Victoires logiques et triplé historique

  • Reprise des qualifications européennes

  • La France, le Danemark, les Pays-Bas et l’Angleterre font parler la poudre

  • Un triplé historique pour Beth Mead

Les qualifications européennes pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA Australie/Nouvelle-Zélande 2023™ ont repris en octobre avec un constat clair : les favoris ne montrent aucun signe de relâchement.

Europe : les résultats

Groupe A Pour sa première sortie dans cette compétition préliminaire, la République d'Irlande entraînée par Vera Pauw s’est inclinée d’une courte tête face à la Suède (1-0), qui conserve la première place du classement. Toutefois, les Irlandaises ont prouvé qu’elles avaient les atouts nécessaires pour tenir tête aux meilleures. Le sort de la rencontre a basculé sur un but contre son camp de la malheureuse Louise Quinn. Quelques jours plus tard, les Girls in Green ont inscrit leurs premiers points en allant s'imposer 2-1 en Finlande.

Groupe B L’Espagne et l’Écosse continuent de faire la course en tête. Néanmoins, la seconde a dû attendre la 90ème minute pour prendre un avantage décisif sur la Hongrie (2-1), sur un but de Rachel Corsie. Le sélectionneur Pedro Martinez Losa prolonge ainsi la série victorieuse entamée à sa nomination. De leur côté, les Espagnoles poursuivent leur sans-faute, à la faveur d’un succès sans appel (6-0) contre l’Ukraine. Quelques jours auparavant, les Slaves avaient elles-mêmes signé un large succès (4-0) face aux Îles Féroé.

Groupe C Les Pays-Bas ont repris leurs bonnes habitudes en dominant largement Chypre (8-0), avant de battre le Bélarus (2-0). Les Oranje Leeuwinnen occupent à nouveau le fauteuil de leader. Auteures d'un nul méritoire face aux Néerlandaises, les Tchèques ont été sèchement battues (4-0) par l’Islande et rentrent provisoirement dans le rang. Fortes d’un second large succès, cette fois aux dépens des Chypriotes (5-0), les Islandaises pointent désormais à la deuxième place.

Groupe D L’Angleterre demeure intouchable. Les joueuses de Sarina Wiegman ont donné le ton dès leur première sortie, en s’imposant 4-0 devant l’Irlande du Nord. Beth Mead a profité de cette occasion pour devenir la première Anglaise à inscrire un triplé à Wembley, un exploit d'autant plus remarquable que l’attaquante d’Arsenal n’est entrée en jeu qu’à la 63ème minute. Dans la foulée, les Lionesses ont passé un cinglant 10-0 à la Lettonie. Ella Toone s’est illustrée en signant à son tour un triplé. L’Autriche et l’Irlande du Nord, qui n’ont pu se départager (2-2), occupent respectivement la deuxième et la troisième place.

Groupe E Le Monténégro a poursuivi sur sa lancée en prenant trois nouveaux points face à l’Azerbaïdjan, comme l’avait annoncé Sladjana Bulatovic à FIFA.com. Cependant, leur seconde sortie, face au Danemark, s’est révélée nettement moins enthousiasmante : battues 1-5, les Monténégrines ont pu mesurer le chemin qui leur reste à parcourir. Tout semble indiquer que la première place se jouera entre les Danoises et les Russes, qui totalisent 12 points à l’issue des quatre premières levées. Les deux prétendants à la qualification s’affronteront le 30 novembre prochain.

Groupe F La Norvège apparaît comme la grande gagnante de ce mois d’octobre. Alors que les championnes du monde 1995 et la Belgique se partageaient jusque-là la tête du groupe, les Norvégiennes l’ont facilement emporté 4-0 à Oslo pour laisser les Red Flames à trois longueurs. Guro Bergsvand, Caroline Graham Hansen, Elisabeth Terland et Ingrid Syrstad Engen ont tour à tour trouvé le chemin des filets dans ce match au sommet. Ce résultat fait les affaires de la Pologne, qui récupère la deuxième place à la faveur de sa victoire 2-0 sur l’Albanie.

Groupe G La Suisse et l’Italie restent invaincues. Ana-Maria Crnogorcevic a signé un doublé contre la Roumanie (2-0) pour offrir trois nouveaux points à l’équipe entraînée par Nils Nielsen. La Suissesse a encore trouvé le chemin des filets face à la Croatie, contribuant ainsi au large succès (5-0) des siennes, en compagnie de Noëlle Maritz, Ramona Bachmann (deux fois) et Rachel Rinast. Les Italiennes ont fait preuve de la même efficacité, que ce soit face aux Croates (3-0) ou à la Lituanie (5-0). Les deux leaders se retrouveront à Palerme le 26 novembre.

Groupe H Deux victoires contre Israël (1-0 et 7-0), six points de plus et la première place : l’Allemagne continue de survoler les débats dans ce groupe, ce qui n’empêche pas les autres formations de se livrer une concurrence féroce pour la deuxième place. Fort de ses deux succès sur la Serbie (2-1) et la Bulgarie (5-0), le Portugal semble le mieux placé, d’autant que la Turquie a laissé échapper de précieux points en s'inclinant (0-2) en Serbie. Les Allemandes donneront la réplique aux Turques en novembre, avant de se rendre à Faro pour y défier les Portugaises.

Groupe I Avec 29 buts en quatre matches, la France possède la deuxième meilleure attaque de ces qualifications, derrière l’Angleterre. Très en verve, le pays hôte de la Coupe du Monde Féminine 2019 a fait mouche à 16 reprises en octobre (11-0 contre l’Estonie et 5-0 contre le Kazakhstan). À la peine face à la Slovénie le mois dernier, les Bleues semblent avoir retrouvé tout leur allant. De son côté, le Pays de Galles a consolidé sa deuxième place en dominant l’Estonie 4-0.