Le sort a parlé en Europe !

3 juin 2021

Les équipes européennes connaissent leur feuille de route pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™. Le tirage au sort de la phase de groupes a eu lieu ce 30 avril et a été retransmis en direct sur UEFA.com depuis le siège de la confédération à Nyon, en Suisse.

Les 51 sélections en lice ont été réparties en neuf groupes (six poules de six, trois de cinq) - comme suit - et s'affronteront entre septembre 2021 et septembre 2022.

Groupe A : Suède, Finlande, République d'Irlande, Slovaquie, Géorgie

Groupe B : Espagne, Écosse, Ukraine, Hongrie, Îles Féroé

Groupe C : Pays-Bas, Islande, République tchèque, Belarus, Chypre

Groupe D : Angleterre, Autriche, Irlande du Nord, Macédoine du Nord, Lettonie, Luxembourg

Groupe E : Danemark, Russie, Bosnie-et-Herzégovine, Azerbaïdjan, Malte, Monténégro

Groupe F : Norvège, Belgique, Pologne, Albanie, Kosovo, Arménie

Groupe G : Italie, Suisse, Roumanie, Croatie, Moldavie, Lituanie

Groupe H : Allemagne, Portugal, Serbie, Israël, Turquie, Bulgarie

Groupe I : France, Pays de Galles, Slovénie, Grèce, Kazakhstan, Estonie

Seuls deux pays européens ont remporté la Coupe du Monde Féminine à ce jour. La Norvège a soulevé le trophée en 1995, tandis que l'Allemagne a réussi la passe de deux en 2003 et 2007.

Grâce à l'essor mondial du football féminin, un nombre record de participants est sur la ligne de départ et plusieurs formations européennes feront leur début dans l'épreuve. Chypre et le Luxembourg prendront ainsi part pour la première fois à une phase de qualification complète.

Les vainqueurs des neuf groupes se qualifieront directement pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie Nouvelle-Zélande 2023™.

Les deuxièmes disputeront les barrages de l'UEFA en octobre 2022 pour décrocher les deux billets directs restants. Le meilleur troisième accèdera au repêchage intercontinental.

La FIFA a récemment annoncé que 10 stades de 9 villes australiennes et néo-zélandaises accueilleraient les matches lors de cette toute première édition du tournoi coorganisée, qui sera également la première à compter 32 équipes.

Vous trouverez de plus amples informations sur le travail réalisé par la FIFA pour accélérer la croissance et le développement du football féminin en cliquant sur les liens suivants :