USA et Canada veulent ouvrir la voie

  • Début du Championnat féminin de la CONCACAF 2018

  • Les USA, triples champions du monde, défendent leur titre régional

  • Trois places et demie à pourvoir pour France 2019

Les États-Unis s'apprêtent à entamer la défense de leur titre en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ : les Stars and Stripes accueillent le Championnat féminin de la CONCACAF 2018.

Les triples championnes du monde espèrent valider leur billet pour France 2019 à l'occasion de la dixième édition de l'épreuve régionale. Le Canada, le Costa Rica et le Mexique souhaiteraient aussi retrouver la compétition mondiale féminine, après avoir vécu l'expérience en 2015.

Le tournoi en bref

Dates : du 4 au 17 octobre 2018 Lieu : États-Unis Les équipes: États-Unis, Mexique, Trinité-et-Tobago, Panama (Groupe A) ; Canada, Jamaïque, Costa Rica, Cuba (Groupe B) L'enjeu : trois places et demie pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ 2019 en France. Le format : après une phase de groupes où les équipes sont réparties en deux groupes de quatre à Cary (Caroline du Nord) et Edinburg (Texas), les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase à élimination directe à Frisco (Texas). Les vainqueurs des demi-finales seront ensuite opposés en finale et se qualifieront pour France 2019. Les perdants des demi-finales se disputeront la troisième place, dont le vainqueur décrochera le dernier billet directement qualificatif de la CONCACAF. L'équipe terminant quatrième rencontrera l'Argentine (CONMEBOL) en barrages pour s'envoler pour la France l'an prochain.

Les favoris

Le Canada et les États-Unis, deux habitués des grands rendez-vous du football féminin, devraient se disputer le titre. Ces deux équipes sont les seules à avoir brandi le trophée lors des neuf premières éditions. En tant que championnes en titre, les Stars and Stripes visent un huitième titre régional.

Jill Ellis, la sélectionneuse américaine, pourra compter sur un groupe expérimenté puisque 11 des 20 joueuses convoquées ont participé au troisième titre mondial en 2015. Les Mexicaines espèrent toutefois leur donner du fil à retordre dans le Groupe A et viseront une troisième qualification de suite pour le rendez-vous mondial.

Le Canada, pays hôte de la dernière Coupe du Monde Féminine, espère finir premier du Groupe B devant le Costa Rica, Cuba et la Jamaïque. Après avoir repris le flambeau transmis par John Herdman en début d'année, le sélectionneur Kenneth Heiner-Møller devrait aligner des jeunes joueuses aux côtés de cadres aguerries, dont la meilleure buteuse de l'histoire du Canada : Christine Sinclair.

Les joueuses à suivre

Si de nombreuses habituées des joutes mondiales seront présentes au Championnat féminin de la CONCACAF cette année, ce sera aussi l'occasion de découvrir de nouveaux talents. Les supporters américains suivront de près Hailie Mace et Mallory Pugh pour leurs débuts dans la compétition, tandis que la Mexicaine Jacqueline Ovalle voudra à faire ses preuves chez les A après avoir inscrit le But du Tournoi de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, France 2018.

Jordyn Huitema pourrait s'avérer être un atout offensif de choix pour le Canada. Cette compétition sera l'occasion pour elle d'accumuler de l'expérience avant la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018, à laquelle l'attaquante participera probablement. Le Costa Rica compte sur la milieu de terrain Gloriana Villalobos pour le mener à une deuxième qualification consécutive pour la phase finale. De son côté, Trinité-et-Tobago misera sur Kennya Cordner, qui évolue en championnat de Norvège, pour faire des étincelles à la pointe de l'attaque des Soca Princesses.

La stat

21
Comme la série d'invincibilité en cours des États-Unis, avant la compétition. Les championnes du monde sont également invaincues à domicile en qualifications pour la Coupe du Monde Féminine, avec 13 victoires de rang.

Entendu...

"Nous respectons tous nos adversaires, ceux qui se trouvent dans notre groupe sont très forts. Nous savons très bien que les Américaines méritent toutes les louanges et qu'elles sont championnes du monde. Nous travaillons pour atteindre ce niveau et nous n'allons certainement pas lâcher prise tant que nous n'aurons pas dépassé leur niveau. Nous avons le talent pour ça." - Roberto Medina, sélectionneur du Mexique

"Avec les 20 joueuses que nous avons convoquées pour représenter la Jamaïque en qualifications, je pense que nous allons faire bonne figure. Les filles ont envie de goûter au succès. Elles veulent se montrer, prouver qu'elles sont à la hauteur et qu'elles peuvent se mesurer aux meilleures." - Andrew Price, sélectionneur adjoint de la Jamaïque