Dernière ligne droite !

26 juil. 2021
  • Dernière journée de la phase de groupes 

  • Suède et Grande-Bretagne déjà qualifiées 

  • Six autres tickets sont en jeu pour les quarts

Si une Coupe du Monde peut s'apparenter à une course de fond, un Tournoi Olympique de Football est un sprint où toutes les équipes partent en même temps et jouent leurs trois matches de groupe en trois journées. La Suède et la Grande-Bretagne ont déjà franchi la ligne d'arrivée qui mène aux quarts de finale et le Canada est à un cheveu de les rejoindre. 

Ce mardi 27 juillet, l'ultime journée de la phase de groupes du Tournoi Olympique de Football Féminin livrera son verdict, et nous connaitrons l'identité des six autres qualifiés pour le grand huit. Rappelons qu'il s'agit des deux premiers des trois groupes ainsi que les deux meilleurs deuxième sur la photo-finish. 

Le programme

(heures locales)

États-Unis - Australie Kashima Stadium, 17h 

Nouvelle-Zélande - Suède Miyagi Stadium, 17h 

Canada - Grande-Bretagne Kashima Stadium, 20h00 

Chili - Japon Miyagi Stadium, 20h00

Pays-Bas - RP Chine  Yokohama Stadium, 20h30

Brésil - Zambie Saitama Stadium, 20h30

Les moments-clés

Banda et Marta

"Mon objectif, c’est de devenir la meilleure joueuse du monde", nous confiait Barbra Banda après son deuxième triplé en deux matches qui a fait entrer la Zambienne de 21 ans dans les annales du football olympique. Face au Brésil, elle pourra mesurer son ambition au contact de Marta, la meilleure joueuse de l'histoire du football féminin, dans un duel qui s'annonce intéressant. "On est convaincues qu’on a les moyens de faire quelque chose au troisième match contre le Brésil. On visera les trois points", annonce Banda, qui n'a décidément peur de rien. 

Chaises musicales

Le choc entre le Canada et la Grande-Bretagne sera assurément spécial pour Bev Priestman, de nationalité britannique et sélectionneuse des Canucks, mais aussi pour Rhian Wilkinson, Canadienne et assistante de Hege Riise sur le banc de la Team GB. L'ancienne internationale aux 181 sélections retrouvera son ancienne acolyte en attaque, Christine Sinclair, avec qui elle a décroché le bronze en 2012 et en 2016. Wilkinson résumait ainsi leur duo : "J'ai toujours fait la même chose : passer la balle à Sincy. Ça a toujours été une bonne formule !"

La Suède voit double

Le club des Suédoises ayant marqué un doublé aux Jeux Olympiques était assez fermé avant Tokyo 2020 et ne comptait que deux membres. La première fut Malin Swedberg contre le Danemark en 1996, un exploit répété deux fois par Lotta Schelin, contre le Canada en 2008 puis contre l'Afrique du Sud en 2012. À Tokyo 2020, elles sont déjà deux à l'avoir fait, Stina Blackstenius contre les USA et Fridolina Rolfö contre l'Australie. A qui le tour contre la Nouvelle-Zélande ? 

L'électrochoc Ertz 

Laissée sur le banc lors de la défaite contre la Suède, Julie Ertz était titulaire au milieu de terrain des Etats-Unis qui ont écrasé la Nouvelle-Zélande (1-6) lors du deuxième match. De retour de blessure, la double championne du monde a livré une prestation époustouflante avec deux passes décisives et le titre de Joueuse du Match à la clé. L'attaquante australienne Sam Kerr devrait donc revoir son ancienne coéquipière au Chicago Red Stars mardi. "Je peux vous dire que j'aimerais mieux jouer avec Julie que contre elle. Toutes les joueuses qui la connaissent vous diront la même chose. Elle est phénoménale", a confié Kerr à FIFA.com

Pour rappel, les deux premières équipes de chaque groupe sont qualifiées, ainsi que les deux meilleures troisièmes. Si deux équipes ou plus d'un même groupe sont à égalité de points à l'issue de la phase de groupes, les critères stipulés dans le règlement de la compétition 34.6 (Tournoi Olympique de Football Féminin) s'appliquent.