La fédération thaïlandaise organise un séminaire sur l’octroi de licences aux clubs féminins

  • Un séminaire sur l’octroi de licences aux clubs s’est tenu en mai à l’intention des équipes féminines de première et de deuxième division

  • La Fédération Thaïlandaise de Football travaille en étroite collaboration avec la FIFA pour développer le football féminin

  • Six des huit piliers du Programme de Développement Féminin de la FIFA sont déjà en chantier

Le football féminin gagne en popularité sur l’ensemble du globe, et l’Asie du Sud-Est ne fait pas exception. Tout récemment, les Philippines et le Viêt-Nam sont entrés dans l’histoire en se qualifiant pour leur première Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Cette dynamique s’inscrit dans le sillage des participations en 2015 et en 2019 de la Thaïlande, qui espère bien se qualifier pour l’édition 2023. 

Cette année, la Fédération Thaïlandaise de Football (FAT) a étroitement collaboré avec la Division du Football Féminin de la FIFA pour gérer l’octroi de licences aux clubs féminins engagés dans les plus grandes compétitions du pays. La FAT a ainsi organisé un séminaire à Bangkok, auquel ont assisté les clubs de première et deuxième divisions. 

"Cela fait maintenant plusieurs années que des clubs thaïlandais masculins ont obtenu des licences de la FIFA et nous sommes fiers d’être l’une des premières associations membres en Asie à faire de même pour nos championnats féminins", déclare Sirima Phanichewa, Vice-Présidente de la FAT. Et de souligner l’importance de tels événements : "Ce séminaire sur l’octroi de licences aux clubs féminins représente une étape cruciale pour la réalisation de ce projet".

FAT Vice President: Sirima Phanichewa

Sur les recommandations de la FIFA, la FAT a mené un projet pilote pour évaluer les clubs selon les critères d’accession au système d’octroi de licences. Cette initiative va notamment permettre aux clubs d’intégrer le système sans risquer de sanction en cas de non-conformité.

Depuis plus de 20 ans, l’octroi de licences constitue un instrument de développement et de contrôle. Tandis que le football féminin ne cesse de progresser, les organisateurs des différentes compétitions se penchent de plus en plus sérieusement sur ce dossier. Ces cinq dernières années, ils ont été nombreux à intégrer ces procédures, aussi bien au niveau professionnel qu’amateur. 

Quelles sont les implications concrètes de ce programme ? L’octroi de licences aux clubs est un outil de développement et de contrôle dont les associations membres de la FIFA peuvent se servir pour aider les clubs à progresser dans des domaines stratégiques. De manière générale, ce système couvre en priorité les aspects sportifs, infrastructurels, administratifs, légaux et financiers, même si la liste n’est pas exhaustive. 

Il repose sur un ensemble de critères auxquels les clubs doivent répondre afin d’obtenir une licence. Celle-ci leur permet ensuite de participer à des compétitions spécifiques, à condition de s’être qualifiés au préalable. Ce sont les associations membres qui décident d’octroyer les licences. Elles déterminent les compétitions nationales qui nécessitent une licence pour participer et définissent les minima que les clubs doivent respecter pour en obtenir une.

"Ce jour est à marquer d’une pierre blanche pour le football féminin thaïlandais. Nous avons reçu les représentants de la FIFA et de l’AFC pour qu’ils présentent le système d’octroi de licences aux différents acteurs du football féminin. Ils les ont également encouragés à poursuivre leurs efforts pour développer les clubs en intégrant ces procédures", affirme le Secrétaire Général de la FAT, Patit Suphaphongs.

FAT General Secretary: Patit Suphaphongs

"Je suis convaincu que l’octroi de licences fera avancer le football féminin sur le chemin du professionnalisme, sur le terrain et en dehors. Grâce à ce système, notre sport va atteindre des niveaux inédits."

En parallèle de l’octroi de licences, la Fédération Thaïlandaise de Football a participé activement aux programmes de la FIFA de bourses de formation pour entraîneurs, de développement des ligues, de stratégie pour le football féminin, de campagne de promotion du football féminin et de développement des compétences des administrateurs.

La Thaïlande est un très bon exemple de collaboration entre les associations membres et la FIFA pour le développement féminin. L’objectif est d’apporter une expertise sur mesure afin de soutenir et de faire progresser le football féminin.

Les efforts de la FAT portent déjà leurs fruits, comme l'a montré fin mai la qualification de l’équipe féminine pour la finale des Jeux d’Asie du Sud-Est. Au premier tour, les Thaïlandaises ont battu Singapour (3-0) et le Laos (5-0) mais aussi obtenu le point du nul (1-1) contre la Birmanie. La finale contre le Viêt-Nam, perdue 1-0, s'est déroulée devant 16 000 spectateurs, de quoi illustrer le gain de popularité du football dans la région.

"À l’occasion du premier séminaire sur l’octroi de licences aux clubs féminins en Thaïlande, nous avons tenu à saluer les équipes qui nous ont rejoints dans notre démarche. Le chemin que nous avons parcouru pour arriver jusqu’ici a été long, mais nous sommes certains qu'il va nous permettre de mettre en place un système adéquat d’octroi de licences pour nos clubs nationaux", assure Natcha Tarateerasarn, Responsable du Programme d’Octroi de Licences aux Clubs Féminins de la FAT.

Natcha Tarateerasarn (FAT)

Dans la foulée, les représentants de la FIFA et de l’AFC ont rendu visite aux joueuses du FC Chonburi, pensionnaires de première division, ainsi qu’à celles de la Chonburi Sports School, qui évoluent en deuxième division. Ils ont ainsi pu en apprendre davantage sur le quotidien de ces deux équipes et sur les deux championnats féminins du pays.

"Accueillir des représentants de la FIFA, de l’AFC et de la FAT ici au FC Chonburi est une opportunité incroyable. Nous avons pu leur montrer notre stade et nos terrains d’entraînement. Nous étions également très heureux de les inviter à assister à un match amical afin qu’ils puissent juger par eux-mêmes de la qualité de nos joueuses", confie Thanasak Suraprasert, Président du FC Chonburi.

"À l’avenir, nous voulons continuer de grandir avec le système d’octroi de licences. Nous comptons en faire le fil rouge du développement de notre club."

Club Licensing Workshop Thailand