Jiménez, défenseuse ingénieuse

22 juin 2019
  • Celia Jiménez est footballeuse professionnelle et igénieure aérospatiale

  • En NWSL, elle cotoie Megan Rapinoe, son adversaire en huitième de finale

  • Tout savoir sur la rencontre #ESPUSA sur notre Live Blog

De notre reporter d'équipe avec l'Espagne, Elisa Revuelta

Petite, Celia Jiménez adorait concevoir et démonter des choses. "Dans une boîte de céréales, je voyais une voiture et j'adorais voir à quoi ressemblait l’intérieur d’un sèche-cheveux, les connexions, les fils, tout ça."

Parfois, cette passion avait des conséquences. "À la maison, je démontais tout ce qui me tombait sous la main et, parfois, je les remettais en place. Mais disons que pas toujours… Donc je me faisais souvent disputer par ma mère ". Elle éclate de rire et avoue que les téléphones étaient ses victimes préférées.

Pour les fêtes, le Père Noël lui apportait des petites motos à piles, des télescopes ou encore un avion télécommandé qu’elle a écrasé par terre dès le second vol. "Aujourd’hui, j’arrive à les faire voler, promis", fait-elle remarquer en se rapprochant du micro, pour qu’il n’y ait aucun doute.

À 24 ans et quelques jours, Celia a réussi à concilier ses deux passions : elle est ingénieure aérospatiale et footballeuse professionnelle en UWSL. Internationale depuis 2014 et latérale droite titulaire des Seattle Reign, où elle côtoie Megan Rapinoe, elle est la personne idéale pour évoquer le match contre les États-Unis.

lusysme7ay17friupa5l.jpg

Les États-Unis, le meilleur moyen de progresser

"Jouer contre les championnes du monde, c’est une sacrée bataille. Ce sera difficile, mais nous sommes aussi une équipe qui aime les défis et qui a tendance se surpasser. La difficulté nous rend meilleures et ce duel contre les États-Unis, avec leur expérience et leur savoir-faire, constitue une motivation supplémentaire".

La clé : respecter la philosophie de jeu et tout donner

"Nous allons nous engager sur tous les ballons et essayer de leur faire mal devant… Ce sera un match très particulier. L’important est de nous focaliser sur notre style de jeu. Si on arrive toutes à livrer notre meilleure partition, on peut réussir quelque chose de bien."

Rapinoe, une joueuse différente

Lui parlera-t-elle pendant le match ? "Je la chambrerai un peu sans doute et elle fera de même…", avoue-t-elle. Les deux joueuses ont de très bonnes relations et Celia admire l’engagement et l’anticonformisme de la joueuse américaine. "Elle m’a énormément aidée lors des séances vidéo, en me donnant des conseils… Elle a toujours été là pour moi. Elle a une expérience énorme et elle continue d’étoffer son jeu alors qu’elle fait partie des meilleures du monde".

Le saviez-vous ?

  • Chaque année, l’UWSL, constituée de neuf équipes seulement, drafte une quarantaine de joueuses parmi le large vivier qui évolue dans le championnat universitaire. Celia a participé à l’édition 2018.

  • "Je regardais la cérémonie à la maison et j’espérais entendre mon nom, mais je n’avais aucune idée de ce qui allait se passer parce que c’est secret… Quand j’ai entendu mon nom, je me suis laissé déborder par les émotions et les larmes ont commencé à couler… Un moment vraiment inoubliable !".

BILLETTERIE

Les fans qui désirent assister à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 peuvent toujours acheter des billets via www.fifa.com/tickets/​, ainsi qu’aux guichets situés dans les stades des matches étant toujours accessibles au grand public.