Formiga, des records encore et encore

21 juil. 2021
  • Formiga détient plusieurs records de la Coupe du Monde Féminine.

  • Elle a amélioré l’un de ses records aux Jeux Olympiques.

  • FIFA.com se penche sur les faits d’armes de la joueuse de 43 ans.

Les records sont faits pour être battus, mais certains semblent faits pour être améliorés par leurs propres détenteurs. C’est ce que Formiga a fait ce 21 juillet à Rifu. FIFA.com s’attarde sur quelques faits d’armes de la joueuse de 43 ans.

Jeux Olympiques

  • En foulant la pelouse face à la RP Chine, Formiga est devenue la première joueuse à disputer sept Tournois Olympiques de Football. Ce faisant, elle a amélioré son record de matches disputés dans la compétition en le portant à 30.

  • À 43 ans et quatre mois, elle est aussi devenue la joueuse la plus âgée à participer à un Tournoi Olympique de Football Féminin, devançant son ancienne coéquipière Meg, âgée de 40 ans et sept mois en Atlanta 1996.

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

  • Meg et Formiga avaient 22 ans d’écart en 1995 lorsqu’elles ont affronté la Norvège ensemble. Il s’agit du record de la compétition.

  • Formiga est aujourd’hui la doyenne des buteuses (37 ans) et des joueuses (41 ans) de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA.

  • La milieu de terrain est également la seule joueuse à avoir pris part sur le terrain à sept éditions de la compétition.

La retraite

Tout cela n’aurait pas été possible si Formiga n’avait pas été persuadée de sortir de sa retraite internationale en mars 2018, "juste" pour aider le Brésil à se qualifier pour France 2019. Cela n’a pas empêché les supporters de la Seleção de saturer les réseaux sociaux pour la supplier de revoir sa position. La joueuse du Paris Saint-Germain a refusé de céder… avant de d’annoncer à FIFA.com qu’elle se rendait disponible pour la phase finale de l’édition 2019. "Je suis seulement sortie de ma retraite pour dépanner", explique-t-elle. "La Seleção n’avait personne à mon poste, personne dans mon registre. Le sélectionneur m’a dit qu’il avait besoin de moi. La Seleção avait besoin de se qualifier pour la Coupe du Monde. J’ai discuté avec Vadão. J’y ai beaucoup réfléchi. La perspective de voir le Brésil manquer la Coupe du Monde a beaucoup pesé et finalement, j’ai décidé de venir donner un coup de main. Je n’avais aucune intention de continuer et de faire la Coupe du Monde, mais le fait d’établir de nouvelles marques me motive."