Lawrence, la centième triomphante

2 août 2021
  • Victoire historique des Canadiennes en demi-finale de Tokyo 2020

  • Elles ont enfin battu les États-Unis sur la scène olympique

  • Centième sélection pour Ashley Lawrence, "la plus belle", confie-t-elle à FIFA.com

"C'était juste de la joie pure. C'est la récompense pour tous nos efforts et de tous nos sacrifices", souriait Ashley Lawrence ce lundi, après la victoire historique du Canada face aux États-Unis (0-1) en demi-finale du Tournoi Olympique de Football Féminin, grâce à un penalty transformé par Jessie Fleming à un quart d'heure de la fin. 

C'était la 62ème confrontation entre les deux voisins, dont 51 victoires pour les Stars and Stripes qui avaient de surcroît remporté les deux précédentes rencontres olympiques. La première en quart de finale de Pékin 2008 (2-1), la deuxième en demi-finale de Londres 2012 (4-3). "C'était il y a une dizaine d'années. J'étais à la maison avec ma famille et c'est ce match USA-Canada qui m'a inspirée et donné l'envie de jouer pour la sélection", se souvient Ashley Lawrence.

Elle était loin de se douter à l'époque qu'elle serait sur le terrain le jour de la revanche, à fêter sa centième sélection. "Tant d'années plus tard, c'est fou de rejouer une demi-finale contre le même adversaire. Ça me paraît irréel", sourit-elle. "C'est la plus belle, assurément. J'ai du mal à croire que c'est ma centième, le temps file tellement vite !", s'exclame la latérale de 26 ans au micro de FIFA.com.

"Ce match était vraiment spécial pour moi. J'ai joué contre les USA tellement de fois et ce sont toujours des matches difficiles. C'est la première fois que je gagne contre elles et c'est la première fois que nous les battons aux Jeux Olympiques. La portée de cette victoire est indescriptible pour le moment. Nous avons tout laissé sur le terrain. C'est un tel honneur à chaque fois de jouer avec cette sélection, alors fêter ma centième avec une telle victoire, c'est extraordinaire."

RIFU, MIYAGI, JAPAN - JULY 30: Ashley Lawrence #10 of Team Canada on the ball whilst under pressure from Debinha #9 of Team Brazil during the Women's Quarter Final match between Canada and Brazil on day seven of the Tokyo 2020 Olympic Games at Miyagi Stadium on July 30, 2021 in Rifu, Miyagi, Japan. (Photo by Alex Livesey - FIFA/FIFA via Getty Images)

"Une des meilleures latérales du monde"

Pour les Canucks, cette victoire est-elle le début d'une inversion du rapport de force avec leur encombrant voisin ? "Il faut toujours une première. L'histoire continue. Nous avons eu beaucoup de matches serrés avec les Etats-Unis et cette fois nous étions confiantes. Pour nous, ça dépasse le cadre de ce match. Nous jouons pour notre pays, pour les jeunes générations qui nous regardent, comme moi quand je regardais cette équipe à la télévision en 2012. C'est tout ça qui nous a inspirées et motivées aujourd'hui."

Intraitable sur son flanc gauche, Lawrence a une fois de plus fait honneur à la confiance que John Herdman puis Kenneth Heiner-Møller lui ont accordée, tout comme Bev Priestman depuis son arrivée sur le banc en 2020. "Ashley a joué quasiment chaque minute dans ce tournoi", soulignait la technicienne anglaise en conférence de presse après la rencontre. "Elle a été une joueuse-clé pour nous, en défense comme en attaque. Globalement, je pense qu'elle est sous-estimée. Pour moi, elle est juste une des meilleures latérales du monde. Elle a montré dans ce tournoi toute l'étendue de son talent. Elle, comme Jessie (Fleming), fait partie de cette génération qui est encore jeune mais qui a déjà beaucoup d'expérience. Quelle centième pour elle !"

Changer la couleur du métal

Lawrence a bien entendu eu un mot pour sa coéquipière et héroïne de la soirée. "Nous décidons avant chaque match qui tire le penalty. Jessie a dit qu'elle le sentait bien et elle a montré aujourd'hui tout son calme et son expérience malgré son jeune âge. La grande qualité de ce groupe, c'est de faire confiance à tout le monde, quel que soit l'âge ou le nombre de sélections. Jessie a pris ses responsabilités et nous sommes fières d'elle."

Après avoir célébré cette victoire, les Canadiennes devront se mobiliser à nouveau pour leur ultime match de Tokyo 2020 face à la Suède, qui a battu les Australiennes dans l'autre demi-finale (0-1). Iront-elles cette fois au sommet de l'Olympe après leurs deux médailles de bronze consécutives en 2012 et en 2016 ? "Maintenant que nous sommes en finale, nous allons changer la couleur de cette médaille quoi qu'il arrive. Nos yeux sont rivés sur l'or et nous voulons marquer l'histoire", conclut Lawrence.