Les Fidji innovent en vue de la Coupe du Monde Féminine 2023

7 mars 2021
  • Ce week-end, les Fidji inaugurent un nouveau championnat national féminin

  • L'équipe nationale a atteint son meilleur niveau lors des qualifications pour France 2019

  • Cette ligue soutenue par la FIFA viendra dynamiser la sélection fidjienne en vue des qualifications pour 2023

Les Fidji évoquent souvent des images apaisantes de palmiers, de plages dorées et d'eaux chaudes idylliques. Ce paradis tropical existe bel et bien, mais la nation mélanésienne s'enorgueillit également d'une culture footballistique et sportive étonnamment dynamique.

Les Fidji ont sans aucun doute été à l'avant-garde du football insulaire dans le Pacifique. La nation mélanésienne a été la première – et longtemps la seule – du Pacifique à participer aux qualifications océaniennes pour la Coupe du Monde de la FIFA™, aux côtés de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande. Son étonnante victoire de 1988 contre les redoutables Socceroos, en qualifications pour la Coupe du Monde, sur le terrain infesté de grenouilles du stade Prince Charles Park à Nadi, appartient aux exploits légendaires du sport national.

Mais aujourd'hui, les fondations d'un nouveau chapitre pour le football fidjien sont en train d'être coulées, et les premiers signes sont très encourageants. Le football féminin a connu un moment historique ce week-end avec l'inauguration de la Women's Super League, financée par la FIFA et composée de six équipes. L'engagement de la FIFA comprend également la mise à disposition d'équipements, de fonds et de formation pour les entraîneurs, ainsi que d'une subvention pour le football féminin, approuvée récemment.

fixytgpl3nzbbrxjlxrb.jpg

Cette effervescence est un autre indicateur des retombées liées à l'annonce, l'année dernière, que la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ aurait lieu dans la région. L'OFC est assurée d'avoir une place dans le nouvel événement mondial par play-offs qui se déroulera juste avant le tournoi basé en Australie/Nouvelle-Zélande.

Il y a deux ans, les Fidji ont obtenu le meilleur résultat de leur histoire dans les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine en atteignant la finale continentale contre la Nouvelle-Zélande. Jusqu'à cette fin d'année 2018, c'était la Papouasie-Nouvelle-Guinée qui exerçait une suprématie dans le Pacifique.

Aujourd'hui, alors que les qualifications pour 2023 doivent débuter l'année prochaine, la sélectionneuse nationale Marika Rodu s'investit fortement dans la nouvelle compétition. "L'objectif est de voir toutes les équipes adopter la même philosophie de jeu afin que les fans puissent prendre plaisir à les regarder", explique Rodu.

"Cela nous donne l'occasion de voir les faiblesses des équipes et des joueuses. Nous en ferons part au coach et c'est ainsi que nous réussirons à réunir les meilleures pour le tournoi. Les joueuses doivent être formées et confrontées au contexte de compétition. Cela aura des répercussions positives sur les performances de l'équipe nationale."

vebjqbtfrwj5drhzdbkq.jpg

Naziah Ali, membre du conseil d'administration de la Fédération fidjienne de football et participante au Programme de leadership féminin dans le football de la FIFA, estime qu'il est opportun de donner un nouvel élan au football féminin fidjien à deux ans de la Coupe du Monde Féminine de 2023. "Depuis la dernière Coupe du Monde Féminine en France, le monde voit désormais le football féminin sous un jour plus positif et nous comptons profiter de cet élan au moment d'accueillir le tournoi dans notre région", déclare-t-elle à FIFA.com.

"Nous avons non seulement la possibilité de nous qualifier pour les play-offs, mais nous aurons aussi beaucoup à gagner lorsque le monde tournera son regard vers le Pacifique. En tant que région où l'empreinte du football féminin est faible par rapport à l'Europe ou à l'Amérique, avec une attention et une couverture médiatique plus grande, nous espérons pouvoir inciter davantage de femmes et de filles à participer et inciter plus de sponsors à investir dans ce sport."

Ali explique que la Fédération fidjienne de football vient d'approuver un plan stratégique qui met l'accent sur le développement du football féminin. "Il existe importants financements pour faire grandir le football féminin et à l'avenir, nous aimerions tout faire progresser, le jeu, les équipes, les joueurs, les coaches et le secteur administratif", poursuit-elle.

"Nous avons parcouru beaucoup de chemin depuis nos débuts au commencement des années 1990. Passer d'une position de non classement il y a quelques années à la 65e place du Classement mondial féminin de la FIFA est un bon début pour une petite nation comme la nôtre et nous sommes ambitieux dans notre perspective de nous qualifier pour la prochaine Coupe du Monde Féminine ou la suivante."

"Nous espérons que les jeunes filles fidjiennes pourront s'embarquer dans l'épopée de la Coupe du Monde Féminine et qu'elles en tireront une source d'inspiration afin de devenir footballeuses", conclut-elle.