Rapinoe et Lloyd offrent le bronze aux USA

5 août 2021
  • Les États-Unis prennent la troisième place du Tournoi Olympique de Football Féminin.

  • Les doublés de Megan Rapinoe et Carli Lloyd ont fait la différence.

  • Kerr et Lloyd brillent dans un festival de buts.

Megan Rapinoe et Carli Lloyd ont signé un doublé chacune et permis aux États-Unis de s’offrir le bronze à Kashima au terme d’une spectaculaire victoire 4-3 contre l’Australie.

Le match

Australie 3-4 États-Unis

Ibaraki Kashima Stadium

En phase de groupes, les deux équipes s’étaient quittées sur un 0-0 après une rencontre fermée. Dès le coup d’envoi, elles ont bien fait comprendre que ces retrouvailles allaient se dérouler sur des bases plus spectaculaires. La première période a été marquée par une pluie de buts attribuable aux inspirations offensives autant qu’à des errements défensifs. Rapinoe a ouvert le score sur un corner direct puis a réussi le doublé d’une reprise de volée après l’égalisation de Sam Kerr. Lloyd a accentué l’avance des Américaines juste avant la pause d’une frappe du gauche qui a terminé au fond des files après avoir heurté le montant droit. Peu après la reprise, l’attaquante y est allée de son doublé en profitant d’une erreur d’Alanna Kennedy pour glisser le ballon entre les jambes de Teagan Micah. Menée 4-1 et promise à la défaite, l’Australie a pourtant refusé de rendre les armes, ce qui a valu aux championnes du monde de vivre une fin de match tendue. Après la réduction de l'écart de Caitlin Foord sur un joli coup de tête, Emily Gielnick a porté le score à 4-3 sur un frappe longue distance qui a ménagé le suspense jusqu’à la fin. .

Le moment-clé

On appelle cela un "But Olympique", et Rapinoe l'a appliqué à la lettre. Son corner direct a surpris ses adversaires, mais l'Américaine, aujourd’hui âgée de 36 ans, n’en était pas à son coup d’essai dans les Jeux Olympiques.

Elle avait inscrit un but identique face au Canada, à Londres 2012. Lors de cette rencontre à Old Trafford, Rapinoe avait également signé un doublé et les Stars and Stripes l’avaient emporté 4-3.

La joueuse

Difficile de choisir entre les vétéranes dorées des États-Unis… Après la défaite en demi-finale face au Canada, Rapinoe avait évoqué la volonté appuyée des médias de l’envoyer à la retraite. Quant à Lloyd, de trois ans son aînée, elle fait face à ces remises en question depuis plus longtemps encore.

Par leurs buts et leurs prestations d’ensemble lors de ce match pour le bronze, les inoxydables Américaines ont rappelé à tout le monde qu’elles conservent une importance fondamentale pour les Stars and Stripes.

La stat

En inscrivant son sixième but à Tokyo 2020, son 48ème avec l’Australie, Sam Kerr est devenue la meilleure buteuse de l’histoire des Matildas. Après avoir effacé Lisa De Vanna des tablettes, Kerr va sûrement viser le record national hommes et femmes confondus, propriété de Tim Cahill (50).