Le Canada décroche l’or au bout du suspense

  • Le Canada bat la Suède et décroche l’or olympique à Yokohama.

  • Il devient le quatrième champion olympique dans cette compétition.

  • Stephanie Labbé a encore été héroïque lors des tirs au but.

Le Canada a remporté la première médaille d’or de son histoire au Tournoi Olympique de football Féminin en battant la Suède lors d’une séance de tirs au but à suspense qui a fait suite à un match nul 1-1 au Yokohama International Stadium. La gardienne Stephanie Labbé a encore enfilé sa tenue de superhéroïne des tirs au but, permettant au Canada de devenir la quatrième nation, après les États-Unis, l’Allemagne et la Norvège, à remporter la compétition.

Le match

Suède 1-1 (2-3 t.a.b.) Canada Yokohama International Stadium

Un Tournoi Olympique est une épreuve intense qui ne laisse que peu de répit aux joueuses. Pourtant, au vu des trésors de technique, de vitesse et de résistance déployés par les actrices sur la pelouse de Yokohama, on avait du mal à croire qu’elles avaient déjà consenti des efforts colossaux pour en arriver là. Même avant l’ouverture du score, nous avons eu droit à un match intéressant. La première période a été dominée par les Suédoises, dont l’influence est allée crescendo jusqu’au but de Stina Blackstenius sur une légère déviation d’un centre rasant de Kosovare Asllani. Beverly Priestman a réagi en procédant à un double changement au repos et c’est un Canada revivifié qui est revenu sur le terrain. Après assistance vidéo à l’arbitrage, les Nord-Américaines ont obtenu un penalty sanctionnant une intervention tardive d’Amanda Ilestedt sur Christine Sinclair. Décisive en demi-finale, Jessie Fleming a encore fait parler son sang-froid sur penalty en prenant Hedvig Lindahl à contrepied.

En fin de temps réglementaire, les Canadiennes se sont montrées les plus tranchantes mais dans les dix dernières minutes de la prolongation, c’est la Suédoise Lina Hurtig qui a manqué deux occasions de faire la décision.

Il a donc fallu en passer par les tirs au but pour décider de l’issue d’une rencontre qu’aucune équipe ne méritait de perdre. C’est finalement Julia Grosso qui a offert l’or aux Canucks au bout du suspense après les parades décisives de Labbé. Auparavant, Lindahl s’était interposée devant Ashley Lawrence et Adriana Leon, mais Caroline Seger avait envoyé le penalty de la victoire au-dessus de la transversale. .

Le moment-clé

L’expérimentée Caroline Seger s’est montrée solide tout au long de ce Tournoi Olympique de Football Féminin, à l’image d’une carrière internationale qui l’a vue battre des records. Hélas, la capitaine de la Suède a manqué le tir au but qui aurait était synonyme, pour elle et son équipe, de première médaille d’or olympique.

YOKOHAMA, JAPAN - AUGUST 06: Caroline Seger #17 of Team Sweden reacts after a missed penalty in the shootout during the Women's Gold Medal Match between Canada and Sweden on day fourteen of the Tokyo 2020 Olympic Games at International Stadium Yokohama on August 06, 2021 in Yokohama, Kanagawa, Japan. (Photo by Alex Livesey - FIFA/FIFA via Getty Images)

La joueuse

Labbé a mis longtemps avant de devenir la numéro 1 dans les cages du Canada et sa patience a été largement récompensée. Exceptionnelle tout au long de la compétition et déjà décisive aux tirs au but en quart de finale contre le Brésil, la gardienne des Canucks s’est de nouveau transcendée dans les grands moments.

a8pvpt9ltcho7nwwdggd.jpg

La stat

En plus d’être devenu la quatrième nation à décrocher l’or au Tournoi Olympique de Football Féminin, le Canada n’est que la troisième à être montée sur le podium plus de deux fois. Les États-Unis sont en tête de ce classement avec six médailles, suivis de l’Allemagne, sacrée à Rio 2016 et montée sur le podium à quatre reprises. En 24 matches face à la Suède, le Canada n’avait enregistré que cinq victoires. La sixième est sans nul doute la plus belle.