Media Release

Federation Internationale de Football Association

FIFA Strasse 20, P.O Box 8044 Zurich, Switzerland, +41 (0) 43 222 7777

Les villes hôtes et les stades dévoilés 

3 juin 2021
  • Neuf villes hôtes et dix stades d’Australie et de Nouvelle-Zélande accueilleront les meilleures joueuses et les supporters du monde entier en 2023.

  • Le match d’ouverture aura lieu à Auckland et la finale à Sydney.

  • L’Australie et la Nouvelle-Zélande accueilleront chacune une demi-finale.

Une nouvelle étape majeure de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ a été franchie aujourd’hui avec l’annonce des neuf villes hôtes et des dix stades d’Australie et de Nouvelle-Zélande qui accueilleront les matches de la compétition.

L’annonce des villes hôtes était très attendue par de nombreux supporters et par les joueuses du monde entier à un peu plus de deux ans du coup d’envoi de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™, qui sera la toute première édition organisée par deux pays et à regrouper 32 équipes.

Les villes hôtes et les stades de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ sont :

. Adélaïde – Hindmarsh Stadium . Auckland / Tāmaki Makaurau – Eden Park . Brisbane – Brisbane Stadium . Dunedin / Ōtepoti – Dunedin Stadium . Hamilton / Kirikiriroa – Waikato Stadium . Melbourne – Melbourne Rectangular Stadium . Perth – Perth Rectangular Stadium . Sydney – Stadium Australia et Sydney Football Stadium . Wellington / Te Whanganui-a-Tara – Wellington Stadium

En plus de dévoiler les villes hôtes et les stades, la FIFA a également annoncé aujourd’hui que le match d’ouverture de l’épreuve aura lieu à l’Eden Park d’Auckland et que la finale se déroulera au Stadium Australia de Sydney.

L’Australie et la Nouvelle-Zélande accueilleront en outre chacune une demi-finale. Le calendrier des matches complet de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ sera annoncé en cours d’année.

Concernant la sélection des villes hôtes de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™, Gianni Infantino, Président de la FIFA, a déclaré :

"La désignation des neuf villes hôtes est une étape importante en vue de la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023, ainsi que pour les joueuses et les amateurs de football d’Australie, de Nouvelle-Zélande et du monde entier."

"Après le formidable succès rencontré par France 2019 sur le terrain et en dehors, la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 et les neuf villes hôtes d’Australie et de Nouvelle-Zélande mettront en lumière les meilleures joueuses du monde et formeront une plateforme unique susceptible de rassembler et inspirer les peuples, transformer de nombreuses vies et laisser un héritage durable pour le football féminin en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans le monde entier."

"La Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 sera le plus grand événement sportif organisé sur le sol australien depuis les Jeux Olympiques de Sydney, en 2000. La compétition mettra en valeur l’Australie et la Nouvelle-Zélande auprès d’un public mondial de plus d’un milliard de personnes."

"L’annonce des villes hôtes et des stades de cette édition est une étape majeure dans la préparation de la prochaine Coupe du Monde Féminine, une compétition qui rassemblera les nations, inspirera des générations et fournira la plateforme idéale pour développer un football toujours plus diversifié et multiculturel dans les années à venir."

Johanna Wood, présidente de la Fédération Néo-Zélandaise de Football, a également réagi :

"C’est un privilège de pouvoir co-organiser la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 avec l’Australie et nous sommes impatients d’accueillir les meilleures footballeuses du monde entier et leurs supporters en Nouvelle-Zélande/Aotearoa."

"Nous continuerons de travailler avec nos partenaires pour organiser la meilleure édition de cette compétition à ce jour. L’héritage de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 commence dès maintenant et nous entendons laisser une empreinte durable sur le sport féminin dans nos deux pays et dans la région Asie-Pacifique au sens large. »

La sélection des villes hôtes et des stades fait suite à un vaste processus mené au cours des huit derniers mois par la FIFA en collaboration avec les deux associations hôtes. Il comprenait des séminaires virtuels et des ateliers individuels avec les villes hôtes et les stades candidats, ainsi qu’une analyse approfondie des infrastructures et des installations de chaque ville hôte, chaque stade, des sites d’entraînement et des possibilités d’hébergement.