Jamal fait bouger les lignes de l’arbitrage aux Émirats Arabes Unis

7 juil. 2021

Le 23 avril 2021 a été un jour à part pour Amal Jamal et le football aux Émirats Arabes Unis. L’arbitre assistante est devenue la première femme émirienne à exercer lors d’un match de football masculin professionnel. Lors de la dernière journée du championnat U-21 des Émirats Arabes Unis, la Ligue arabe du Golfe U-21, Amal Jamal faisait partie de l’équipe arbitrale qui a dirigé le match entre Al Ahly et Al Nasr. Une étape de plus dans une carrière qui l’a également vue officier en première division senior. "Ça a été un grand défi d’être la première arbitre émirienne à être désignée en Ligue arabe du Golfe U-21 et en première division chez les seniors", raconte Jamal, qui a récemment appris sa sélection dans la liste des arbitres internationaux de la FIFA pour la deuxième année consécutive. "Cela montre à l’ensemble de la société que nous, les femmes, nous sommes capables de diriger des matches chez les hommes, qu’il n’y a pas de différences techniques ou physiques avec nos collègues masculins", ajoute-t-elle. "Le comité des arbitres de la Fédération émirienne m’a fait entièrement confiance en me désignant deuxième arbitre assistante lors de la dernière journée de la Ligue arabe du Golfe U-21. Il m’a sentie capable de gérer ce type de rencontres", se réjouit-elle.

UAE assistant referee Amal Jamal in action in UAE League

Renverser les barrières Avec cette désignation, la fédération émirienne a fait un grand pas en avant, elle qui continue de développer le football au moyen de nombreuses initiatives favorisant l’égalité au sein de la société. "En termes de niveau, d’intensité et de vitesse du jeu, c’est très différent d’arbitrer des hommes que des femmes. Mais dans les deux cas, il y a beaucoup de défis à relever et de difficultés à surmonter", analyse l’intéressée. Quant à Amal Bou Shalakh, membre du comité directeur de la fédération émirienne et présidente de la commission responsable du football féminin, elle se félicite de l’expérience pionnière d’Amal Jamal, qu’elle considère comme un tremplin vers une présence de plus en plus marquée des femmes sur les rencontres masculines. "C’est une évolution positive que la communauté émirienne a très bien accueillie et qui a suscité les éloges du président de la fédération, le cheikh Rachid ben Humaid", indique Amal Bou Shalakh à FIFA.com. "Nous avons mis en place un plan de coopération avec le championnat professionnel afin de davantage impliquer les femmes l’an prochain." Jamal a dû sortir des sentiers battus pour accéder au plus haut niveau de l’arbitrage aux Émirats Arabes Unis. Après avoir fait ses débuts dans le football en amateur à l’université, elle a décidé de se tourner vers l’arbitrage, inspirée par plusieurs de ses actuels collègues. "J’ai entamé ma carrière d’arbitre il y a trois ans. Jusque-là, je jouais en amateur dans des compétitions universitaires mais j’avais envie de découvrir une autre facette du football", nous confie-t-elle. "En voyant mes collègues diriger des matches universitaires, j’ai eu envie d’essayer. Un jour, ma sœur m’a dit que la fédération émirienne dispensait des formations pour des arbitres féminines et j’ai décidé de m’inscrire. À force de travail, j’ai reçu le badge d’arbitre internationale FIFA deux années de suite, en 2020 et 2021", raconte-t-elle. .

UAE assistant referee Amal Jamal in action in UAE League

Soutien familial Jamal est issue d’une famille de sportifs. Son père a été footballeur et son frère, Mohamed Jamal, évolue dans les rangs d’Al Ain. Amal s’est prise de passion pour le football et sa famille lui a apporté tout son soutien et l’a encouragée à faire sa place dans ce milieu. "Comme cela se fait dans toutes les familles émiriennes attachées aux traditions, j’ai dû en parler avec eux avant de me consacrer à l’arbitrage. Ils ont accepté mon choix et aujourd’hui, ils font partie des personnes qui me soutiennent le plus. Les membres de ma famille ne manquent aucun des matches sur lesquels j’officie : j’ai droit à des analyses, des critiques et des félicitations", explique Jamal. "Ils m’ont conseillé de travailler sur ma condition physique, de tout mettre en œuvre pour concrétiser mon rêve, et de toujours avoir confiance en moi et en mes choix", ajoute-elle, avant de dévoiler son prochain objectif : "Mon rêve, c’est de faire la Coupe du Monde Féminine. Je ferai tout ce que je peux pour y participer et représenter mon pays dans mon rôle d’arbitre", conclut-elle.