sous le meilleur jour et leur permettre de réaliser leur potentiel."

Lamia Bahian, directrice du football féminin de la SAFF, s’est voulue, elle aussi, encourageante : "Je n’ai qu’une seule chose à dire aux filles qui jouent ou qui aimeraient jouer au football : n’ayez pas peur de rêver, laissez-vous guider par votre passion et donnez tout ce que vous avez sur le terrain et à l’entraînement". "Vous devrez surmonter de nombreuses épreuves, mais le football est sans doute la plus belle chose qu’une femme puisse connaître. J’ai grandi en jouant au football, ce qui m’a énormément appris. J’invite toutes mes compatriotes à suivre mon exemple. Le football m’a permis de développer ma personnalité, mon caractère, ainsi que mes compétences sur le terrain et en dehors. Alors, à vous de jouer : prenez un ballon et venez nous rejoindre."