Infantino : "La nouvelle stratégie de l’OFC est une étape historique pour le football féminin en Océanie et dans le Pacifique"

15 juil. 2021

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a salué aujourd’hui la publication de la toute première Stratégie du football féminin de l’OFC, soulignant le rôle majeur que celle-ci jouera dans la croissance et le développement de la discipline en Océanie ainsi que dans toute la région Pacifique. Après avoir déjà prononcé une allocution lors du récent 27e congrès ordinaire de l’OFC, le Président Infantino s’est de nouveau adressé aux membres de la confédération océanienne et représentants de la région à l’occasion d’un événement spécialement organisé à Auckland pour célébrer le lancement de cette nouvelle stratégie.

"À l’approche de la prochaine Coupe du Monde Féminine, en 2023, la publication de la Stratégie du football féminin de l’OFC 2027 constitue une étape historique et extrêmement importante pour la discipline en Océanie et dans le Pacifique", a-t-il ainsi déclaré dans un message vidéo.

"La FIFA considère que le football féminin présente les perspectives de croissance les plus prometteuses de notre sport à l’heure actuelle et c’est pour cela que nous avons immédiatement mis en place une stratégie à l’échelle internationale afin de guider notre travail.

En fournissant aux associations membres de l’OFC une ambition et une direction claires, cette nouvelle stratégie sera le point de départ d’une nouvelle ère passionnante pour l’essor du football féminin dans la région", a-t-il ajouté.

TOUS ENSEMBLE : la stratégie du football féminin de l’OFC 2027 vise à promouvoir le développement, la croissance, la pérennité et la professionnalisation de la discipline en Océanie, ce qui doit conduire à l’amélioration des performances des équipes de la région sur la scène internationale. L’OFC a identifié cinq domaines d’action prioritaires d’ici à 2027, à savoir la participation, la visibilité, la formation, la performance et la culture.

Dans son message, le Président de la FIFA a également mis en avant le rôle essentiel joué par la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ pour le développement du football féminin en Océanie et dans le monde entier, sur et en dehors du terrain, rappelant que la FIFA continuait à investir dans la discipline pour accompagner sa croissance aux quatre coins de la planète.

Depuis 2019, la FIFA a en effet doublé ses investissements en la matière – ceux-ci s’élevant à USD 1 milliard pour le cycle actuel – mais aussi élargi le format de la prochaine Coupe du Monde Féminine de 24 à 32 équipes et fourni un soutien spécifique au football féminin pendant la pandémie via son plan d’aide contre le Covid-19.

"En 2023, lorsque la Nouvelle-Zélande et l’Australie accueilleront la Coupe du Monde Féminine pour la toute première fois, la planète entière pourra de nouveau admirer tout le pouvoir du football féminin.

Comme nous avons pu le constater en 2019, cette compétition est un puissant vecteur d’accélération du développement. Depuis, la FIFA a continué à montrer la voie et à s’engager en faveur du football féminin en offrant aux associations membres la possibilité de poursuivre leurs efforts, malgré la pandémie.

D’ici à 2026, nous voulons que 60 millions jeunes filles et de femmes pratiquent le football à travers le monde. Afin d’atteindre cet objectif, nous avons besoin du soutien des confédérations et des associations membres pour offrir des cadres et parcours de développement à ces joueuses, sur le terrain comme en dehors", a conclu le Président Infantino.

L’objectif n°8 de la vision 2020-2023 de la FIFA : rendre le football véritablement mondial consiste à "renforcer le développement du football féminin". Pour cela, la FIFA a identifié quatre axes principaux : réformer les compétitions, améliorer la valeur commerciale du football féminin, professionnaliser la discipline et moderniser les programmes de développement.

Pour de plus amples informations au sujet du football féminin à la FIFA, cliquez ici.