Yen mène le Viêt-Nam vers son but

  • Pham Hai Yen a été la meilleure buteuse des qualifications pour la Coupe d'Asie

  • Elle espère aider le Viêt-Nam à s'imposer à Inde 2022

  • Des places pour Australie/Nouvelle-Zélande 2023 sont en jeu

Pham Hai Yen espère briller lors de la Coupe d'Asie Féminine de l'AFC et aider le Viêt-Nam à décrocher sa première participation à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™.

Auteure de huit buts en deux sorties, l'attaquante a permis aux Golden Star Warriors de s'inviter à Inde 2022 et a terminé meilleure réalisatrice de la compétition préliminaire, avec trois longueurs d'avance sur la Sud-Coréenne Moon Mira. Pham a hâte d'entamer la phase finale asiatique, qui fait office de tournoi qualificatif pour Australie/Nouvelle-Zélande 2023. "La Coupe d'Asie est un test", confie la joueuse de 27 ans à FIFA.com. "Je me suis fixé un objectif simple : aider l'équipe à gagner des matches pour accéder à la première Coupe du Monde Féminine de notre histoire."

Les cinq premières équipes valideront leur billet pour le rendez-vous mondial et deux autres joueront les barrages intercontinentaux. L'Australie étant automatiquement qualifiée en tant qu'hôte, les sélections en lice abordent l'épreuve avec des espoirs accrus. "Cela augmente les chances des participants, y compris les nôtres", assure Pham. "Je vais faire de mon mieux pour servir la réussite des miennes. Tout ce que je veux, c'est disputer la Coupe du Monde. C'est le rêve de toutes les joueuses." Née à Hanoi en 1994, Pham est tombée toute petite dans le football. "Il y avait un grand terrain près de la maison de mes grands-parents, où je voyais des gens taper dans un ballon", raconte-t-elle. "Ça avait l'air très amusant et j'ai adoré le jeu."

Pham Hai Yen of Vietnam #12 celebrates after scoring a goal.

Malgré sa passion pour le sport roi, elle n'a décidé de devenir footballeuse qu'après avoir assisté aux Jeux d'Asie du Sud-Est 2003 au Viêt-Nam. Les hôtes ont multiplié les bonnes performances pour finir à la deuxième place en grande partie grâce au quadruple buteur Pham Van Quyen. "J'ai suivi notre équipe pendant le tournoi", se souvient-elle. "Van Quyen m'a impressionnée. J'ai voulu devenir aussi talentueuse que lui." Sa détermination a payé. Elle a accompli de remarquables progrès au cours des années suivantes et a signé son premier contrat professionnel avec Hanoi en 2011. Sa carrière a décollé et elle est devenue meilleure buteuse du championnat national féminin en 2015, 2018, 2019 et 2020. En sélection, Pham a inscrit 30 réalisations en 44 matches sur 11 ans. Son souvenir le plus fort est son but décisif contre la Thaïlande en finale des Jeux d'Asie du Sud-Est 2019. Bloquées à 0-0 à la fin du temps réglementaire, les deux équipes ont été départagées à la deuxième minute de la prolongation quand Pham a repris un coup franc pour sceller la victoire du Viêt-Nam.

Pham Hai Yen of Vietnam #12 competes for the ball against the Thailand goalkeeper.

La même année, elle s'est également illustrée dans le Championnat de l'AFF en contribuant de six buts au sacre du Viêt-Nam. Élément incontournable de la sélection dirigée par Mai Duc Chung, Pham veut à présent aider son équipe à réserver sa place à Australie/Nouvelle-Zélande 2023. "J'ai travaillé très dur. Ma famille et mes entraîneurs m'ont soutenue tout au long de ces années. Je leur dois mon succès. Je dois faire mieux pour me montrer à la hauteur des attentes", conclut-elle.