Qualifications et pole positions en conclusion

  • La première place dans la mire des Pays-Bas, du Canada, des États-Unis et de la Suède

  • Leurs poursuivants se battront aussi pour une place en huitièmes

  • DERNIÈRES INFOS : Live Blogs #NEDCAN, #CMRNZL, #SWEUSA et #THACHI en direct

La phase de groupes de France 2019 se termine en beauté, avec deux rencontres opposant des candidates au titre. Les Groupes E et F connaîtront leur vainqueur à l’issue des chocs entre les tenantes américaines et les aspirantes suédoises au Havre, et entre les Canadiennes et les Néerlandaises championnes d’Europe à Reims.

Dans les autres rencontres, tout reste ouvert pour les formations concernées, même si la Thaïlande aura besoin d’un véritable miracle pour s’inviter en huitièmes.

xjlg4qpfpsz9ueup2t2k.jpg

Pays-Bas - Canada, Groupe E, Reims, 18h00

Analyse des reporters d’équipe

Emma Coolen (NED) La qualification pour les huitièmes en poche, les Oranjeleeuwinnen de Sarina Wiegman veulent finir les poules en beauté. Wiegman se dit satisfaite des résultats mais estime que son équipe peut "en faire beaucoup plus" pour ce qui est de la qualité des performances. Ce choc contre une équipe du Canada également qualifiée pour la suite s’avère idéal pour les Néerlandaises dans cette quête de l’étincelle qui leur avait permis de brandir le titre européen.

Mona Yeganegi (CAN) Les Canadiennes ont composé leur billet pour les huitièmes de finale et occupent actuellement la deuxième place du Groupe E, avec un but de retard sur les Pays-Bas. Mises en garde par la capitaine Christine Sinclair sur les dangers de spéculer sur l’identité de l’adversaire en huitième, elles se verraient bien remporter ce duel et la poule. Il faut s’attendre à des retouches dans le onze de départ destinées à renforcer la dynamique, ajouter un peu de fraîcheur et surprendre les Néerlandaises.

ov1y5zqiqdordzhx5iss.jpg

Cameroun - Nouvelle-Zélande, Groupe E, Montpellier, 18h00

Analyse des reporters d’équipe

Cynthia Nzetia (CMR) Dominé lors de ses deux premières sorties, le Cameroun se battra jusqu’au bout pour arracher ses premiers points dans la compétition. Il a besoin d’une victoire et de buts pour viser une qualification. Il pourra s’appuyer sur sa belle performance offensive contre les Pays-Bas.

Brendan Bradford (NZL) C’est maintenant ou jamais pour les Football Ferns. Après deux défaites, les protégées de Tom Sermanni ont besoin des trois points face au Cameroun pour espérer décrocher un strapontin au second tour. Cela risque d’obliger les Kiwis à passer en mode attaque totale. Deux points noirs : les indisponibilités sur blessure des défenseuses Meikayla Moore et CJ Bott.

qfsa4fslce2k0mubofdi.jpg

Suède - États-Unis, Groupe F, Le Havre, 21h00

Analyse des reporters d’équipe

Alexandra Jonson (SWE) La Suède est prête pour son premier grand test de la compétition. Elle connaît bien les États-Unis, pour les avoir affrontés lors de nombreuses compétitions, y compris en Coupe du Monde. Le style très physique des Stars and Stripes lui sied à merveille. Après deux succès relativement confortables, ce choc permettra d’en savoir davantage sur les atouts de la Suède, notamment sur le plan défensif.

Erin Fish (USA) Si les États-Unis et la Suède se sont qualifiés sans trembler pour les huitièmes, la riche histoire entre les deux pays en fait un duel alléchant. C’est la Suède qui a infligé aux Américaines leur seul et unique revers, à ce jour, en phase de poules d’une Coupe du Monde, en 2011. Plus récemment, aux Jeux Olympiques de 2016, les Scandinaves ont privé les USA du dernier carré d’une grande compétition pour la première fois de leur histoire. Les tenantes savent que ce match disputé au Havre ne peut être pris à la légère.

hsivgjpdi2ct66iijrci.jpg

Thaïlande - Chili, Groupe F, Rennes, 21h00

Analyse des reporters d’équipe

Piyapat Saropala (THA) Si l’on tient compte de la différence de buts, la qualification de la Thaïlande pour les huitièmes parmi les meilleures troisièmes relève de l’impossible. Mais l’équipe conserve un état d’esprit positif et espère bien décrocher un résultat pour l'honneur contre le Chili. Ce match entre les deux équipes les moins fortes du Groupe F s’annonce en tout cas équilibré et ouvert.

Cecilia Lagos (CHI) Si son sort pourrait dépendre d’autres résultats, le Chili sait qu’il doit battre la Thaïlande pour avoir une chance de voir les matches à élimination directe. Il va donc tout donner lors de ce choc. Les Andines ont peiné à se créer des occasions jusqu’ici, aussi devront-elles rester prudentes dans leurs déploiements, car les contre-attaques thaïlandaises peuvent s’avérer dangereuses.

Suivez la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™