Derniers réglages avant le grand voyage

16 juin 2021
  • Plusieurs équipes qualifiées pour les Jeux Olympiques ont profité de matches amicaux pour jauger leur état de forme

  • Le Japon et les États-Unis impressionnent, le Chili surprend

  • Seger et Lloyd entrent dans l'histoire

Dans un peu plus d'un mois débutera le Tournoi Olympique de Football Féminin à Tokyo. Les équipes participantes sont entrées dans la dernière phase de leur préparation. Beaucoup en ont profité pour tester leur état de forme lors de matches amicaux. FIFA.com fait le bilan.

Groupe E

🇯🇵 Japon

Le Japon s'est montré à la hauteur de son rôle de favori lors des matches amicaux contre l'Ukraine et le Mexique. Contre les Ukrainiennes, les Nadeshiko se sont imposées sans bavure (8-0). "C'est bien d'avoir inscrit huit buts, mais il y a eu beaucoup d'actions où nous n'avons pas pu prendre la possession du ballon. Ce match nous a donc montré que nous devons encore viser un niveau plus élevé", a expliqué Mana Iwabuchi après la rencontre. "Nous avons réussi à faire les ajustements nécessaires en deuxième mi-temps et à mieux jouer ; c'est un point positif à retirer de cette rencontre." Trois jours plus tard, l'équipe de la sélectionneuse Asako Takakura l'emportait 5-1 face au Mexique.

La joueuse à suivre : Yuzuho Shiokoshi

Le match contre l'Ukraine a marqué ses débuts en équipe nationale. La milieu de terrain de 23 ans a inscrit un doublé pour sa première sélection.

Olympic 12 Article Embed Image

🇨🇦 Canada

La fin de préparation canadienne n'a pas été idéale. Malgré leur supériorité dans le jeu contre la République tchèque, les Canadiennes n'ont pas réussi à trouver le chemin des filets. "Si nous voulons aller chercher la médaille la plus convoitée, nous devrons perdre moins de ballons et concrétiser les occasions. Nous avons eu plusieurs bonnes opportunités, mais il faut les mettre au fond", commentait Bev Priestman, la sélectionneuse du Canada. Son équipe a également buté contre la gardienne adverse lors du deuxième match contre le Brésil. "Je trouve que mes joueuses ont livré une excellente performance. Elles ont vraiment tout donné. C'est un pas dans la bonne direction. Nous n'avons pas marqué, mais je suis satisfaite de ce nul", a-t-elle confié sur canadasoccer.com.

🇨🇱 Chili

Le Chili, qui participera à son tout premier Tournoi Olympique de Football féminin, s'est d'abord incliné 0-1 contre la Slovaquie. Dans la deuxième rencontre, l'Allemagne, médaillée d'or en 2016 mais non qualifiée pour Tokyo, était au programme des Chiliennes. Mais ce qui ressemblait à un match facile pour la Nationalmannschaft s'est transformé en performance sud-américaine. Offenbach, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité (0-0). Un exploit pour les Sud-Américaines, qui rencontraient l'Allemagne pour la deuxième fois seulement.

Groupe F

🇧🇷 Brésil

Pia Sundhage a déjà remporté deux titres de championne olympique en tant que sélectionneuse avec les États-Unis. Cette année, elle tentera de décrocher une médaille à la tête du Brésil. Après une victoire 3-0 contre la Russie, la Seleção a abordé le match contre le Canada avec beaucoup de confiance. Auteur d'un nul sans but, la Canarinha a clôturé sa préparation pour Tokyo 2020 par une bonne prestation offensive tout en neutralisant habilement les actions des Canadiennes.

La joueuse à suivre : Bruna Benites

Capitaine lors du Tournoi Olympique de Londres en 2012, Benites a remporté la Copa América Féminine de la CONMEBOL deux ans plus tard et a fait partie de la sélection pour Rio 2016. Pour cause de blessures, elle a manqué les éditions 2015 et 2019 de la Coupe du Monde Féminine organisées au Canada et en France. À 35 ans, elle retrouve la grande forme, comme en témoigne son doublé contre la Russie.

🇳🇱 Pays-Bas

C'est par un coup d'arrêt que les vice-championnes du monde ont débuté ce dernier round de préparation aux Jeux Olympiques. Les Oranjeleeuwinnen de Sarina Wiegman se sont inclinées 0-1 face à l'Italie. Avec un football soigné et offensif, les Azzurre avaient créé la surprise lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA il y a deux ans, leur parcours ne s'arrêtant qu'en quart de finale contre ces mêmes Pays-Bas (2-0). Pas vraiment inquiétées par cette défaite, cinq jours plus tard, elles ont dissipé les doutes en s'imposant facilement 7-0 face à la Norvège, qui évoluait sans ses joueuses vedettes Caroline Graham Hansen et Maren Mjelde. Il s'agit de la plus large victoire jamais obtenue contre la Norvège.

Groupe G

🇺🇸 États-Unis

Avec quatre médailles d'or et une d'argent en six éditions, les Américaines affichent leurs ambitions. Opposées au Portugal en ouverture des "WNT Summer Series 2021", elles se sont imposées de justesse (1-0). Mais si les Stars and Stripes n'ont fait la différence qu'en fin de seconde période, elles se sont montrées dominatrices tant sur le plan offensif que défensif. Dans leur deuxième rencontre du tournoi, les Stars and Stripes se sont défaites aisément de la Jamaïque (4-0).

La joueuse à suivre : Carli Lloyd

Contre la Jamaïque, elle a inscrit le deuxième but le plus rapide de l'histoire de la sélection, 23 secondes seulement après le coup d'envoi. À 38 ans et 332 jours, Lloyd est devenue la plus buteuse la plus âgée de l'histoire de l'équipe nationale féminine américaine.

🇸🇪 Suède

Avant d'affronter l'Australie, la Suède s'est imposée au forceps contre la Norvège 1-0. Stina Blackstenius a trouvé le chemin des filets à la 66ème minute sur une ouverture de Kosovare Asllani. "Nous avons besoin de joueuses qui peuvent évoluer à plusieurs postes et nous nous intéresserons à cet aspect dans ces deux matches de préparation", a expliqué Peter Gerhardsson sur svenskfotboll.se. "Nous savons maintenant quelles joueuses sont disponibles et ces matches permettront d'assembler les dernières pièces du puzzle". La deuxième rencontre contre l'Australie s'est soldée par un nul (0-0).

La joueuse à suivre : Caroline Seger

La capitaine suédoise est entrée dans l'histoire en égalant le record de Therese Sjögran (214 sélections, le même nombre de capes que l'Allemande Birgit Prinz). Contre l'Australie, Seger a disputé son 215ème match international ! "J'attendais ce moment avec impatience. Et le fait de vivre ce record avec cette équipe fantastique et sur le sol suédois rend la chose encore plus spéciale", a expliqué la nouvelle détentrice du record. "Therese m'a dit que les records étaient faits pour être battus. Et elle a ajouté qu'elle ne voyait pas meilleure joueuse que moi pour battre son record. Ce sont des mots très forts de la part d'une personne exceptionnelle et d'un grande joueuse."

🇦🇺 Australie

Une fin de match en boulet de canon a permis à l'Australie d'inscrire deux buts dans les cinq dernières minutes contre le Danemark. Mais il a suffi de dix minutes mal maîtrisées en première mi-temps pour que les Européennes s'imposent 3-2. "C'est toujours décevant de perdre une rencontre. Et la déception est grande même si, au vu d'une partie de la rencontre, on a l'impression que nous n'aurions pas dû perdre ce match", estimait le sélectionneur Tony Gustavsson en conférence de presse. Les Australiennes se sont ensuite tournées vers leur rencontre contre la Suède, qui s'est soldée par un nul vierge à Kalmar.